Avoine

Avoine est une commune de l'ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Avoinais et les Avoinaises.
Au XIIe siècle, elle est mentionnée dans une charte de l'abbaye de Turpenay sous le nom de Parochia de Avenes. Ensuite, ce nom évolue en: Avenis (1290, cartulaire de l'archevêché de Tours), Avaines, Avenes (1314), Avoynes (1589) et Avoines (XVIIIe siècle). Ce fief a appartenu à la famille de Razilly au XVIIIe siècle.
Coordonnées GPS d'Avoine: 0°11'01"E - 47°12'16"N
Code INSEE: 37011 - Code postal: 37420 - Superficie: 1258 hectares
Altitudes: de 29 à 42 mètres
L'église Saint-Maurice a été construite en 1860 dans le style néo-gothique selon les plans de l'architecte Gustave Guérin. Elle a remplacé l'église romane primitive du XIIIe siècle qui était située plus à l'est.
Elle referme de nombreux vitraux du XIXe siècle dont celui-ci représentant saint François de Salles et saint Pierre.
Le manoir de La Baronnière (XVIe siècle) possède des fenêtres à croisé de pierre et, au sud une tourelle hexagonale d'escalier à vis en pierre, demi-hors-œuvre. Cette tour est surmontée d'une flèche en charpente hexagonale couverte en ardoise. Sa lucarne conserve un tympan orné d'un personnage en buste paraissant être accoudé au linteau. Le pignon ouest est flanqué par une tour carrée. Le logis renferme plusieurs cheminées Renaissance. En 1570, son premier seigneur était René le Bascle, écuyer. En 1637, Claude Launay de Razilly le rachetait, avec ses terres, pour le transformer en métairie du château de Velors. En 1893, une laiterie fut installée sur ce domaine. En 1987, ce manoir a été acquis par la commune d'Avoine.
Le château de La Caillerie a été édifié, en 1863, par Alexandre Planchet sur l'emplacement d'un vieux château.
Le vieux château du Neman (fin du XVe siècle) a été très modifié à la fin du XVIe siècle. Le pignon Est du logis présente la trace d'une fenêtre gothique flamboyant murée vers 1829. Cette fenêtre s'inscrit dans une baie plus ancienne surmontée d'un arc brisé. Une chapelle y avait été fondée au XVe siècle.
Son premier seigneur fut Jean Bonneau (en 1398) et son dernier seigneur a été Gilles Roux de Rassay (en 1787). Il fut ensuite transformé en métairie puis séparé en deux propriétés privées.
Le moulin à eau privé de l'Arceau (XVIIIe siècle) a été remanié au XIXe siècle. Il est le dernier moulin sur l'Indre avant la confluence de cette rivière avec la Loire.
Avoine possède son girouet sur lequel est représenté le manoir de la Baronnière.
Sur le mur d'une maison, située au 47 rue Nationale, une ancienne publicité murale de la marque de vêtements Le Mont-Saint-Michel - Ariès utilise le slogan: shorts, pantalons, Blue-jeans.

Patrimoine disparu
  • La chapelle Sainte-Catherine, citée en 1662.

Les lieux-dits: Carroi-du-Cimetière-Maure, Carroi-Joinet, Cordais, La Baronnière, La Caillerie, La Forêt, La Perrée, La Riasse, Le Carroi-des-Loges, Le Clos-Dupuy, Le Lac-Lacune, Le Lac-Vermin, Le Moulin-d'Arceau, Le Néman, Le Pas-de-Cordais, Le Pommier-Rond, Les Bonnes-Grenier, Les Buttes, Les Caillies, L'Essart, Les Étivaults, Les Grandes-Friches, Les Pelouses, Les Pillettes, Les Rotis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire