Marcilly-sur-Vienne

Marcilly-sur-Vienne est un village du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Marcillois et les Marcilloises.
Il apparait dans les textes sous divers noms: Marcilliacus (XIe siècle, charte de l'abbaye de Noyers), Marcelleius, Marcillus (1230, cartulaire de l'archevêché de Tours) et Marcillé. C'était un fief relevant du château de La Motte. Il appartint aux familles de La Jaille (du XIVe au XVIe siècle), de Crevant, d'Armagnac, Rabault des Rollands et de Gréaulme.
Coordonnées GPS de Marcilly-sur-Vienne: 0°32'24"E - 47°02'35"N
Code INSEE: 37147 - Code postal: 37800 - Superficie: 1099 hectares
de 32 à 121 mètres
L'église Saint-Blaise, construite à la fin du XVe siècle (nef unique, chœur à chevet plat et double porte de la façade) sur les fondements d'une église du XIe siècle, a été agrandie au XVIe siècle (chapelle seigneuriale au nord et chapelle sud). Le clocher octogonal en charpente est plus récent.
La façade ouest est ouverte par une double porte en anse de panier surmontée d'une accolade circonscrivant un écu mutilé et amortie par un cul-de-lampe orné d'un angelot. Deux niches, sans statues, accostent une grande fenêtre en tiers-point dont l'archivolte retombe sur des culs-de-lampe où figurent aussi des angelots.
La nef unique comprend quatre travées voûtées sur croisée d'ogives à moulures prismatiques. Dans la troisième travée s'ouvre, au nord, une grande baie, accompagnée d'une plus petite, toutes deux ornées d'accolades à crochets, d'arcatures, de pinacles avec petits personnages. Elles donnent accès à une chapelle seigneuriale de deux travées voûtées sur croisée d'ogives, dont l'une a une clef de voûte portant un écu aux armoiries effacées. Une baie oblique fut ouverte au XVIe siècle entre cette chapelle et la nef afin de permettre aux seigneurs de La Motte-Marcilly de suivre la messe. Du côté sud, dans la même travée de la nef, une grande arcade en plein cintre donne accès à une autre chapelle plus simple, de la même époque, voûtée sur croisée d'ogives.
L'église se termine par un chevet plat percé par une grande fenêtre à remplage flamboyant. Extérieurement, le mur du chevet est couvert de graffiti dont quelques-uns indiquent des niveaux de crues de la Vienne. Certaines de ces inscriptions datent du XVIIe siècle.
La chapelle seigneuriale présente des culs-de-lampe sculptés.
Le chevet est percé par une fenêtre à remplage flamboyant dont le vitrail est signé par L. Lobin.
Le château de La Motte (XVIIe siècle) est composé d'un logis principal, avec quatre pilastres doriques et une porte en plein cintre, flanqué d'une tour carrée et d'un pavillon avec toit à la Mansart. Il a remplacé une forteresse possédant d'importantes fortifications doublées de fossés et un pont-levis. En 1540, cet édifice est cité dans une charte de l'abbaye de Noyers sous le nom de La Motte-de-Sulion. C'était un fief relevant du château de Nouâtre.
Jadis, il comptait, parmi ses dépendances, un pigeonnier cylindrique (XIXe siècle) aujourd'hui détruit (à gauche).
Les vestiges du prieuré Sainte-Marie-Madeleine comprennent le logis du prieur (XVe siècle) avec des fenêtres à meneaux et une tour d'escalier arasée par l'appentis du toit.
La maison du passeur date des XVe et XVIIe siècles. Un bac a permis de traverser la Vienne jusqu'à la construction du pont de Nouâtre en 1932.
Le logis privé de Cambraye, ancien fief relevant de La Motte-Marcilly, possède une petite chapelle.
Le pigeonnier-porche du Marais (XVIIe siècle) a été muré. De part et d'autre de l'entrée, se trouvent des archères.
Au lieu-dit Les Granges, on peut observer un pigeonnier circulaire sans toiture.
Le pigeonnier carré des Mariaux date du XVIIe siècle.
Ce lavoir se trouve aussi aux Mariaux.
Un autre lavoir, alimenté en eau par une source, se trouve dans le chemin de la Fontaine.
Il existe encore quelques loges de vigne sur le territoire de Marcilly-sur-Vienne. Celle-ci se trouve près de La Rochellerie.

A voir:
  • Le manoir privé de La Rochellerie (1692) qui a perdu sa tour carrée d'escalier qui se trouvait à l'angle nord-ouest du logis.

Les lieux-dits: Beauvoir, Bois-des-Savaris, Cambraye, La Boulainerie, La Brosse, La Cave, La Croix-de-la-Motte, La Gautière, La Grand-Maison, La Groie, La Motte, La Queue-du-Fossé, La Reinerie, La Roche, La Rochellerie, La Volière, Le Breuil, Le Clos, Le Colombier, Le Gain-du-Pré, Le Poux-Blanc, Le Sourd, Les Besneaux, Les Bouctonnières, Les Brillons, Les Granges, Les Mariaux, Les Martins, Les Ourillaux, Les Perrières, Les Petites-Places, Les Savaris, Les Venaudières, Le Sourd, Peuil

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire