Villebourg

Villebourg est un village du nord de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Villebourgeois et les Villebourgeoises.
Dans les textes, il a porté les noms de: Villa Bourelli (1212, cartulaire de Saint-Florent-de-Saumur), Villa Borelli, Ville-Borreau (1285 et 1295, charte de la Clarté-Dieu), Villers-Bourreau (1317) et Villebourreau (1737). Le fief de Villebourg appartenait à la collégiale de Bueil. L'ancien prieuré dépendait de l'abbaye Saint-Florent de Saumur.
Coordonnées GPS de Villebourg: 0°31'48"E - 47°39'02"N
Code INSEE: 37274 - Code postal: 37370 - Superficie: 1236 hectares
Altitudes: de 57 à 127 m
L'église Saint-Martin (église souvent ouverte) a été construite à la fin du XIe siècle. Ses murs sont en petit appareil. La nef unique, charpentée et lambrissée, se termine par un chœur à chevet plat ajouré par une fenêtre en tiers-point aujourd'hui murée. Les murs goutterots de la nef ont gardé les traces des anciennes baies qui furent condamnées. La nef est surmontée par un clocher en charpente. Jadis, cette église renfermait des reliques de saint Léger.
La porte sud en plein cintre a remplacé la porte primitive dont le clavage est encore visible. Elle est précédée d'un porche en charpente.
Le manoir privé du Gué-du-Roi a été bâti au XVe siècle, puis restauré au XIXe siècle. Charles VII et Agnès Sorel y séjournèrent. C'était un fief relevant de l'abbaye de Gastines. De 1900 à 1912, il fut la propriété du sculpteur Jean-Auguste Dampt.
Le château privé des Essarts a été édifié au XIXe siècle. Jadis, ce lieu était un fief.
Ce logis (très remanié) serait la maison natale (le 27 janvier 1603) de Martin Marteau. Le 16 juin 1615, il entre chez les Carmes à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Il publie "Le Baillon des Médisants" (1636), "Un abrégé des privilèges, mérites et indulgences de la bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel" (1648) et "Le Paradis délicieux de la Touraine" (1660). Il meurt le 11 juillet 1666 dans le couvent des Carmes de la place Maubert à Paris.
Le lavoir, sur la Vandœuvre, date de 1905.
Cette tourelle d'angle du logis privé de La Brostière doit être un petit pigeonnier.
Au nord du cimetière, cette croix de chemin en bois a été recouverte par une lame en tôle pour sa protection.

Souvent situé à Villebourg, le menhir de La Haute-Crane se trouve sur le territoire de la commune sarthoise de Dissay-sous-Courcillon.

A voir:
  • L'abri troglodytique de La Silotière (XVIe siècle).
  • Les moulins à eau sur le Long: moulin Boureau et moulin du Bourg (en partie détruit).

Les lieux-dits: Bel-Air, Douce, Gaubourg, Gênes, La Baratterie, La Boiterie, La Brostière, La Coudraie, La Gagnerie, La Glaudière, La Grande-Borne, La Houlerie, L'Aitre-aux-Godets, La Moisière, La Paumerie, La Peuvrie, La Salle, La Sillotière, Le Bout-des-Ponts, Le Breuil, Le Chêne-Doucier, Le Gué-du-Roi, Le Mée, Le Moulin-Boureau, Le Parc, Les Bois, Les Essarts, Les Grenouillères, Les Henrières, Les Limbardières, Les Ormeaux, Les Pivardières, Les Roches

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire