Nazelles-Négron

Nazelles-Négron est une commune de l'Est de la Touraine, sur la rive droite de la Loire. Elle a été formée par la réunion de Nazelles et de Négron le 1er juillet 1971. Ses habitants sont appelés les Nazelliens et les Nazelliennes.
Nazelles a porté les noms de: Navicellis (VIe siècle, Grégoire de Tours, Vie de saint Martin), Nazelis (1218 et 1236, cartulaire de Villeloin), Nazelles (1336, 1348-1398, cartulaire de l'archevêché de Tours). Elle appartenait à l'abbaye Saint-Martin de Tours puis fut érigée en châtellenie relevant d'Azay-le-Rideau.
Négron s'est appelé: Nigronio (XIIe siècle et 1271-1278), Negron (1278, charte de Moncé). Négron dépendait de l'abbaye de Marmoutier.
Coordonnées GPS de Nazelles-Négron: 0°57'16"E - 47°25'54"N
Code INSEE: 37163 - Code postal: 37530 - Superficie: 2232 hectares
Altitudes: de 51 à 114 mètres (au Moulin-à-Vent)
L'église Saint-Pierre de Nazelles a été construite au XIIe siècle. La nef unique, lambrissée, aux entraits ornés d'engoulants, se poursuit par un chœur à chevet plat éclairé par trois hautes fenêtres en arc brisé à remplage flamboyant. Du côté Sud, on entre dans la nef par une porte du XVIe siècle flanquée de deux pilastres à chapiteaux sculptés et abritée par un auvent prolongeant le toit. Le mur Sud de la nef est percé par des fenêtres à remplage flamboyant. Il y avait dans l'église de Nazelles une chapelle, dite la Chapelle-Verdier, qui fut détruite vers 1745.
Sous le clocher en bâtière du XIIIe siècle s'ouvre un porche dont les claveaux sont ornés, de gauche à droite, par un sagittaire, deux têtes jumelles, une tête de lion, deux têtes d'hommes barbus et cornus, un homme buvant à la bonde d'un tonnelet, l'Agneau pascal, un homme debout, deux musiciens , dont l'un joue de l'olifant et le suivant de la harpe, une sirène et une femme levant les bras. Au-dessus de l'archivolte, ornée de perles, se trouve une ligne de corbeaux mutilés.
Le vitrail du chevet plat (XVIe siècle) représente la Crucifixion. Le Christ en croix entre les deux larrons domine une foule. A gauche, figure un donateur priant, vêtu d'une pèlerine rouge. A droite, agenouillée, une donatrice en robe violet foncé. Au-dessus de cette scène principale, on voit le Portement de croix et, plus haut, dans les flammes, Dieu le Père bénissant et les anges de la Passion. Les autres verrières sont des grisailles cosignées Fournier et Clément (Tours, 1874 et 1875).
L'église Saint-Symphorien de Négron, bâtie au XIe siècle (nef), a été modifiée vers 1440 (chœur, deux collatéraux et chapelle seigneuriale). La flèche du clocher date de 1749. Le chœur est couvert de voûtes retombant sur des culots décorés d'anges ou de feuillages. Il est accompagné, au Sud, par une chapelle seigneuriale servant de sacristie.
Cette église renferme un vitrail du XVIe siècle représentant saint Michel (en haut, dans la flamme), saint Clément en chape rouge et coiffé de la tiare, portant d'une main la croix à double croisillon et de l'autre une ancre (à gauche) et saint Sébastien martyrisé (à droite). En bas, se trouvent deux donateurs et leurs femmes.
Elle possède plusieurs stalles en bois sculpté (XVIe siècle).
Une ancienne aumônerie (ou maladrerie), des XIIe et XVe siècles, est devenue la mairie annexe de Négron après avoir servi de presbytère jusqu'en 1905. Au premier étage, deux fenêtres sont formées par deux arcades en plein cintre retombant sur une colonne prismatique, restauration d'une colonnette disparue, et surmontées d'un arc de décharge, en plein cintre, orné de chevrons. Les deux fenêtres du rez-de-chaussée furent refaites au XVe siècle. A l'intérieur, une pièce du premier étage a conservé des traces de décor pictural. Cette maladrerie fut réunie à l'Hôtel-Dieu d'Amboise en 1698.
Ses murs présentent des culs-de-lampe sculptés.
A côté, cette grange des XIIe et XVe siècles dépendait de l'aumônerie. Au Sud, le pignon, dont le sommet est en colombage, est percé par deux portes en tiers-point (une piétonnière et une charretière) et est divisée en trois nefs par deux rangées de poteaux.
Le château privé de Nazelles (16 rue Tue-la-Soif), édifié en 1518, a été remanié en 1765 (escalier extérieur et passage au rez-de-chaussée). A l'Ouest, l'autre escalier a été rajouté en 1914.
Au Sud, le comble est éclairé par trois lucarnes à croisée de pierre surmontées, chacune, par un gâble à fronton triangulaire. L'ancienne chapelle seigneuriale se trouvait dans les caves creusées au Nord du château.
Comme beaucoup de logis ancien, ce château possédait des bassies (ou pierres d'évier) qui étaient des bassins peu profonds creusés dans un bloc de pierre. Les eaux usées étaient évacuées par le bec de la bassie vers la cour ou vers la rue.
Le château privé de La Vallière date de la fin du XVe siècle. Il a été remanié et agrandi en brique et en pierre au XVIe siècle puis encore agrandi, à l'Est, en 1865. Ce domaine était un fief relevant de Chenonceaux. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, il appartenait à la famille Scarron. Selon la tradition locale, Paul Scarron aurait habité le manoir en 1652-1653 en compagnie de sa femme, Françoise d'Aubigné, la future Mme de Maintenon.
Le château privé de Perreux a été bâti au début du XVIIIe siècle puis agrandi, en 1838, par l'architecte Willemin. De 1859 à 1861, il fut complètement remanié par l'entrepreneur François-Valentin Thomas. Le rez-de-chaussée est troglodytique. Deux tours polygonales, dont l'une contient un escalier, encadrent la façade. Dans son parc, on remarque une éolienne Bollée de la seconde moitié du XIXe siècle.
Le château privé de Mondomaine a été édifié de 1832 à 1834, dans le style Charles X, selon les plans de l'architecte Sylvain-Philippe Chateignier. Les deux bustes en terre cuite plâtrée ornant en médaillon la façade Sud représentent La Fontaine et Franklin.
Le château privé des Ormeaux date du XIXe siècle, ...
... comme le château privé de la Source.
Situé en contrebas de ce château, le moulin privé d'Andigny a été construit au milieu du XVIe siècle. Sa tour carrée, qui renferme un escalier, est en pierre pour la partie basse et en colombage pour la partie haute. Ses pignons Est et Ouest sont aussi en colombage.
La partie la plus ancienne du château privé de La Huberdière est sa tour carrée (XVIIe siècle), un ancien pigeonnier, qui possède une charpente à double enrayure. Le château a été modifié au XVIIIe siècle puis en 1882 (par Pierre Launay). C'était un rendez-vous de chasse.
Le manoir privé de Villefrault (XVIe siècle) comprend deux bâtiments construits dans le prolongement l'un de l'autre. Ils ont conservé leurs fenêtres à croisée de pierre. Une salle est chauffée par une cheminée à hotte verticale, ornée de pilastres cannelées et d'une double arcature de deux formes. C'était un ancien fief relevant d'Amboise. Au XVIe siècle, il appartenait à la famille de Lavardin.
Le manoir privé de La Guespière (XVIIe siècle) a été remanié en 1938 (fenêtres en ciment). Seule, une lucarne de la façade ouest a été conservée. Sa chapelle semi-troglodytique est en ruines.
Le logis privé des Ormes (ou des Ormeaux, avant 1971) date du XVIe siècle. Sa façade Sud présente une fenêtre à croisée de pierre. L'autre ouverture a été partiellement murée. En 1545, Jean Lory était qualifié de seigneur des Ormeaux. Par la suite, cette maison appartint à l'abbaye de Moncé.
Dans la vallée de Vaubrault, il reste des vestiges du logis seigneurial construit aux XVe et XVIe siècles. Ce bâtiment, avec une fenêtre à meneau vertical, en est un. Par contre le mur d'enceinte, avec une tourelle à chaque angle, a disparu.
De ce logis, dépendait une importante fuye cylindrique seigneuriale (XVIe siècle) qui a été transformée en habitation privée. Son diamètre extérieur est de 11 mètres. Son mur mesure 10 mètres de haut. Elle renfermait 3200 boulins (nids de pigeons) en terre cuite. On peut encore voir une partie de son larmier.
Au XXe siècle, elle a été partiellement détruite par un orage.
Le lavoir de Nazelles, situé place Francis-Poulenc, est alimenté en eau par une fontaine.
Le vieux puits en briques des Grandes-Tailles est un puits-chapelle.
Nazelles-Négron possède son girouet dont la partie centrale représente le blason du village.

A voir
  • Le château privé de La Bardouillère (XIXe siècle).
  • Le moulin de Roche-Fleury (début du XVIIIe siècle), 46 rue Louis-Viset, fonctionnait encore au début du XXe siècle. Son bief a été supprimé vers 1970.
  • Les habitations troglodytiques.
Patrimoine disparu
  • La chapelle Saint-Maurice était situé au lieu-dit du même nom.

Les lieux-dits: Bodet, Bréviande, Buisson-Barbe, Champorcher, Chemin-des-Poulains, Clos-Bertaud, Fort-Vent, Friche-Marié, Haute-Crevée, Haute-Source, Île-de-la-Noiraye, Île-de-Négron, La Bardouillère, La Barre, La Bertinière, La Bicetterie, La Cailletterie, La Chapelle-Verdun, La Chapelotte, La Colinetterie, La Côte-Rôtie, La Croix-Chesneau, La Croix-de-Vaubrault, La Fontaine-Gravoure, La Francarderie, La Garenne, La Grande-Maison, La Grange-Champion, La Grange-Rouge, La Griaire, La Guêpière, La Haie-de-la-Pile, La Huberdière, La Maison-Brûlée, La Moutonnerie, La Pommetterie, La Prée, La Rablette, La Souchardière, La Source, La Vallière, Le Bazonneau, Le Bois-Denier, Le Chailloux, Le Chêne-Gaudon, Le Clos-Saint-Jean, Le Grand-Clos, Le Grand-Coudreau, Le Moulin-à-Vent, Le Parc-Moreau, Le Pas-d'Âne, Le Petit-Lussault, Le Sevrage, Les Auverdières, Les Chaintres, Les Chevelus, Les Cours, Les Épinettes, Les Fonds-Morin, Les Gâtinières, Les Girois, Les Grandes-Tailles, Les Guillotières, Les Hodais, Les Huneaudières, Les Jarriers, Les Justices, Les Montants, Les Moulins-à-Vent, Les Ormeaux, Les Ormes, Les Perrons, Les Picards, Les Pommelais, Les Poujeaux, Les Poulains, Les Regains, Les Ribaudières, Les Rues, Les Sables, Les Tailles-de-Vaubrault, Les Talus, Les Tuffeaux, Les Vallées, Les Vaux-Renault, L'Île-de-la-Mazère, Mondomaine, Moulin-de-Moque-Souris, Négron, Parc-de-Nazelles, Perreux, Pierre-Aiguette, Prairie-de-Négron, Rosnay, Saint-Maurice, Vaubrault, Vaugadeland, Vaumartin, Vaumort, Vauriflé, Vernelle, Villefrault
    Blason de Nazelles-Négron

    1 commentaire: