Saint-Pierre-des-Corps

Saint-Pierre-des-Corps est une ville de la banlieue est de Tours, située entre la Loire et le Cher. Ses habitants sont appelés les Corpopétrussiens et les Corpopétrussiennes.
Elle a porté les noms de: Ecclesia Sancti Petri (IXe siècle), Sanctus Petrus de Corporibus (1280, cartulaire de l'archevêché de Tours) et La Clarté-Républicaine (1793). Jusqu'en 1794, c'était une paroisse de Tours.
Ravagée par des inondations de la Loire en 1527, 1577, 1755 et 1856, elle a été, de plus, en grande partie détruite lors de bombardements en 1944, en particulier dans la nuit du 10 au 11 avril 1944. C'est un centre ferroviaire important de l'ouest de la France.
Coordonnées GPS de St-Pierre-des-Corps: 0°43'12"E - 47°23'25"N
Code INSEE: 37233 - Code postal: 37700 - Superficie: 1128 hectares
Altitudes: de 46 à 51 m
Très peu du patrimoine ancien a été conservé mais on peut observer la mairie qui a été inaugurée le 4 juin 1922. En fait, elle avait été bâtie en 1913 et, pendant la guerre de 14-18, elle avait servi de caserne pour les soldats américains.
L'église Notre-Dame-de-la-Médaille-Miraculeuse, construite en 1909, comprend une nef unique rectangulaire prolongée par un chevet plat. Elle renferme des vitraux de l'atelier Lobin (Tours).
Au 28 avenue Lénine, l'église de l'Assomption (1952-1954) a été consacrée en 1954 par Mgr Gaillard. Elle possède un vitrail circulaire (la Vierge à l'Enfant) d’Étienne Blanchet de 1974.
Près de la mairie, la bibliothèque municipale ressemble à une église avec un clocher et un chevet.
Dans le passage Trousseau, on peut entrevoir un logis, très remanié, des XVIe et XVIIe siècles, de l'ancienne abbaye de femmes de Saint-Loup. On ne connait pas la date de sa fondation mais on sait que Hildegarde en était abbesse en 940. Au XIe siècle, elle dépendait de l'abbaye Saint-Julien de Tours. Elle fut reconstruite en 1270. Les religieuses de l'Union Chrétienne l'occupa de 1699 à 1789.
Au 1 quai de la Loire, l'ancien bureau de l'octroi date du XIXe siècle.
Une locomotive à vapeur Pacific 231 E 41 de 1935 est garée, depuis le 30 mai 1974, dans un square du boulevard des Déportés.
Une des particularités de Saint-Pierre est la présence dans certains jardins ouvriers (rue des Ateliers ou passage André-Sabatier) de puits à balancier. Localement appelés les cigognes, ils ressemblent aux chadoufs égyptiens. Le mât, haut de 4 à 5 m, supporte une perche qui possède, d'un côté, un contrepoids et, de l'autre, une chaîne à laquelle est attaché un seau. (photo: Eric Caillé)

Les lieux-dits: La Noue, La Poudrerie, La Verderie, Les Bastes, Les Belles-Maisons, Les Dix-Neuf, Les Épines-Fortes, Les Grillonnières, Les Justices, Les Prébendes-du-Bois-de-Plante, L'Ouche-du-Rochin, Saint-Marc
    Communes voisines: La Ville-aux-Dames, St-Avertin, Tours

    Blason de Saint-Pierre-des-Corps

    4 commentaires:

    1. Bonjour
      L'ancien bureau de l'octroi est bien la maison au 1 quai de la loire et a été occupée par ma famille (Courtault) depuis longtemps. Je peux vous transmettre des photos de mes grands parents, mes parents et autres cousins vivant toujours à Tours (famille Guilloux)
      Avez-vous de vieilles cartes postales de cette maison qui m a donné beaucoup de souvenirs d'enfance.

      RépondreSupprimer
    2. Je vais aller faire 1 tour au passage Trousseau 1 de ces 4 (j'étais 1 gamin de St Pierre).

      RépondreSupprimer
    3. L'église de l'Assomption est Av. Lénine !

      RépondreSupprimer