Louans

Louans est un village du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Louannais et les Louannaises.
Il a porté les noms de: Villa Lupantia (997, cartulaire de l'abbaye Cormery), Lupannum (XIIe siècle), Loantium (1228), Loanz (1290, pouillé de Tours), Loans et Loenceyum (1338, cartulaire de Cormery). Depuis 791, il appartenait à l'abbaye de Cormery.
Coordonnées GPS  de Louans: 0°44'47"E - 47°11'05"N
Code INSEE: 37134 - Code postal: 37320 - Superficie: 1802 hectares
Altitudes: de 99 à 126 m
L'église Notre-Dame date du XIIe siècle (croisée du transept voûtée sur trompes, clocher carré à contreforts d'angle, abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four, deux absidioles et tourelle circulaire d'escalier à vis). Sa nef, détruite par un incendie le 23 août 1899, a été reconstruite en 1904, en style néo-roman, selon les plans de l'architecte Charles Guérin. Cette église remplace une chapelle, dédiée aux saints Pierre et Paul et à la Vierge, fondée en 987 par Thibault, abbé de Cormery.
Cette photographie montre l'ancienne nef en 1869. Ses murs étaient couverts de fresques du XIIe siècle qui ont été retrouvées en 1891, sous un badigeon, par l'abbé Couratin. On y voyait, dans la partie supérieure, deux apôtres et, dans la partie inférieure, la vie du Christ et de sa mère.
Les trois vitraux de l'abside, signés A. Lusson (Paris, 1864), représentent saint Clodoald (saint Cloud), la Vierge à l'Enfant (photo) et saint Joseph.
L'autel Notre-Dame de la Salette, en plâtre polychrome, a été réalisé en 1914 par le peintre Georges Giraud et le plâtrier Justin Leblois. Il commémore l'apparition de la Vierge, le 19 septembre 1846, à deux jeunes bergers de La Salette (Isère), Maximin Giraud et Mélanie Calvat.
Un vitrail de Lux Fournier (Tours, 1931) décrit cette apparition. Les autres verrières ont été réalisées par Étienne Lobin, petit-fils de Léopold Lobin, et par les ateliers Lusson (les trois du chœurs, datées de 1864).
Au centre du bourg, l'ancien logis seigneurial a été reconstruit aux XVe (logis rectangulaire) et XVIe siècles (deux tours rondes à toitures coniques). Jadis, il était entouré de hautes murailles et de douves que franchissait un pont-levis. Il a remplacé un édifice de 996. C'était un fief relevant du château de Loches.
Au centre du cimetière, on trouve une croix du XVe siècle.
Le Christ en Croix est entouré par la Vierge (à gauche) et saint Jean (à droite).
Dans la rue Principale, la Croix Rouge est en pierre. A sa base, sont gravées une date (1660) et une inscription (Étienne Champion, notaire royal, sieur du Fresne).
Dans la rue des Jardins, une maison présente un blason de compagnon charpentier composé d'un compas, d'une équerre, d'une bisaiguë et d'une date (1901).


Les lieux-dits: La Barrerie, La Boule-d'Or, La Bréchotière, La Chachie, La Chaumeraye, La Chauvellière, La Chevalerie, La Croix, La Fosse-Plate, La Garenne, La Gougrenière, La Grande-Rue, L'Aireau-Bréchot, La Lande, La Petite-Rue, La Pièce-Longue, La Séguinière, La Sénerie, La Tambre, Le Bois-Moreau, Le Carroi-du-Vau, Le Grand-Fresne, Le Grand-Jagon, Le Grand-Pont, Le Grand-Varnelle, Le Grand-Village, Le Noyer-Commun, Le Petit-Varnelle, Le Pressoir, Le Puy-de-la-Tambre, Les Bas-de-Louans, Les Basses-Maisons, Les Beauvais, Les Cailloux, Les Courances, Les Coutures, Les Grands-Champs, Les Guillemets, Les Hauts-Bois, Les Hauts-Sicots, Les Houx, Les Jolinières, Les Lisardes, Les Mouillères, Les Perruches, Les Poinçons, Les Prés-de-Sée, Les Sicots, Les Tremblaies, Les Trompées

Blason de Louans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire