Neuillé-le-Lierre

Neuillé-le-Lierre est un village du nord-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Noviliaciens et les Noviliaciennes.
Il a porté plusieurs noms: Villa qui nomen Edera (IXe siècle, chroniques des comtes d'Anjou), Noviliacus ad Ederam (XIe siècle), Nuillé de Edera (1290, pouillé de Tours), Nuilly-le-Lyerre (1547, charte de l'abbaye de Fontaines-les-Blanche) et Neuilly-Bourot (1633, registres de l'état-civil). Ce fief appartenait aux seigneurs de Bourot et relevait, indirectement, de la baronnie de Vernou.
Coordonnées GPS de Neuillé-le-Lierre: 0°54'34"E - 47'30'48"N
Code INSEE: 37166 - Code postal: 37380 - Superficie: 1663 hectares
Altitudes: de 65 à 122 m
L'église Saint-Pierre (église souvent ouverte), construite aux XIe (nef) et XIIe siècles (chœur et abside), possède, par contre, une façade du XIXe siècle.
La nef a gardé ses petites fenêtres à linteau évidé en arc. Entre ces fenêtres, furent ouvertes des baies en plein cintre plus grandes. Cette nef est couverte par une voûte en brique du XIXe siècle. Le chœur, vouté en berceau en plein cintre, est terminé par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four.
Les murs goutterots (ou gouttereaux) de la nef, parementés en petit appareil, sont typiques des constructions des débuts du deuxième millénaire.
Cette église renferme une statue de la Vierge en pierre peinte du XIVe siècle.
Elle ne possède pas de vitraux intéressants, mais l'un d'entre eux produit de très beaux reflets sur le mur avoisinant.
Le logis fortifié de La Roche a conservé un logis du XVIe siècle, deux tours d'enceinte et les substructions de deux autres tours. C'était un fief relevant de Château-Renault.
Le château privé de Bourot a été édifié au XIXe siècle. Bourot était un fief relevant de la baronnie de Vernou.
Il possède un grand pigeonnier cylindrique.
Dans le bourg, il existe quelques beaux logis privés comme celui-ci appelé Bellevue (fin du XIXe siècle).
Il existe encore au moins une loge de vigne dans les environs du village.

A voir:
  • Le manoir privé de Forge (XVIe siècle) est un long bâtiment dont les fenêtres sont ornées de pilastres à chapiteaux Renaissance. Sa moitié sud est en ruines.
  • Les vestiges d'un moulin à eau, sur la Brenne (XVIIIe siècle)

Les lieux-dits: Bel-Air, Bois-Curé, Bourot, Brouard, Coudray, Crapeau, Forge, Fort-Vent, Grenouilleau, Haut-Couleur, La Billardière, La Fosse-aux-Cercles, La Gerberie, La Germonerie, La Gloisière, La Grande-Prairie, La Griarderie, La Halbardière, La Maison-Pourrie, La Malaudière, La Mauguinière, La Ménarderie, La Métairie-Neuve, La Moinerie, La Moussonnière, La Planche, La Prée-de-Villiers, La Quinière, La Rançonnerie, La Rillonnière, La Roche, La Tronce, L'Aubarderie, La Vénerie, Le Bion, Le Broutier, Le Clos-Poêlon, Le Colombier, Le Grand-Villiers, Le Mée, Le Morier, Le Morier-Grand, Le Morier-Petit, Le Moulin-de-Grenouilleau, Le Petit-Forget, Le Petit-Plessis, Le Petit-Villiers, Le Plessis, Le Plateau-de-la-Roche, Le Ribard, Le Tertre-aux-Moines, Le Tertre-Bretin, L’Étoile, Les Billanges, Les Cailloux-de-la-Fosse, Les Coudreaux, Les Hayes, Les Pains-Bénits, Les Petites-Honchées, Les Pièces-de-Bourot, Les Pièces-de-la-Buvette, Les Ravages, Les Sapins, Les Touches, L'Île-au-Chat, Moulin-de-Pomigny, Moulin-du-Grand-Villiers, Moulin-du-Petit-Villiers, Prairie-de-la-Bigottière, Sainte-Croix, Saint-Rigomer, Taille-des-Bruyères
    Blason de Neuillé-le-Lierre

    2 commentaires:

    1. Bonjour, il n'y a pas qu'un moulin sur Neuillé, il y a le moulin du Coudray, le moulin de Grenouilleau, et le moulin de Sainte-Croix (voir sur mon blog : http://reugny-neuille.blogspot.com/ ) Il n'y a pas de moulin en ruines, il s'agit peut-être de celui de Bourot, mais il a dû être détruit dans les années 1950...

      RépondreSupprimer
    2. Ah oui, j'ai oublié des moulins... Pour Pomigny, ce n'est plus un moulin, et pour la Quinière je n'ai aucune idée de ce que c'est...
      Au fait, je cherche des lieux sur Reugny, Neuillé et la vallée de la Brenne, où on voit des coquilles Saint-Jacques, en vue d'un prochain article sur le chemin de Compostelle qui passait par là. Je sais qu'il y en a une au moulin de Sainte-Croix à Neuillé et à l'église de Villedômer, mais est-ce que vous en connaisez d'autres ?

      RépondreSupprimer