Abilly

Abilly est un village du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Abillois et les Abilloises.
Abilliacum est son premier nom connu. Au Xe siècle, il était chef-lieu de viguerie (division administrative de l'époque) sous la désignation de Vicaria Abiliacensis.
Coordonnées GPS d'Abilly: 0°43'43"E - 46°56'30"N
Code INSEE: 37001 - Code postal: 37160 - Superficie: 3027 hectares
Altitudes: de 42 à 123 m
L'église Saint-Martin (église souvent ouverte), construite au début du XIIe siècle (nef, chœur, croisée de transept, abside en cul-de-four, clocher carré avec des arcatures aveugles et des baies géminées), a été agrandie aux XVe (chapelle seigneuriale) et XVIe siècles (deux collatéraux). L'absidiole nord du XIe siècle serait l'abside de l'église primitive.
Sur son chevet, quelques modillons sculptés ont été conservés.
Cette église renferme une chaire à prêcher (XVIIe siècle) en pierre sculptée qui provient du prieuré de Rives et a été installé ici en 1883...
... un bénitier (XVIIe siècle) en pierre sculptée (provenant aussi du prieuré de Rives)...
... et de nombreux vitraux.
Près de l'église, une pierre d'attente des morts (ou dépositoire funéraire) peut être observée. Les cercueils y étaient posés avant la cérémonie des funérailles.
Le château privé de Bessé, bâti au XVe siècle, possède encore des fossés creusés dans le tuffeau (8 mètres de profondeur et 4 mètres de large) et une fuie rectangulaire avec un toit en croupe. Sa chapelle gothique (transformée en écurie), construite vers 1500, est composée d'une nef unique et d'un chevet plat. C'était un fief relevant de la baronnie de La Haye.
Le manoir privé du Pont (fin du XVe siècle) est composé d'un logis rectangulaire et d'une tourelle tronquée d'escalier hexagonale.
Le manoir privé de La Chatière comprend un bâtiment du XVe siècle avec une aile en retour d'équerre du XVIe siècle mais dont certains murs sont du XIIIe siècle. Sa chapelle, dédiée à sainte Radegonde, est du XIIe siècle. Une tour de défense cylindrique (à droite) a été transformée en pigeonnier à toit conique. Les fortifications du logis seigneurial ont été démolies en 1710. La Chatière était un fief relevant des baronnies de La Haye et du Grand-Pressigny.
Le manoir privé de La Bergeresse (XVe siècle) possède une tour à toit à quatre pans.
Le château privé du Bois-d'Aix a été construit entre 1909 (pose de la première pierre le 22 août) et 1912 pour le baron Gustave de Ravignan. Sa chapelle est dédiée à la Sainte Réserve. Jadis, ce lieu était un fief relevant de Chanceaux.
Ce château a été édifié sur les soubassements d'un logis plus ancien.
Sa ferme possède une tour circulaire.
Le château privé des Termelles, construit en 1865 par M. Joseph Pinet, constructeur de machines agricoles, a été transformé en maison de retraite.
De la rue du Stade, on peut observer un grand moulin (fin du XVIIIe siècle) à eau sur la Claise.
Il a conservé ses deux roues.
Le logis privé de La Vallée présente un pigeonnier carré (à droite). Ce domaine est un ancien fief ayant appartenu à la famille de Guenand aux XVIIe et XVIIIe siècles. En 1792, il fut vendu comme bien national. Son propriétaire d'alors, Jean-Barthélemy du Puy, avait émigré.
La ferme privée de La Voirie possède deux pigeonniers cylindriques. L'un d'eux (à gauche) a été transformé en chambre à coucher. La Voirie était un fief relevant du Chatellier.
L'Archéolab est un musée construit en 1992 selon les plans de l'architecte tourangeau Jean-Yves Barrier sur le site archéologique du Petit-Paulmy.
Il permet la visite pédagogique d'un site de fouilles d'un atelier-habitat datant du Néolithique final (entre 3000 et 2400 ans avant Jésus-Christ). Ces fouilles se sont déroulées de 1981 à 1991.
A l'une des entrées du village, on peut voir ce poteau Michelin datant des années 1930.

A voir:
  • Les vestiges du prieuré de moniales de Rives (XIIe siècle): église Notre-Dame (devenue une grange) et bâtiment avec une tourelle d'angle carrée du XVe siècle. Ce prieuré, fondé en 1117 par Robert d'Arbrissel, dépendait de l'abbaye de Fontevraud. En 1569, il fut pillé et incendié par les Huguenots. Il a été supprimé en 1640.
  • La croix Grelet (1886).
  • Le pigeonnier mural des Fontaines.

Les lieux-dits: Basse-Berge, Beauregard, Bel-Ébat, Bessé, Bois-de-la-Bonnetière, Bois-de-la-Cataudière, Château-Fromage, Chisay, Cuffou, Fontenaille, Gué-des-Cailles, Haute-Berge, Jubergein, La Bergeresse, La Bonnetière, La Brosse, La Brunelière, La Chatière, La Cholerie, La Clairsière, La Cotinière, La Coussaie, La Davière, La Fournière, La Garde, La Gare, La Garenne, La Giraudière, La Glaumière, La Grasse-Coue, La Lande, La Madelone, La Marche, La Marnière, La Métairie, La Pièce-du-Four, La Pierre-à-Vinaigre, La Princerie, La Richardière, La Saulaie, La Touche, La Tournière, La Vallée, La Voirie, Langeville, Le Bergeot, Le Bois-d'Aix, Le Bois-Meslin, Le Bois-Violet, Le Bouchet, L’Écluse, Le Foulon, Le Grand-Champ, Le Grand-Village, Le Haut-Ribault, Le Marchais-Plat, Le Petit-Carroi, Le Petit-Moulin, Le Petit-Paulmy, Le Picot, Le Pont, Le Puy-Chevrier, Le Vivier, Les Barreaux, Les Chaumes-de-Bessé, Les Chaumes-de-la-Cotinière, Les Dubois, Les Essarts, Les Fontaines, Les Forges, Les Morissets, Les Pagés, Les Peupliers, Les Pierres-Bures, Les Roches, Les Sables, Les Tailles-de-la-Cartière, Les Termelles, Les Trois-Pinoches, Les Vallées, Les Vérons, Les Vignes-de-Molière, Maisonnette-des-Joncs, Maisonnette-du-Chemin-Vert, Montgarni, Moulin-Neuf, Pouvreau, Rives, Taillis-de-Monpas, Terres-de-Jubergein, Touche-Ronde

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire