Saunay

Saunay est un village du nord-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Saunois et les Saunoises.
Il a porté les noms de: Solonacum (fin du IVe siècle), Solonacensis Vicus (VIe siècle, Grégoire de Tours), Sulnacum Villa (Xe siècle), Sonnayum (1290) et Sonnay (XVIIe siècle). Le fief de Saunay relevait de Château-Renault. Avant l'an mil, le prieuré dépendait de l'abbaye de Saint-Julien de Tours.
Coordonnées GPS de Saunay: 0°58'21"E - 47°36'14"N
Code INSEE: 37240 - Code postal: 37110 - Superficie: 2598 hectares
Altitudes: de 92 à 147 m
L'église Notre-Dame (église toujours fermée), construite au XIe siècle (nef, abside semi-circulaire couverte d'une fausse voûte en cul-de-four et ajourée par quatre fenêtres en plein cintre dont l'une, au sud, avec jambages et clavages en plein cintre constitués par des tuileaux), a été remaniée au XVIe siècle (chapelle et lambris de la nef). Le mur sud est percé par trois petite fenêtres en plein cintre. Une quatrième a été agrandie au XVIe siècle. Son clocher renferme une cloche en bronze de 1637. L'église primitive avait été fondée par saint Martin à la fin du IVe siècle.
Une plaque funéraire est dédiée à la mémoire du prêtre Alderamnus décédé le 14 avril 874. Ce prêtre aurait été le fondateur de l'église Saint-Gervais.
En 1847, le texte a été intégralement reproduit sur cette seconde plaque d'après un relevé réalisé en 1720.
Une peinture murale du XIVe siècle a été replacée dans la chapelle latérale.
Le retable en bois doré du XVIIe siècle proviendrait du couvent des Récollets de Château-Renault.
L'ancienne église Saint-Gervais (XIe siècle) a été transformée en habitation privée en 1720. Sa façade a gardé le clavage en arc brisé d'une porte. Le mur nord était aveugle et était épaulé par deux colonnes-contreforts en moellons, maintenant partiellement détruites. L'abside a disparu mais les arrachements de son mur sont visibles ainsi que l'arcade qui la reliait à la nef.
Le manoir privé de Bresseau (XVIe siècle) a été récemment restauré. Bresseau était un fief relevant de Château-Renault. Vers 1540, il appartenait à Jehan Thibault, maître des eaux et forêts d'Amboise et de Montrichard. Au XVIIIe siècle, il fit partie du marquisat de Château-Renault.
Cette loge de vigne, bâtie en briques, est visible depuis la route D766, entre Tout-Vent et La Noue-Ronde. Dans cette partie de la Touraine, ces anciens abris de vignerons sont appelés des caburoches.

A voir:
  • Les anciens moulins sur le Gault: le moulin de Grené, le Grand-Moulin et le Petit-Moulin.
  • Les forêts de Saunay et de Château-Renault.

Les lieux-dits: Bois-Brûlé, Bois-de-Bresseau, Bois-de-la-Couarde, Bresseau, Forêt-de-Château-Renault, Forêt-de-Saunay, Grange-Rouge, La Barrurie, La Bouillière, L'Abreuvoir, La Brogondière, L'Achellerie, La Ferroterie, La Foucaudière, La Gautellerie, La Grande-Noue, La Magerie, La Mairie, La Moulinerie, La Noue-Ronde, La Petite-Sablonnière, La Picaudière, La Picocherie, La Pitancerie, La Rondellerie, La Ruellerie, La Sablonnière, La Serrerie, La Source, La Suarderie, Le Châtaigner, Le Châtellier, Le Cormier, Le Grand-Moulin, Le Haut-Guérault, Le Maupas, Le Petit-Moulin, Le Quarteron, Le Ruau, Le Seu, L’Être, Le Trésor, Les Balluères, Les Dix-Arpents, Les Frémondières, Les Genestres, Les Grandes-Noues, Les Hauts-Genestres, Les Marottières, Les Planches, Les Treilleries, L'Orangerie, L'Union, Martinet, Moulin-de-Grené, Tout-Vent, Vallée-aux-Joncs, Vautibert

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire