Theneuil

Theneuil est une commune du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Theneuillais et les Theneuillaises.
Ce bourg a porté les noms: Tannogilum (843, charte de Charles le Chauve), Ecclesia de Tenolio (1192, cartulaire de Beaumont-lès-Tours), Tenuil (1205, charte de Barthélémy de L'Île-Bouchard), Parochia de Tenolio (1275, cartulaire de Beaumont) et Tenuel (1290, pouillé de Tours). Ce territoire a été donné par l'abbaye Saint-Martin de Tours à l'abbaye de Cormery. Les deux fiefs de Theneuil relevaient de L'Île-Bouchard.
Coordonnées GPS de Theneuil: 0°26'21"E - 47°05'51"N
Code INSEE: 37256 - Code postal: 37220 - Superficie: 980 hectares
Altitudes: de 34 à 107 m
L'église de la Sainte-Trinité a été construite aux XIe (mur nord aveugle de la nef, parementé en moellons non appareillés, une partie du mur sud de la nef), XIIe (chœur), XVe (l'autre partie du mur sud et sa porte en arc brisé), XVIIe (chapelle latérale nord de 1655), XVIIIe (chapelle latérale sud de 1747 qui sera démolie en 1897) et XIXe siècles (façade et clocher carré). Le chœur a été refait en 1922-1924.
Près de la porte, on remarque une niche à bénitier du XIIIe siècle dont le fronton est trilobé.
Au niveau du chevet du chœur, il existe trois vitraux dont deux (de 1874) sont co-signés par les maîtres-verriers tourangeaux Fournier et Clément.
Derrière l'église, l'ancien presbytère du début du XVIe siècle, devenu un logis privé, possède une fenêtre à croisées de pierre.
Son pigeonnier carré présente un toit en pavillon.
Au 7 Grande-Rue, un logis privé, présentant une cave du XIVe siècle, a été reconstruit aux XVe et XVIe siècles. Le linteau à modillons d'une fenêtre (une tête humaine et un motif végétal) semble être de la fin du XVe siècle malgré une date gravée: 1769.
Le moulin à vent de la Planche (moulin-tour du XIXe siècle) a perdu ses ailes vers 1970 mais a conservé sa queue d'orientation (ou guivre). A l'intérieur, son mécanisme est en place.
A l'entrée du village, en venant de L'Île-Bouchard, le moulin de Terrefort (XVIIIe siècle) est en ruines.
Le château privé du Temple a été bâti en 1886, dans le style néo-troubadour, pour Jacques Lhuillier, directeur du Crédit foncier égyptien.
Son châtelet d'entrée comprend deux tours séparées par une porte en arc brisé.
Le manoir privé de Ronçay (XVIIe siècle) était un fief relevant de L'Île-Bouchard. A droite, le bâtiment perpendiculaire date de la fin du XVIIIe siècle. Jadis, on y voyait une chapelle.
Son pigeonnier, appelé la fuye de Ronçay-Neuf, édifié selon un plan circulaire, renferme un millier de trous de boulins (nids de pigeons).
La ferme privée de Tartifume date de la fin du XVIIe siècle. Lors de sa restauration de 2013-2014, les bâtiments situés à l'ouest du logis (étable, écurie et grange) ont été démolis. Leurs tuiles anciennes ont visiblement remplacé les ardoises du logis. Cette ferme a appartenu à Pierre Renault, conseiller honoraire au siège de Chinon (en 1775), à Pierre-Philippe Renault, chanoine de Saint-Mexme de Chinon (en 1777), à Jean-Chrysostome Gilbert de Vautibault, avocat au parlement, sénéchal de la baronnie de L'Île-Bouchard (en 1780).

Personnalité liée à la commune:
  • De 1980 à 1986, la chanteuse Nana Mouskouri fut la propriétaire du château du Temple.

Les lieux-dits: Bêche-Noix, Bois-de-la-Rondière, Carroi-de-l'Ormeau-Bouzy, La Cave, La Petite-Vallée, La Samsonnière, Le Haut-Berger, Le Meslier, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-de-Theneuil, Le Temple, Les Bournais, Les Buffets, Les Caves, Les Daguets, Les Galouettes, Les Grands-Bois, Les Gratiens, Les Hauts-Champs, Les Petits-Bournais, Les Rabonnières, Les Rameaux, Les Ruchères, Les Terres-Noires, Les Vallières, Les Vieux-Bournais, Puchard, Ronçay, Tartifume, Terre-Fort

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire