Verneuil-le-Château

Verneuil-le-Château est un petit village du sud de la Touraine. Le château qui lui a donné son nom a aujourd'hui disparu. Ses habitants sont appelés les Verneuliens et les Verneuliennes.
Il a porté les noms de Verniacum (vers 1102) et Vernolium (vers 1117) dans le cartulaire de Noyers. Au XIIIe siècle, le cartulaire de l'archevêché de Tours porte la mention de Ecclesia de Vernolio. La châtellenie se nommait la Cour de Verneuil. Le prieuré-cure dépendait de l'abbaye de Noyers.
Coordonnées GPS de Verneuil-le-Château: 0°27'30"E - 47°02'21"N
Code INSEE: 37268 - Code postal: 37120 - Superficie: 844 hectares
Altitudes: de 58 à 123 mètres
L'église Saint-Hilaire (église souvent ouverte), construite au XIIe siècle (tiers ouest du mur de la nef et base du clocher), a été agrandie aux XVe (chœur, chapelle seigneuriale et sommet du clocher carré) et XVIIe siècles (collatéral nord). Le mur ouest de la nef est percé d'une porte en plein cintre à deux rouleaux, dont le second a son arête adoucie par un tore. Cette nef, couverte en charpente avec bardeaux, est accompagné au nord par un collatéral qui communique avec elle par deux arcades en tiers-point non moulurées.
Cette église a été rénovée en 2002 à la suite d'un incendie.
La nef est continuée par une travée carrée du XIIe siècle, correspondant au clocher, couverte d'une voûte (XVe siècle) très bombée soutenue par six nervures dont la clef porte des armoiries. Le doubleau, en arc brisé, séparant cette travée de la nef, retombe sur deux chapiteaux de colonnes engagées, ornés l'un d'un monstre, l'autre de feuillages. Le chœur, à chevet plat, est couvert par une fausse voûte moderne. Au nord, s'ouvre la chapelle seigneuriale, ajoutée après 1484, composée de deux travées voûtées sur croisée d'ogives. Les clefs de ce voûtes portent chacune des armoiries, à l'est les armes des Gillier, à l'ouest celles des du Jon. La face Est du clocher a été reconstruite au XVe siècle. La flèche est en charpente.
Comme de nombreuses églises de Touraine, elle renferme une statue de saint Martin.
Au nord du bourg, le château de La Tour-du-Raynier a conservé son donjon ayant une base en fer à cheval du XVe siècle et son logis, à l'ouest, à toit pentu. Il fut bâti, en 1454, par l'architecte piémontais Dimanche Du Raynier sur l'emplacement de l'ancien château-fort de La Giraudière. Les trois étages de la tour, pourvus chacun d'une cheminée à hotte, sont voûtés différemment les uns des autres. L'accès à cette tour, percée par des fenêtres à croisée de pierre, se fait par un escalier à vis situé à l'angle sud-ouest. Son couronnement en crénelage qui surmontait les corbeaux des mâchicoulis a disparu. Il a été remplacé par une toiture de tuiles canales. Le logis contigu semble dater de la fin du XVe siècle. Les fenêtres à croisée de pierre possèdent encore leurs volets d'époque avec panneaux à serviettes. Le fief de La Tour-du-Raynier relevait du prieuré Notre-Dame de Loudun.
Cette photographie représente La Tour-du-Raynier vers 1905.
Dans le village, deux maisons présentent des linteaux sculptés (1913) qui sont du même style que celui de la Maison du Poilu de Bossée. Celui du haut se trouve au 11 rue de Richelieu.

Patrimoine disparu
Le lavoir communal était situé au nord-ouest du bourg.

Les lieux-dits: Chougne, Cougne, Ferme-du-Château, La Binellière, La Courtarderie, La Fuie-de-Poitevin, La Maingotière, La Marauderie, La Tour-du-Ragnier, Laurencière, Le Jardin, Le Pavillon, Le Puy-Blanc, Les Guinderies, Les Loges, Les Maisons, Les Savatiers, Louzillière, Moulin-de-Verneuil, Poitevin
Communes voisines: Chézelles, Courcoué, Luzé, Rilly-sur-Vienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire