La Guerche

La Guerche est un village du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Guerchois et les Guerchoises.
Il a porté les noms de: Guirchia (1066, 1075, cartulaire de l'abbaye de Marmoutier pour le Vendômois), Guirchia (1077, charte de l'abbaye de Preuilly), castrum Wirchiae (1095, charte de l'abbaye de Preuilly), Guircha (vers 1110, cartulaire de l'abbaye de Noyers), Guirchia et Quirchia (1126, 1152, cartulaire de l'abbaye de Fontevraud), Guerchiam (vers 1137, cartulaire de Noyers), Guerchia et Guierchia (1208, charte de P. de Montrabé), Guerchia (1212, cartulaire de l'abbaye de la Merci-Dieu), Guerchia (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours) et La Guerche (XVIIIe siècle, carte de Cassini). Le fief relevait des archevêques de Tours puis des barons de Preuilly. Ce fut une possession des Villequier, des ducs d'Aumont puis des Voyer d'Argenson.
Jadis, le village de La Guerche était protégé par des fortifications, des murailles et des fossés qui ont disparu. Quatre portes, flanquées chacune de deux tours, permettaient de rentrer dans le bourg.
Coordonnées GPS de La Guerche: 0°44'03"E - 46°53'02"N
Code INSEE: 37114 - Code postal: 37350 - Superficie: 527 hectares
Altitudes: de 43 à 67 mètres
Le château, reconstruit au XVe siècle sur ordre du roi Charles VII, domine la Creuse. Cette rivière alimentait les douves dont seules celles du sud subsistent mais en partie comblées.
De nos jours, le château se compose de deux corps de bâtiment perpendiculaires, réunissant trois grosses tours rondes. Celles de l'ouest sont encore couronnées de mâchicoulis ornés d'une arcature trilobée et surmontées par une toiture conique. La tour du sud-est est découronnée. La porte d'entrée primitive, actuellement condamnée, est située au milieu de la façade sud et est défendue par deux tours cylindriques dont le chemin de ronde est ornée comme celui des tours d'angle. Un pont-levis, qui a disparu, franchissait la douve et y accédait. L'aile nord-est du château, qui dominait le village, a disparu, ainsi que les douves, au début du XVIIe siècle.
Les façades donnant dans la cour d'honneur ont été remaniées. La corniche de la façade de l'aile ouest est soutenue par de gros corbeaux sculptés. Cette façade est occupée, en son milieu, par avant-corps surmonté par un fronton triangulaire. A l'intérieur, les deux étages de sous-sol de l'aile ouest sont voûtés d'arêtes. L'un de ces étages abritait les réserves de grain et l'autre les casemates d'artillerie avec leurs fentes de tir. La chapelle et la prison à voûte angevine ont été conservées.
L'église Saint-Marcellin, construite au début du XIIe siècle (nef, chœur, abside et transept), a été modifiée au XVIe siècle (clocher et chapelle seigneuriale). Elle a été totalement restaurée en 1886.
La nef unique, divisée en trois travées, est éclairée par des fenêtres en plein cintre. Extérieurement, la porte du bras sud du transept, en plein cintre, est ornée d'entrelacs, de quatre-feuilles et de dents de scie. L'abside semi-circulaire, épaulée par des contreforts-colonnes, possède des chapiteaux ornés de personnages. Le clocher carré présente, à l'étage du beffroi et sur chaque face, deux fenêtres en plein cintre. Une tour carrée d'escalier l'accompagne au sud-ouest.
A l'intérieur, la nef aboutit à un transept dont le carré est limité par quatre arcades en plein cintre. Celles du nord et de l'ouest ont été modifiées. Les chapiteaux du sud et de l'est ont des corbeilles ornées de feuilles, de chimères et de personnages. Cette croisée était jadis couverte par une coupole sur trompes qui fut remplacé par une voûte sur ogives et liernes percée par un oculus. Le croisillon sud, du XIIe siècle, est resté intact avec sa profonde absidiole voûtée en cul-de-four. Ce croisillon est couvert par un berceau en plein cintre et le parement de son mur ouest s'orne d'une arcature de trois arceaux. Le croisillon nord a été modifié au XVIe siècle et très restauré en 1886. Son berceau fut remplacé par une voûte d'ogives. A la place de l'absidiole a été construite une chapelle seigneuriale rectangulaire voûtée d'ogives, avec clef portant les armes parti Villequier et parti Rochechouart. Cette chapelle est reliée, par une arcade, à la travée droite du chœur.
Ce chœur comprend une courte travée, voûtée par un berceau en plein cintre, suivie par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four et éclairée par une fenêtre d'axe entourée de colonnettes.
Ce bras du transept sud présente des chapiteaux sculptés de la première moitié du XIIe siècle. En haut, une sainte (non identifiée) apportant un récipient à un animal sortant d'une feuille d'acanthe. En bas, deux têtes de lions se faisant face.
Près de la mairie, dans l'ancien cimetière, cette chapelle funéraire (1887), ressemblant à un temple antique, renferme un vitrail signé par Julien Fournier.
En se promenant dans les rues du bourg, on remarque d'anciennes maisons en pierres (avec, sur la seconde photo, les vestiges de la porte de la Chatière)...
... mais, aussi, une maison dont l'étage présente des murs en torchis...
... un commerce désaffecté (une boucherie).
Certaines de ces habitations possèdent de très vieilles portes...
... ou des girouettes originales.
Sur le mur d'une maison (rue des Innocents), une tête humaine a été sculptée.
On peut observer le bassin d'une fontaine (rue de la Fontaine)...
... et un lavoir en contrebas de la rue des Innocents (près du pont sur la Creuse).
Situé au sud du bourg, le moulin sur la Creuse était, au début du XIXe siècle, un ancien moulin à farine devenu une fabrique de pâte à papier. Ce moulin, cité dès 1735, était un ancien moulin banal qui fut agrandi au XIXe siècle.

A voir
  • Les deux tours de la porte d'Aydie (XIe siècle) situées à l'est du bourg, rue des Douves.
  • Dans la rue du Four, un logis du XVe ou du XVIe siècle présente une tour d'escalier dans-œuvre en pierre de taille au dessus du toit à longs pans alors que tout le reste de la construction est en moellon.

Patrimoine disparu
  • La porte de la ville dite Porte Saint-Rigomier, située près de la Grange-aux-Dîmes, a été détruite en 1920.

Les lieux-dits: Bois-Tailbot, La Bellevue, La Ferme, La Garenne, Le Moulin, Le Pré, Les Buissons, Les Grandes-Bardonnières, Les Loges, Les Mouchetières, Les Petites-Bardonnières, Les Thibauts, Ville-Plate
Communes voisines: Abilly, Barrou

Blason de La Guerche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire