Saint-Laurent-en-Gâtines

Saint-Laurent-en-Gâtines est une commune du nord de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Laurentais et les Laurentaises.
Au XIe siècle, elle portait le nom de Sanctus Laurentius de Wastina dans une charte de Marmoutier. Par la suite, elle s'appela Sancti Laurentii de Gatina (1230, charte de Saint-Julien) et Saint-Laurent-en-Gastines (1665, Atlas des Gabelles). La châtellenie appartenait à l'abbaye de Marmoutier. Par ordonnance royale du 22 octobre 1822, la paroisse de Chenusson a été réunie à celle de Saint-Laurent.
Coordonnées GPS de St-Laurent-en-Gâtines: 0°46'38"E - 47°35'10"N
Code INSEE: 37224 - Code postal: 37380 - Superficie: 3093 hectares
Altitudes: de 110 à 171 mètres
L'église Saint-Laurent (église toujours fermée) est, en fait, un ancien manoir appelé La Grand'Maison (XVe siècle) qui abritait les abbés de Marmoutier. C'est un bâtiment en brique avec cordons de pierre, percé de plusieurs fenêtres à croisée de pierre condamnées et mesurant environ 25 mètres de hauteur. Jadis, il était entouré de douves. Non loin de lui (au niveau de la place actuelle) se trouvait l'ancienne église, avec crypte, qui tombait en ruines vers 1860. Ce manoir a été transformé en église paroissiale, selon les plans de l'architecte Gustave Guérin, à partir de 1862. L'intérieur du manoir, dont les planchers furent supprimés, a été divisé en trois nefs voûtées de briques. Une abside fut rajoutée à l'est et, en 1881, la tourelle d'escalier fut coiffée d'une flèche et devint le clocher. En 1881, la sacristie a été construite. Le 21 août 1877, cette église fut consacrée par Mgr Collet, archevêque de Tours.
Les briques de plusieurs couleurs de ses murs font apparaitre des motifs dessinés.
Un cadran canonial semi-circulaire indiquait les heures des messes.
Cette photographie montre la Grand'Maison vers 1874, avant sa transformation en église. On y remarque, à l'arrière, le toit de la tour Est qui fut détruite en 1874 pour construire l'abside.
Cette église renferme deux statues de la Vierge à l'Enfant. La plus ancienne, en bois polychrome, date du XIVe siècle.
La plus récente, en terre cuite polychrome, est du XVIIe siècle.
Cette dernière statue a été restaurée en 2012.
Le vitrail central du chœur, œuvre de Julien-Léopold Lobin (Tours, 1876), représente, à gauche, saint Laurent et, à droite, sainte Barbe. Les autres vitraux de l'église sont des grisailles.
Le prieuré bénédictin de Chenusson (fin du XVIe siècle) est devenu une demeure privée. Jadis, il appartenait à l'abbaye Saint-Julien de Tours. Il présente deux fenêtres dont les chambranles sont ornés de pilastres à chapiteaux décorés. Dans le logis, une cheminée de XVIe siècle possède un manteau, supporté par deux colonnes engagées ornées de feuillages, et sur lequel a été peinte une fresque. Au milieu de motifs décoratifs végétaux (grappes de raisin entre autre), dans un grand médaillon central est représentée la Vierge allaitant l'Enfant Jésus sous les yeux de saint Joseph. En bas de la fresque se trouve un blason.
Près du prieuré, dans la forêt, la petite chapelle Saint-Roch a été construite au début du XXe siècle. Il existait près de là une autre chapelle Saint-Roch, signalée encore en bon état, en 1811, dans les archives du diocèse de Tours. Elle a totalement disparu.
L'ancien puits communal, un puits à margelle, sert désormais de décoration.
Le château privé de La Brosse a été reconstruit en 1841 à l'emplacement d'un château du XVe siècle démoli cette même année. C'était un fief relevant de la prévôté d'Oé.

Patrimoine disparu

- L'ancienne église paroissiale (XIe ou XIIe siècle), tombant en ruines en 1873, fut démolie en 1875.
- L'église Notre-Dame de Chenusson, détruite partiellement par la foudre en 1811, a été totalement démolie en 1815. Elle avait été reconstruite en briques mais existait déjà en 1144 (signalée dans une bulle du pape Célestin II).
- Le lavoir était situé sur les douves du manoir de La Grand'Maison. Une partie de ces douves a été conservée jusqu'en 1976.

Les lieux-dits: Bois-de-la-Brosse, Bois-de-Moulivert, Bois-des-Defaix, Champ-Larron, Chenusson, Court-Gain, La Barbotinière, La Beurrerie, La Blonnière, La Boule-d'Or, La Bourdaisière, La Bouvalinière, La Bretonnière, La Brosse, La Butte, La Chainée, La Chaussée, La Chesnerie, La Christinerie, La Corbinière, La Cornillerie, La Démonnerie, La Donnerie, La Duranderie, La Faraudière, La Fontaine, La Fredonnière, La Gaudière, La Gennetouzière, La Goupillière, La Grande-Métairie, La Habert, La Hallault, La Herserie, La Huberdière, L'Aître-Barbier, La Jaminerie, La Lande, La Lignerie, La Mine-d'Or, La Montêterie, La Morellerie, La Morillonnière, La Noue, La Petite-Herserie, La Petite-Théodière, La Piquetterie, La Pointe, La Poterie, La Queue-de-Gâtines, La Riderie-de-la-Brosse, La Riderie-Saint-Laurent, La Robichonnière, La Roussellerie, La Théodière, La Tour-Carrée, La Truissardière, L'Aujardière, La Vicairie, Le Breuil, Le Cheval-Gris, Le Defaix, Le Fourneau, Le Grand-Rouchou, Le Hallier, Le Long-Bois, Le Moulin-à-Vent, Le Petit-Bois, Le Plessis, Le Point-du-Jour, Le Pommelé, Le Pont-Noir, Le Souchet, L'Espérance, L’Étang-Neuf, Le Tremble, Les Arpents, Les Coulauderies, Les Forestières, Les Foucauderies, Les Gaudinières, Les Grandes-Friches, Les Grandes-Vallées, Les Harranges, Les Petites-Friches, Les Prés, L'Hortière, Logerie, L'Oisonnière, Marquenleu, Passe-Vite, Pièce-du-Vivier, Saint-Roch, Villeneuve

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire