Braye-sous-Faye

Braye-sous-Faye est une commune du sud de la Touraine.
Elle a porté les noms de: Braiacum (Xe siècle), Braya (1248, cartulaire de l'abbaye de Noyers) et Braye (XVIIIe siècle, carte de Cassini). Ce village relevait de la baronnie de Faye-la-Vineuse. Au XVIIe siècle, il a été inclus dans le duché de Richelieu. L'ancien prieuré-cure dépendait de l'abbaye Saint-Cyprien de Poitiers.
Coordonnées GPS de Braye-sous-Faye: 0°20'55"E - 46°59'28"N
Code INSEE: 37035 - Code postal: 37120 - Superficie: 1567 hectares
Altitudes: de 54 à 102 m
L'église Saint-Jean-Baptiste, construite au XIIe siècle (nef à deux travées voûtées en berceau en plein cintre, deux chapelles latérales, chevet du chœur, crypte, clocher carré surmonté d'une flèche hexagonale et portail), a été modifiée au XVIIIe siècle (chœur rectangulaire, voûte en berceau de la crypte et porte latérale sud), puis restaurée en 1924 (fausses voûtes de la nef et de la premières travée du chœur, la seconde ayant conservé son lambris peint). Sous le clocher, une salle est voûtée sur croisée d'ogive retombant sur des culs-de-lampe. Deux d'entre eux sont ornés de têtes humaines, un autre de quatre feuilles, le quatrième d'un double écusson plat. Son étage, modifié à l'est et au sud au XVIIIe siècle, a gardé au nord deux baies jumelles accostée de colonnettes et une baie unique, de même facture, à l'est. Ce clocher renferme une cloche de 1756 appelée Marie Barbe.
La crypte rectangulaire, située sous le chœur, fut la crypte funéraire de la famille de Richelieu. Il existe une autre crypte, plus petite, sous la chapelle nord.
Le portail en plein cintre présente trois voussures retombant, de chaque côté, sur trois colonnettes. Le troisième rouleau, refait en arc brisé, est circonscrit par une archivolte ornée de rais de cœur. L'extrados du second rouleau, par la coupe de ses claveaux, dessine des chevrons. Au-dessus de la porte, se trouve un écu plat.
Les chapiteaux des colonnettes sont ornés de feuillages et d'animaux fantastiques.
Sur un contrefort sud de l'église, un cadran solaire a été gravé dans la pierre.
Cette église renferme quelques vitraux dont celui-ci qui représente saint Martin.
Le château privé de Poulesse date de 1860. Ce domaine fut donné, vers 1069, à l'abbaye de Noyers.
Le logis privé de La Prouterie possède un petit pigeonnier carré.
Cette loge de vigne est située près de La Bernetie.

A voir:
  • Les deux moulins sur la Veude: le moulin Gandouin et le Moulin du Gué-au-Moine.
Patrimoine disparu
  • Le château de Mosson dont il ne subsiste que la ferme, les vestiges d'une chapelle et le puits. Mosson était un fief relevant de Faye-la-Vineuse.

Les lieux-dits: Beauregard, Beauvois, Bisseuil, Bois-de-Beauregard, Bois-de-Cigny, Bois-de-Fougeray, Bois-de-la-Varenne, Château-de-Poulesse, Château-Godin, Cigny, Gâtebourse, Grimblé, La Berneterie, La Bonde, La Boucasserie, La Gagnerie, La Gilberderie, La Grange, La Louisse, La Mer-Rouge, La Picharderie, La Pichoterie, La Pièce-de-Cigny, La Pièce-de-la-Tacherie, La Pièce-du-Billot, La Prouterie, Le Bois-Faroux, Le Bois-Robin, Le Bourdigal, Le Château-de-Mosson, Le Colombier, Le Gué-de-Mille-Fouaces, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-du-Gué-au-Moine, Le Moulin-Gandouin, Le Patoi, Le Rossignou, Les Amandiers, Les Aunes, Les Charrues, Les Chenevières-de-Germigny, Les Fonds-de-Gâtebourse, Les Maurines, Les Mets, Les Paranches, Les Pièces-d'Or, Les Remises, Les Sables, L’Étang-Marnay, Mosson, Poulesse, Remeillard

1 commentaire:

  1. Vient du terme gaulois Braco désignant une terre humide et fertile ( le pays de Bray en Normandie est de la même origine)

    RépondreSupprimer