Saint-Michel-sur-Loire

Saint-Michel-sur-Loire est un village situé à l'ouest de Tours. Ses habitants sont appelés les Saint-Michellois et les Saint-Michelloises.
Il a porté les noms de: Sanctum Michaelem (vers 1090, cartulaire de l'abbaye de Noyers), Saint-Michel (1348-1398, cartulaire de l'archevêché de Tours), Sainct Michau (1552, Guide des chemins de Charles Estienne) et, enfin, Saint-Michel-sur-Loire (décret du 13 août 1920).
La châtellenie, relevant du château de Chinon, a appartenu à Yolande d'Aragon puis à la famille de Bueil. Elle a été réunie au duché de Luynes vers 1660. L'ancien prieuré-cure dépendait de l'abbaye de Bourgueil.
Coordonnées GPS de St-Michel-sur-Loire: 0°20'55"E - 47°18'28"N
Code INSEE: 37227 - Code postal: 37130 - Superficie: 1751 hectares
Altitudes: de 32 à 108 mètres
Il domine la rive droite de la Loire.
L'église Saint-Michel a été reconstruite en 1866 mais elle a conservé quelques traces de l'église primitive du XIe siècle (base du mur de l'abside). L'édifice du XIe siècle avait été remanié aux XIIe et XVe siècles.
Elle renferme de nombreux vitraux dont celui-ci représentant saint Michel terrassant le démon. Il est directement inspiré par un tableau de Raphaël (1518) qui se trouve au musée du Louvre à Paris. Les autres verrières sont signées par J. Fournier et Lux Fournier.
A l'extérieur de l'église, cette cuve baptismale en pierre du XVe siècle est exposée.
Le château privé de Saint-Michel est en ruines sauf le châtelet d'entrée (1425) qui possède des restes d'un pont-levis double et une porte ogivale. La douve qui se trouvait devant a été comblée. Sur la cour, la façade de ce châtelet présente une fenêtre à croisée de pierre surmontée par une lucarne à gâble. Du côté nord, les fenêtres sont divisées par une traverse de pierre. A l'angle sud-est, cette tour d'entrée est flanquée par une tourelle d'escalier reliant les étages. Au sud de la cour du château, la base d'une tour carrée existe encore. Sous cette tour, est aménagée une salle voûtée d'un berceau surbaissé. A l'angle sud-est de la propriété, on peut voir une tourelle d'enceinte cylindrique. Ce château avait été construit par Jean de Bueil.
L'aile Est a été construite dans les années 1920, dans le style néo-gothique, par Paul Germain, maire de la commune et alors propriétaire (depuis 1919). La photo du haut montre le château avant cette transformation, celle du bas après.
De ce château (dessiné ici en 1699), il reste aussi une grange (XVe siècle) à pignon en rondelis, la base voûtée d'une tour de défense rectangulaire et une partie du mur d'enceinte.
Le château de Planchoury (privé) a été bâti vers 1650. Il ne comprenait un rez-de-chaussée, un étage et un comble. Vers 1700, deux ailes en retour d'équerre furent rajoutées au nord. Vers 1750, le château a été doublé en épaisseur. Deux pavillons accompagnaient le château, celui de l'Est a été modifié au XIXe siècle. Planchoury était un fief relevant de la baronnie de Saint-Michel-sur-Loire.
Le château privé de Montbrun date du début du XIXe siècle. Jadis, il portait le nom de château de La Riboisière puis, en 1934, il prit le nom de Montbrun.
Le manoir privé de La Cave-Banchereau (jadis La Cave-Bachereau) a été édifié au XVIIe siècle. Deux pavillons entourent le bâtiment principal. Leur pignon semi-circulaire est percé de par deux oculus ovales.
La grange du péage de l'Île (XVe siècle) est en ruines. Elle était utilisée pour stocker les marchandises transportées par les mariniers de Loire. Ce péage fut supprimé en 1631. En haut des pignons, on peut observer les vestiges de pigeonniers comprenant 26 trous de boulins au nord (photo) et 38 au sud. La partie nord du toit s'est effondrée en 1980, le reste en 1985.
Le moulin privé de La Guerche est l'un des plus anciens moulins situés sur la Roumer.
Parmi ses dépendances, il y a un pigeonnier cylindrique.
Le monument aux morts a été réalisé par le sculpteur Alfred Benon. Il fut inauguré en septembre 1921. Primitivement situé dans le cimetière, il a été déplacé devant celui-ci en mai 2011.
En contrebas de l'église, un belvédère (avec table d'interprétation) a été érigé en 2002.
Il offre une très belle vue sur la vallée de la Loire (au loin, on aperçoit le clocher de l'église de Bréhémont, sur la rive gauche du fleuve).
Au lieu-dit La Bonde, le mur d'une vieille grange est encore recouvert d'une publicité peinte pour le chocolat Menier.
Saint-Michel possède son girouet dont la partie centrale représente l'archange saint Michel terrassant le dragon de l'Apocalypse.

Patrimoine disparu
  • La chapelle Saint-Antoine, à Pont-Boutard, fondée en 1528, n'existe plus.

Les lieux-dits: Beauregard, Bifomont, Bois-de-la-Mairie, Bois-de-la-Touche, Bois-de-L’Étard, Bois-des-Échelleries, Bois-du-Pont, Bois-Noirs, Chante-Merle, Château-de-Planchoury, Gironde-de-L’Étang, Île-Bertrand, Île-de-la-Bonde, Île-Pallu, Îles-du-Croissant, La Bonde, La Boutarderie, La Brosse, La Cartelésière, La Cave-Banchereau, La Croix-Blanche, La Cueille-Boutet, La Fosse-Coupée, La Gallérie, La Garenne, La Gémettrie, La Grande-Vente, La Grange-de-l'Île, La Guerche, La Guériverie, L'Aireau-des-Marquets, La Jousserie, La Jugerie, La Mairie, La Marchandrie, La Milletrie, La Plaine, La Riboisière, La Rue-Millet, La Touche, Le Bécassier, Le Grand-Morier, Le Haut-Cerisier, Le Mortier-Clair, Le Petit-Morier, Le Poirier-Mathieu, L’Étang, L’Étard, Les Bournais, Les Buissons, Les Coteaux, Les Échelleries, Les Gatienneries, Les Girards, Les Grands-Champs, Les Grands-Ormeaux, Les Grouais, Les Guérives, Les Hamlins, Les Landes-de-l'Aireau-des-Marquets, Les Mauriflères, Les Oliviers, Montbrun, Pont-Boutard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire