Céré-la-Ronde

Céré-la-Ronde est un village de l'est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Céréens et les Céréennes.
Au VIe siècle, Grégoire de Tours le désigne sous le nom de Cerate, nom qui devint Cereium (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours) puis Ceray (XVIIIe siècle, carte de Cassini) qui sera changé en Céré-la-Ronde le 3 décembre 1936.
Coordonnées GPS de Céré-la-Ronde: 1°11'31"E - 47°15'34"N
Code INSEE: 37046 - Code postal: 37460 - Superficie: 4920 hectares
Altitudes: de 84 à 186 mètres
Le château de Montpoupon, relevé en 1460 à la place d'une forteresse du XIIe siècle, a été remanié au XVIIIe siècle et restauré en 1920. Le château est flanqué, à son angle nord-est, par un gros donjon circulaire qui date du XIIe siècle mais dont le couronnement de mâchicoulis orné de petits arceaux tréflés fut refait au XVe siècle.
Il possède un pigeonnier cylindrique (de la fin du XVIe siècle) renfermant 700 boulins (nids de pigeons). Ce château était une châtellenie relevant de Montrichard.
Son châtelet d'entrée, carré, 1515, possède deux échauguettes d'angle, soutenues par des culs-de-lampe, et coiffées de toits coniques. A l'étage, une fenêtre à croisée de pierre a son allège timbrée des armes des de Prie. Une lucarne à croisée de pierre et au gâble orné d'un profil de chevalier couronne la façade. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte charretière en tiers-point accompagnée par une porte à linteau droit. A l'arrière, une tour d'escalier octogonale permet d'accéder aux étages.
La courtine d'enceinte a disparu de chaque côté du châtelet. Elle aboutissait, au sud-ouest, à une tour cylindrique du XIIe siècle, surmontée d'un toit en poivrière, qui a subsisté.
Dans son parc, on peut découvrir un lavoir, restauré en mai 2014, sur la Chézelle...
... ainsi qu'un abri à canards couvert d'une toiture pointue en ardoises.
L'église Saint-Martin a été bâtie au début du XVIe siècle (nef, chœur et façade ouest) mais le clocher est celui de l'église primitive (XIIe siècle).
La façade ouest présente une porte en arc surbaissé avec des jambages ornés de pilastres Renaissance et une fenêtre d'un style plus ancien, à meneaux flamboyant.
Au nord, se dresse le clocher carré roman, avec petites fenêtres-meurtrières éclairant ses étages inférieurs et étage du beffroi ouvert sur chaque face d'une fenêtre en plein cintre dont celle du nord est d'un dessin très archaïque ou a été mutilée. La flèche octogonales, qui fut restaurée, a ses pans légèrement brisés et est épaulée aux quatre angles par une lucarne. Au delà du clocher, du même côté, une porte latérale, avec pilastres sur culs-de-lampe, a conservé ses vantaux anciens dont deux panneaux porte, sculpté, un cœur héraldique.
La nef est composée de cinq travées. Les trois premières correspondent à la nef de l'église romane. Elles sont voûtées sur croisées d'ogives à moulures prismatiques dont les clefs sont ornées d'armoiries. A partir de la moitié de la troisième travée, la nef se rétrécit et est alors, dans cette demi-travée et les deux suivantes, accompagnée de deux collatéraux. Ceux-ci sont chacun de trois travées dont la première, plus courte, correspond à la seconde moitié de la troisième travée de la nef, et communique avec elle par une arcade en tiers-point, de biais. Ces travées sont voûtées sur croisées d'ogives aux clefs desquelles on retrouve le cœur héraldique des panneaux de la porte nord et les blasons de la nef. Chaque collatéral se termine par un chevet plat.
La nef aboutit à une abside à cinq pans dont trois sont percés par des fenêtres flamboyantes. La voûte est soutenue par six nervures.
Elle renferme plusieurs vitraux...
... et de belles stalles en bois sculpté des XVe (haut-chœur) et XVIe siècles (bas-chœur).
Les quatorze stations du chemin de croix en ciment camaïeu ocré (1937) ressemblent beaucoup à celles de l'église de Ferrière-Larçon.
La porte latérale nord est surmontée par une niche habitée par une statue de la Vierge à l'Enfant (début du XVIe siècle) en pierre peinte.
Attenant à l'église, au sud, le presbytère est aussi un logis du XVIe siècle. Sa tour octogonale renferme un escalier à vis.
Le château privé de Biard-La-Chapelle date du XIXe siècle. Ce domaine était un fief mouvant relevant de l'abbaye de Baugerais.
Le château privé de La Ronde (fin du XIXe siècle) possède une tour polygonale.
Dans le bourg, une maison a été construite au XVIe siècle.
Une de ses fenêtres à croisée de pierre est partiellement murée. La pièce qu'elle éclairait a été transformée en pigeonnier comme le prouve les six trous d'envol percés dans des planches en bois.
Le moulin du Courbat date du XIXe siècle.
Le monument aux morts, sculpté par Gagelin Fontbonne, a été inauguré le 26 juin 1921.
Dans la rue Saint-Vincent, le linteau d'une porte présente une enseigne sculptée de boulanger.
Le château de Razay a été édifié à la fin du XVe siècle et restauré au XIXe siècle. Razay était un fief relevant du château de Montrichard.
Le château privé du Grand-Biard date du XIXe siècle. Ce lieu était un fief relevant du château de Montrésor.

A voir:
  • Les moulins à eau privés: le moulin Bailly, le moulin Brouillon (XVIIIe siècle) et le moulin du Parc.
  • La Ronde, une colline qui est le point culminant de la Touraine (186 m au-dessus du niveau de la mer).
Patrimoine disparu
  • Le château du Châtellier (ou Châtellier-Razay) dont il reste les douves au milieu d'un bois. C'était une châtellenie relevant du château de Montrichard.
  • Le dolmen de Toucheneau.
  • Le menhir appelé la Grosse-Pierre (ou le Gros-Chillou), situé au lieu-dit Le Chêne, mesurait 1,60 mètre de haut. Il a été détruit en 1893.

    Les lieux-dits: Beauchêne, Beaumé, Beauvoir, Bel-Air, Biard-la-Chapelle, Bois-d'Aiguevives, Bois-de-Priseaux, Bois-du-Châtelier, Bonnigal, Crécousse, La Barillerie, L'Abbée, La Bergerie, La Bougonnière, La Boulaie, La Caillaudière, La Cave, La Chevraie, La Choltière, La Chopine, La Coterie, La Couarde, La Donnellerie, La Fosse-aux-Bœufs, La Fosse-aux-Chiens, Le Four-à-Chaux, La Fresche, La Guicherie, La Guignardière, L'Aigremont, La Maillardière, La Maison-Rouge, La Marsauderie, La Mènerie, La Mozellerie, La Nallerie, La Naudière, La Noue-Gouret, La Picaudière, La Poitevinière, L'Ardille, La Ronde, La Rouzie, La Sourderie, La Taille-Marteau, La Tremblaie, L'Augereau, La Verdure, La Verrerie, Le Bas-Bourg, Le Boula, Le Châtelier, Le Chêne, Le Chêne-Blanc, Le Chêne-Soudreux, Le Chillou, Le Collier, Le Gicton, Le Grand-Biard, Le Grand-Prévôt, Le Grand-Vécher, Le Louage, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-Bailly, Le Moulin-Bouillon, Le Moulin-du-Courbat, Le Moulin-du-Parc, Le Moulin-Gautier, Le Petit-Biard, Le Petit-Prévôt, Le Petit-Vécher, Le Peu, Le Rosier, Le Rossignou, Les Bouchers, Les Boulevries, Les Charpentries, Les Charperais, Les Daubrons, Les Epâmes, Les Fontenelles, Les Marchais, Les Marnières, Les Marteaux, Les Monpouets, Les Noues-de-Cernue, Les Pigeonnelles, Les Plantes, Les Priseaux, Les Quatre-Noyers, Les Rentes, Les Tailles-de-Montpoupon, Les Terreaux, Les Tremblées, Louvignon, Maison-du-Lac, Montbuisson, Mont-Céré, Montpoupon, Mouzé, Razay, Richemont, Tailles-Ledet, Toucheneau, Vallée-de-Charmes

    Gîte (Self-catering gite)
    Blason de Céré-la-Ronde

        Aucun commentaire:

        Enregistrer un commentaire