Dierre

Dierre est une commune de l'est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Dierrois et les Dierroises.
Elle s'est appelée: Daria Vicus (VIIe siècle), Ecclesia de Dedra (1040, charte de Saint-Julien), Derra (1231, cartulaire de l'archevêché de Tours), Deerria (1290, pouillé de Tours), Parochia de Dierra (1370, charte de Saint-Julien), Dierre (1382, charte de Saint-Julien). Ce fut un fief relevant du château d'Amboise puis, à partir de 1040, de l'abbaye Saint-Julien de Tours.
Coordonnées GPS de Dierre: 0°57'16"E - 47°20'47"N
Code INSEE: 37096 - Code postal: 37150 - Superficie: 1027 hectares
Altitudes: de 52 à 115 mètres
L'église Saint-Médard, construite au XIIe siècle (nef lambrissée), fut agrandie aux XIIIe (chœur), XVe (collatéral sud et chevet plat) et XVIe siècles (en 1523: collatéral nord et clocher). L'agrandissement du XVe siècle a été financée par le Trésor royal et par la corporation des bouchers d'Amboise qui obtinrent en échange le droit de pacage pour leurs bêtes sur les prés de Dierre. Les voûtes du collatéral nord ne furent jamais réalisées. Le chœur est couvert d'une voûte sur croisée d'ogives et liernes en style angevin, et est terminé par chevet plat ajouré par un triplet en plein cintre dont la baie médiane est plus haute que les deux autres. Le clocher carré est ouvert, à hauteur du beffroi, d'une fenêtre en plein cintre sur chaque face et est coiffée par une flèche octogonale posée sur un étage intermédiaire aussi à huit pans percés, chacun, d'une baie. La façade ouest de l'église reflète les trois campagnes de travaux.
Son portail central en plein cintre date du XIIe siècle. Deux portes correspondent aux nefs latérales. Celle du sud, condamnée, est surmontée par une accolade à crochets mutilée.
Cette église renferme une Pietà (ou Vierge de Pitié) en pierre du XVe siècle...
... et une statue de saint Vincent (XVIIIe siècle), saint patron des vignerons, tenant la palme du martyr et une grappe de raisins. Étrangement, elle est, la plupart du temps, indiquée comme étant une statue de saint Médard.
Certains fragments de vitraux datent du XVIe siècle. Celui-ci représente le Christ en croix entre la Vierge et saint Jean.
Le 20 avril 1963, la reine mère Elisabeth d'Angleterre (mère de la reine Elisabeth II), voulant se recueillir dans une église de campagne, s'arrêta à Dierre. Ce serait sur ce siège qu'elle médita.
Le manoir privé de Coquiau (XVIe siècle) est partiellement en ruines depuis 1824. De l'époque de la construction, il a gardé le logis à hauts pignons flanqué d'un escalier à vis dans un avant-corps, la tour sud-ouest en partie arasée et une cave voûtée creusée dans le roc. Coquiau était un fief relevant du château d'Amboise.
Ce manoir possède un pigeonnier hexagonal (XVIe siècle ?) dont les murs en moellons sont soutenus aux angles par un chaînage en pierres. Le toit à six pans est recouvert de tuiles plates. Il n'a qu'un seul trou d'envol.
Le château privé de Vauhardy a été bâti aux XVIIIe et XIXe siècles.
A Vallet, on peut voir, sur le Cher, un barrage à aiguilles de 1840, avec son écluse et son déversoir.
Il existe deux lavoirs à Dierre: celui de la rue de La Roche...
... et celui de la rue du Prieuré.
Dans la rue de Chenonceaux, une maison est surmontée par une girouette représentant un maréchal-ferrant au travail.

A voir:
  • Le logis privé de La Secréterie (XVIIe siècle), appelé autrefois L'Appeterie: ancien logis seigneurial dont il reste quelques vestiges après sa reconstruction de 1860. C'était un fief relevant d'Amboise.

Les lieux-dits: Bois-Bonnard, Bonnefonds, Calais, Coquiau, Gâte-Acier, La Faisanderie, La Gabignonne, La Grande-Négrette, La Huchonnière, La Lubite, La Roche, La Rousselière, La Secréterie, La Taille-du-Roi, La Trolière, Le Bois-Saint-Julien, Le Château, Le Fourneau, Le Petit-Villefrault, Le Puits-Mahé, Le Ruisseau-Gauthier, Les Belles-Maisons, Les Buissons, Les Défrocs, Les Malidores, Les Minotières, Les Tailles-de-Coquiau, Les Touchauts, Malivert, Pierre-Girault, Terres-des-Eprivières, Terres-de-Vallet, Vauhardy, Villiers
    Communes voisines: Amboise, Athée-sur-Cher, La Croix-en-Touraine, St-Martin-le-Beau
    Blason de Dierre

    1 commentaire:

    1. rue de Coquau - il y a un fabricant de girouettes - Monsieur Gérard MORISSET -

      RépondreSupprimer