Cormery

Cormery est un village situé à l'est de Tours, sur l'Indre. Ses habitants sont appelés les Cormeriens et les Cormeriennes.
Il a porté les noms de: Cormaricus (791, charte d'Ithier, abbé de Saint-Martin), Cormarius (843, acte de Charles le Chauve), Cormeri (XIIIe siècle) et Cormeray (1412).
Coordonnées GPS de Cormery: 0°50'09"E - 47°15'57"N
Code INSEE: 37083 - Code postal: 37320 - Superficie: 607 hectares
Altitudes: de 57 à 94 m
L'abbaye bénédictine Saint-Paul a été fondée en 791 par Ithier, abbé de l'abbaye Saint-Martin de Tours. Elle fut pillée par les Normands en 853 et par les Anglais en 1354.
Elle a conservé une partie de ses bâtiments claustraux du XVe siècle.
Le cloître a été en partie conservé au nord des bâtiments claustraux. Si la charpente date du XVe siècle, les colonnes sont de la première moitié du XIIIe siècle. Le cloître primitif présentait 4 fois 8 travées de 4 à 6 mètres, de 3 ou 4 arcades chacune.
Non loin, rue Alexis-Meunier, ces arcades sont les vestiges de la salle capitulaire (XIIIe et XVe siècles).
Le clocher-porche (appelé la tour Saint-Paul) date du XIe siècle et a été modifié au XVe siècle. Sa flèche de pierre et le troisième étage se sont écroulés le 2 décembre 1891.
En passant sous le porche de cette tour, on peut voir un culot sculpté.
La chapelle nord, dite "chapelle de la Vierge", primitivement carrée, a été agrandie entre 1490 et 1507. Elle est composée de deux travées et d'une abside à cinq pans. Elle était accolée au chœur de l'église abbatiale disparue.
Le logis abbatial a été construit au XVe siècle. A l'époque, il était relié à la chapelle nord par un couloir couvert.
Le logis du Prieur est de la même époque. En fait, c'était l'aumônerie du couvent.
La tour Saint-Jean (place du Champ-de-Foire) a été édifiée en 1463 par l'abbé Pierre III Berthelot pour fortifier l'abbaye.
L'église Notre-Dame-du-Fougeray (église souvent ouverte) a été bâtie au XIIe siècle (nef, deux transepts voûtés en berceau chacun terminé par une absidiole voûtée en cul-de-four, clocher, chœur voûté en berceau et abside circulaire voûtée en cul-de-four).
Cette église renferme une fresque (très effacée) du XIIIe siècle représentant la Vierge à l'Enfant, encadrée par deux anges.
Une fois n'est pas coutume, voila comment j'identifie le motif d'une fresque très effacée: j'utilise le logiciel de retouches photographiques XnView.
La cuve baptismale (XIIe siècle), taillée dans un seul bloc de pierre, présente quatre têtes humaines sculptées.
Dans le chœur, deux stalles (XVe siècle), composées chacune de trois sièges, possèdent des miséricordes sculptées en bois. Elles proviennent de l'église abbatiale Saint-Paul.
Au cimetière, on découvre une lanterne des morts (très rare en Touraine) du XIIe siècle.
Sur l'Indre, un moulin à eau en ruines a conservé sa roue en bois. Le Grand Moulin de Cormery appartenait en 1036 à l'abbaye du village (son existence est signalée dès 1030). Il a été détruit par un incendie en 1908, reconstruit en 1909, puis, à nouveau, victime d'un incendie en 1962.
De l'autre côté du pont enjambant l'Indre, il y a un grand lavoir du XIXe siècle (en bas de la rue de l'Abreuvoir).
Dans la rue Nationale, une maison possède un cadran solaire.
Dans cette même rue, au 46, on trouve une ancienne serrurerie (charbons et machines agricoles).
Elle arbore l'enseigne d'un maréchal-ferrant ou bouquet de saint Éloi (XIXe siècle)...
... mais aussi un médaillon avec un portrait, un nom (Olivier de Serres) et une date (1879).
Cormery possède une spécialité culinaire: les macarons.

Les lieux-dits: Bois-Curé, La Closerie, La Maison-Brûlée, La Varenne, Le Castalan, Le Champ-Rigault, Le Chaumenier, Le Chesneau, Le Mangeroux, L'Enclos-de-l'Abbaye, Le Sanitas, Les Bas-Quarts, Les Hauts-Quarts, Prairie-du-Crotet, Taille-des-Pères, Taille-Haute, Vallée-du-Poirier
Blason de Cormery

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire