Continvoir

Continvoir est un village du nord-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Continvoironais et les Continvoironaises.
Dans les textes, il a porté les noms de: Continvoy (1615), Continvoyr (1616) et Continvor (1676). C'était un fief dépendant de Gizeux. Il était le siège d'un prieuré-cure relevant du prieuré de Saint-Cosme près de Tours. Une partie des droits de la dîme appartenait au prieur.
Coordonnées GPS de Continvoir: 0°13'18"E - 47°23'17"N
Code INSEE: 37082 - Code postal: 37340 - Superficie: 4119 hectares
Altitudes: de 47 à 109 mètres
L'église Saint-Martin (XIe siècle) a été reconstruite entre 1856 et 1863. Le clocher avait été partiellement détruit le 15 mars 1751 par une tempête et l'église avait subi un incendie en 1777. De la construction primitive, il reste la façade avec sa porte en plein cintre surmontée par une fenêtre, aussi en plein cintre, aujourd'hui condamnée, une partie du clocher et la base de l'abside semi-circulaire.
Elle renferme un bas-relief en marbre, formant retable, représentant l'Adoration des mages. Haute de 1,80 mètre et large de 1,60 mètre, cette sculpture aurait été réalisée, au XVIIe siècle, par Guillain de Cambrai.
Ses vitraux qui sont des œuvres de Julien Fournier (Tours, 1886).
Un manoir du XIXe siècle abrite la mairie. Il fut acheté par la commune en 1950 et a servi d'école jusqu'en 1960.
Ce manoir possède plusieurs vitraux. La légende de celui-ci est: Das-Land Unterwalden dont la traduction est Le pays d'Unterwald (Unterwalden en allemand) qui est une région suisse.
Le château privé du Vau-Rozet (jadis Vau-Rouzet) a été bâti au XVe siècle et modifié au XVIIe siècle (ajout, à la façade nord, d'une tour carrée renfermant un escalier en bois à volées droites et balustres tournés). Le logis quadrangulaire est flanqué à son angle sur-est d'une tourelle en encorbellement, coiffée en poivrière. La façade sud a conservé ses fenêtres à croisée de pierre. Ce château domine un étang de 11 hectares qui porte son nom. Ce lieu était un fief qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles, appartint à la famille de Bertre.
La construction du château privé des Ricordières a débuté en 1585 à la demande de Jean Sorée, écuyer, conseiller du roi et maître des comptes à Angers. Entre deux bâtiments de styles et d'époques différents, s'élève une tour du XVIe siècle. En 1609, François Sorée, fils du fondateur, fit bâtir une chapelle dédiée à saint François. Devenu possession de la famille de Contades, le château a été remanié en 1825 par André Nicolas de Bunault, mari de Henriette Charlotte de Contades. Par la suite, il a été restauré en 1845 par le marquis de Montbrun.
Le château privé de La Brosse date du XIXe siècle.
Dans la rue du Maréchal, une maison a conservé une fenêtre dotée d'un encadrement du XVIe siècle.
Près du stade, la table d'un dolmen effondré est visible.
Le cromlech du lieu-dit Les Pelouses est composé de huit blocs de pierre disposés en cercle.
Dans le cimetière, la cuve d'un ancien sarcophage en pierre (vers le VIIIe siècle) a été transformé en bac à fleurs.
Le kiosque à musique, place du Mail, date de 1910.
A l'ouest du bourg, sur la D15, l'ancienne gare de Gizeux-Continvoir était desservie par une ligne ferroviaire de la Compagnie des Chemins de Fer Départementaux. Elle avait été inaugurée le 8 mars 1885 et fermée en 1949.
Le lavoir (XIXe siècle), sur la Branne, a été restauré en 1997-1998. Il a été utilisé jusque dans les années 1970.
Rue du maréchal, cette curieuse enseigne est celle d'un ancien maréchal-ferrant.
A l'ouest du bourg, l'étang du Pré-de-la-Cure a été créé en 1982. Il a une superficie de 1,32 hectare.
Au sud de la commune, près de Restigné, le Grand-Étang est ouvert au public. D'une superficie de 7 hectares, il est entouré par 400 hectares de landes et de forêts. Il abrite une importante population d'écrevisses américaines.

A voir:
  • Trois maisons des XVe et XVIe siècles dans le bourg.
  • La Douce est une ferme privée du XVIe siècle qui présente une porte avec deux pilastres corinthiens supportant un linteau comprenant six guirlandes successives.
  • La Saurie est un logis privé du XVIIIe siècle. C'est une maison basse à petites ouvertures.
  • Les restes du menhir de La Besselière: 1,60 mètre de haut, 1,20 mètre de large, et 1,20 mètre d'épaisseur.

Les lieux-dits: Bel-Air, Bois-de-l'Ormeau, Bois-de-la-Charbonnière, Bois-de-Saint-Gilles, Bois-des-Fates, Bois-du-Boulay, Bois-du-Gros-Chêne, Bois-Marteau, Boute-Chèvre, Butte-aux-Ânes, Butte-aux-Mousserons, Butte-de-la-Brosse, Carroi-de-la-Ronde, Grande-Roche, Gravoteau, La Barellerie, La Barre, La Barrerie, La Besselière, La Blotrie, La Branière, La Brétinière, La Brosse, La Butte, La Butte-de-L'Épine, La Cave, La Cave-Bodelle, La Cavée-Pichard, La Charbonnière, La Cotinière, La Couardière, La Coudrette, La Douce, La Duboisière, La Folie, La Fontaine, La Foulonnerie, La Gaîté-Française, La Ganachère, La Garenne, La Gautellerie, La Glardière, L'Aireau, La Landaiserie, La Ludaisière, La Maison-Neuve, La Malière, La Marche, La Ménardière, La Mercerie, La Michellière, La Normandellerie, La Parfaiterie, La Perrière, La Petite-Barrerie, La Pièce-de-l'Ajonc, La Pièce-du-Mortier, La Pierre, La Pierrière, La Pitellerie, La Ponandière, La Poterie, La Ragotterie, La Rapinerie, La Saulaie, La Saurie, La Sévrie, La Tremblai, La Trochetière, L'Aubinière, La Valinerie, La Valtrie, La Verrerie, Le Bas-Perrochet, Le Bois-aux-Fèvres, Le Bois-Pineau, Le Buisson-du-Houx, Le Carroi-Bonami, Le Chêne-de-l'Alouette, Le Clos-Conard, Le Ferbellot, Le Gros-Chêne, Le Haut-Midi, Le Havillon, Le Mortier-Cléret, Le Moulin-de-Raimbœuf, Le Moulin-Foulon, Le Pâtureau, Le Perrochet, Le Petit-Bonheur, Le Petit-Saint-Aubin, Le Petit-Vau, Le Pré-de-la-Cure, Le Prieuré, Le Sadran, Le Soucheau, Le Tafilalet, Le Transvaal, Le Vau-de-Leret, Le Vaulandry, Le Vau-Rosé, Le Vivier, Les Ajoncs, Les Boulas, Les Boureaux, Les Breuils, Les Caves-Bournes, Les Champs-de-Fourgère, Les Croix, Les Défrocs, Les Gagneries, Les Galeux, Les Gascogneries, Les Grandes-Croix, Les Grandes-Vallées, Les Grands-Bouillards, Les Landes, Les Landes-de-la-Foulonnerie, Les Landes-Noires, Les Maisons-Rouges, Les Morinières, Les Nouettes, Les Petites-Croix, Les Petites-Ricordières, Les Petits-Jardins, Les Ricordières, Les Robins, Les Terres-Rouges, Les Tirandières, Les Verneaux, Millet, Mortier-Noir, Mouligeon, Petite-Roche, Saint-Aubin, Vallée-du-Lacas

    2 commentaires:

    1. bonjour
      je viens de voir votre photo du chateau du vau rozet ,et justement je suis un des maçons qui travail sur le site .
      stephane

      RépondreSupprimer
    2. Bonjour,
      Après plusieurs années de restauration, le château de Vau Rozet pourra être loué pour célébrer votre mariage ou pour passer un agréable séjour de vacances à partir du printemps 2012.
      Renseignements sous: Domainedevaurozet@gmail.com

      RépondreSupprimer