Marcé-sur-Esves

Marcé-sur-Esves est une commune du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Marcéens et les Marcéennes.
Ce village a porté les noms de: Marthaicus (vers 1180, cartulaire de l'abbaye de Noyers), Parochia de Marchayo (1263), Marçay (1336, cartulaire de l'archevêché de Tours), Marseyum (XIVe siècle), Saint-Martin-de-Marsay-sous-la-Haye (1608), Marçay-sur-Esves ou Marcé (XIXe siècle). Ce fut une possession de l'abbaye de Noyers.
Coordonnées GPS de Marcé-sur-Esves: 0°39'19"E - 47°01'45"N
Code INSEE: 37145 - Code postal: 37160 - Superficie: 1099 hectares
Altitudes: de 50 à 112 m
L'église Saint-Martin (église souvent ouverte), construite à la fin du XIIe siècle (nef, abside et base du clocher), a été agrandie aux XVe (chapelle seigneuriale latérale sud et clocher) et XVIe siècles (chapelle Renaissance nord). Le porche (avec galerie formant narthex), la façade et l'intérieur de l'église ont été modifiés lors des restaurations du XVIIe siècle (1646 et 1674).
Sous un porche à arcades en plein cintre, une porte en plein cintre à deux rouleaux dont le second retombe sur des colonnettes, permet d'accéder à la nef, couverte d'une charpente au XIXe siècle et éclairée par des petites fenêtres en plein cintre. Le nef aboutit à une travée carrée voûtée sur croisée d'ogives et surmontée par le clocher qui lui fait suite. Dans cette travée, s'ouvre au sud, par une arcade surbaissée, une chapelle seigneuriale. Au nord s'ouvre une autre chapelle, plus vaste, voûtée sur ogives, liernes et tiercerons avec clefs pendantes.
L'abside a son grand axe parallèle à celui de la nef mais un peu décalé vers le sud. Extérieurement semi-circulaire, mais trapézoïdale à l'intérieur, cette abside est éclairée par trois fenêtres en plein cintre et est voûtée sur quatre nervures dont chacune retombe sur les chapiteaux, ornés de figures humaines, de colonnes engagées.
Le clocher carré, surmonté par une courte flèche pyramidale, présente sur chaque face, à hauteur du beffroi, des baies géminées en tiers-point.
Elle renferme dix vitraux modernes non-figuratifs réalisés, en 2003, par Norbert Pagé: La genèse, Création de la Terre, Le Jardin d'Éden, Jésus dans le désert, Les visions de Martin, Le partage du manteau, Martin évangélise les campagnes en brûlant les temples des faux dieux (à droite), Les apparitions de la Vierge Marie (à gauche), Le drame de la Croix et La gloire de Dieu.
Cet ancien bénitier, taillé dans la pierre, posséde deux anses.
Le mur sud du porche présente un cadran solaire gravé dans la pierre.
Près de l'église, le presbytère date du XVIIIe siècle.
Au nord du bourg, près de Liaunay, on peut découvrir la petite chapelle Notre-Dame d'Auvergne qui date de 1640. Au dessus de sa porte, on peut observer une croix pattée ou croix des Templiers.
Le château privé de La Louère possède un logis bâti de 1874 à 1880. Le donjon carré (avec un chemin de ronde et des mâchicoulis) et deux tours (rectangulaire au nord-est et cylindrique au sud-ouest) appartenaient à un ancien château fort du XVe siècle. Le rez-de-chaussée de la tour rectangulaire renferme une chapelle dont l'abside a été reconstruite. La Louère était un fief dépendant du château de Bagneux.
L'ancien manoir de La Jaunaie, converti en ferme privée, a conservé deux tourelles carrées du XVIIe siècle, coiffées de toits à quatre pans couverts de tuiles plates. La tour de l'est est moins élevée mais plus massive. La Jaunaie était un fief relevant de La Louère.
La Pierre de Faon, au lieu-dit La Pierre, est un cône en maçonnerie de 2,40 mètres de haut sur 5 mètres de diamètre. Il peut s'agir des vestiges d'une pile gallo-romaine.

A voir:
  • Les moulins à eau sur l'Esves: Gruteau, Liaunay et L’Écorche-Bœuf.
Patrimoine disparu
  • Le logis seigneurial du Gué dont la chapelle, dédiée à saint Julien, existait encore en 1791. Le Gué était un fief relevant du château de Nouâtre et de La Louère.
  • La chapelle Saint-Antoine se trouvait près du chemin allant du moulin de Liaunay à La Gibotière.

Les lieux-dits: Choiseau, Fresnaye, Gratte-Chien, Jarcy, La Babinière, La Baraudière, La Beaudellerie, La Bruère, La Buissonnière, La Chapelle, La Chiçonnière, La Couterie, La Croix-Fleury, La Fosse, La Gibotière, La Giraudière, La Gitallière, La Jalousie, La Jaunaie, La Joubardière, La Louère, La Perruche, La Pierre, La Piquière, La Roulière, La Tréfaudière, Le Bois-Turbet, Le Clou, Le Grand-Nembon, Le Gué, Le Moulin-de-Liaunay, Le Moulin-Gruteau, Le Petit-Nembon, Les Caves-Poudrières, Les Chaumes, Les Jarreries, Les Raimbault, Lézard, L'Oublerie, Moulin-de-L'Écorche-Bœuf

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire