Lémeré

Lémeré est un village du sud-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Lémeréziens et les Lémeréziennes.
Au cours de son histoire, il a porté les noms de Lameriacum (1089, cartulaire de l'abbaye de Noyers), Lameré (1290, pouillé de Tours) et Lesmeré (XVIIe siècle). C'était un fief relevant de la seigneurie du Rivau, érigée en marquisat le 14 juillet 1664 au profit de Jacques de Beauvau.
Coordonnées GPS de Lémeré: 0°20'12"E - 47°05'01"N
Code INSEE: 37125 - Code postal: 37120 - Superficie: 1983 hectares
Altitudes: de 35 à 115 m
Le château du Rivau a été construit aux XIIIe et XIVe siècles puis rebâti en 1442 par Pierre de Beauvau, chambellan de Charles VII. Il comprend trois corps de logis en équerre, trois tours d'angle circulaires, un donjon carré à mâchicoulis, une tourelle d'escalier polygonale, une chapelle et des douves sèches.
Il a conservé son pigeonnier cylindrique renfermant 2000 nids de pigeons.
L'église Saint-Hilaire, édifiée au XIIe siècle (nef), a été remaniée aux XVe (chœur rectangulaire à chevet plat et clocher carré à flèche octogonale) et XVIIe siècle (deux collatéraux). Elle a été restaurée en 1860.
Elle renferme plusieurs vitraux signés L. Lobin dont celui-ci réalisé à Tours en 1861.
Le château privé du Perron est une construction du XIXe siècle. Il possède une chapelle de 1839.
Son pigeonnier hexagonal (XVIIe siècle) accueille toujours des pigeons.
Le château privé de La Noblaye (XVIe siècle, modifié au XIXe siècle) comprend un corps de bâtiment à deux niveaux flanqué, à chaque extrémité, d'une tour quadrangulaire. Son pigeonnier existe encore.
Le manoir privé de La Bourlière (XVIIe siècle) possède encore son pigeonnier carré (à gauche de la photo) dont la corniche est soutenue par de gros modillons.
Le manoir privé de Saumuret (XVe siècle) a été remanié au XIXe siècle. Il comprend un corps de logis en équerre. Le logis principal est flanqué de deux pavillons à toitures en pyramide.
Le manoir privé de L'Ouraye (XVe siècle) possède des fenêtres à meneaux.
Le manoir privé des Munets (fin XVe siècle) a été remanié au XVIIIe siècle.
Le logis privé des Teilles (XVIe siècle) est un ancien fief qui, au XVIIIe siècle, appartenait à la famille de Vandel.
Près de l'église, le pigeonnier-porche de La Michellière date de 1756.
Le pigeonnier rectangulaire du Sable, surmonté d'un toit en croupe, a été transformé en logis privé.
Le pigeonnier carré des Gaudrées a été récemment restauré.
Le logis privé de La Grande-Maison possède, lui aussi, sa fuye carrée.
Le lavoir de la Fontaine-de-Jable (route de La Tour-Saint-Gelin) a été rénové en 2004.

A voir
  • Le logis privé de La Botardière (XVIIe siècle).
Patrimoine disparu
  • Le dolmen du bois de Neuilly.

Les lieux-dits: Beausset, Bel-Air, Bertinière, Bois-de-Saint-Hilaire, Boissé, Botard, Dercé, Grésigny, Jable, Jaunais, La Blotière, La Botardière, La Bourlière, La Brelière, La Carte, La Chaussée, La Chésellerie, La Corbinière, La Corronnerie, La Duboisserie, La Garenne, La Garenne-des-Hauts, La Guimarderie, La Haute-Foi, L'Allée, La Motte, La Neuptière, La Noblaye, La Pièce-Blanche, La Pièce-de-L’Étang, La Reversière, L'Arsonnière, La Saucraie, La Tréchandière, La Valinière, La Vallée-au-Renard, Le Bois-d'Orge, Le Carroi-Guérin, Le Champs, Le Chêne-des-Croix, Le Coudray, Le Parc, Le Perron, Le Piquenay, Le Portail, Le Rivau, Le Sable, Le Taillis-de-l'Ouraye, L’Étang, Le Thenay, Les Blutières, Les Boiteaux, Les Bruères, Les Champs-Roux, Les Épinettes, Les Gautrèes, Les Joncs, Les Lambilloux, Les Landes, Les Perches, Les Perrières, Les Places, Les Quarts-Blancs, Les Teilles, Les Varennes, L'Huilerie, L'Ouraye, Moulin-de-Coutureau, Moulin-de-Judeau, Munet, Neuilly, Pelois, Saumuret

    Vigneron Bio (Wine)

      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire