Chargé

Chargé est une commune de l'est de la Touraine, sur la rive gauche de la Loire. Ses habitants sont appelés les Chargéens et les Chargéennes.
Elle a porté les noms de: Chargeium, parochia de Eschargeio (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours) et Chargé (XVIIIe siècle, carte de Cassini). Le fief, ayant relevé d'Amboise, fut rattaché, au XVIIIe siècle, au duché de Choiseul-Amboise.
Coordonnées GPS de Chargé: 1°01'51"E - 47°25'57"N
Code INSEE: 37060 - Code postal: 37530 - Superficie: 846 hectares
Altitudes: de 52 à 112 mètres
Cours d'eau: la Loire
L'église Saint-Marc possède une nef de la fin du XIe siècle (le mur Nord). Au XVIe siècle, un collatéral (au Sud) et un chœur à chevet plat furent ajoutés. Le chœur comprend deux travées inégales voûtées sur croisée d'ogives, liernes et tiercerons. La nef et le collatéral sont couverts de fausses voûtes du XIXe siècle.
Son clocher carré, situé au Sud du chœur, date du XVIIe siècle.
Le château privé de Pray (XVIe siècle) a été très modifié en 1710. Par contre, les deux tours cylindriques, entourant le logis, ont été construites au XIIIe siècle. Pray était un fief relevant du château d'Amboise.
Le château privé de La Roche-Chargé (fin du XVe siècle) présente un logis flanqué de tours circulaires et d'une tour polygonale d'escalier. Son comble est éclairé par des lucarnes à gâble sculpté. En 1912, il est acheté par Julia Allard, veuve d'Alphonse Daudet depuis 1897. Elle y reçoit des personnalités comme Marcel Proust et Reynaldo Hahn.
Cette ancienne gare se trouvait sur la ligne du tramway électrique Olivet-Amboise dont la partie Blois-Amboise date de 1913.

A voir:
  • L'ancienne grange aux dîmes, transformée en hangar (1787), est un bâtiment rectangulaire couvert par une charpente à entraits et poinçons. Détruite par un incendie accidentel, elle a été reconstruite différemment de la grange d'origine.
  • La chapelle-cave du Coudray, au pied du coteau de la Loire.
  • Le musée de la Résistance à Artigny.
  • Les huit toiles peintes de Jean-François Guérize fils (1788) dans la salle des mariages de la mairie.

Les lieux-dits: Artigny, Chavigne, Îles-des-Tuileries, La Boitardière, La Calonnière, La Forgéterie, La Gentinière, La Girardière, La Graverie, La Hardière, La Roche, L'Arsandrie, La Sallandière, La Touche, La Touche-aux-Barres, La Vitarderie, Le Bourg-Neuf, Le Clos-du-Saule, Le Colombier, Le Coudrai, Le Grand-Aireau, Le Pestiau, Le Poirier-des-Vignes, Le Verdeau, Les Basses-Tuileries, Les Blaisis, Les Boisselins, Les Caves, Les Grandes-Noues, Les Grosses-Pierres, Les Menigottes, Les Perrières, Les Perruches, Les Rapeaux, Les Tailles, Les Terres-Creuses, Les Têtes-Noires, Les Tuileries, Les Vallées, Les Vaugères, Musse, Pray

    1 commentaire:

    1. Je suis allé y faire 1 tour hier soir. J'ai aussi bien aimé le presbytère et la poste.

      RépondreSupprimer