Lublé

Lublé est un village du nord-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Lubléens et les Lubléennes.
En 1242, il apparait dans une charte de l'abbaye de la Clarté-Dieu sous le nom de Lubli ou Capella de Lubleio. Jusqu'à la fin du XVe siècle, c'était un fief des de Bueil. En 1666, ce bourg est réuni au duché de La Vallière. Le prieuré-cure relevait de l'abbaye de Bourgueil.
Coordonnées GPS de Lublé: 0°14'41"E - 47°30'53"N
Code INSEE: 37137 - Code postal: 37330 - Superficie: 1260 hectares
Altitudes: de 57 à 118 m
L'église romane Saint-Martin de Vertou date du XIe siècle. Elle comprend une nef unique, un chœur de deux travées voûtées en berceau surbaissé et une abside semi-circulaire voûtée en cul de four, percée de trois fenêtres en plein cintre. Le petit clocher en charpente surmonte le chœur. Elle a été restaurée au XVe siècle, en 1710 (charpente) et en 1947 (façade). Cette dernière restauration a fait disparaître les décorations de la porte en plein cintre: deux rouleaux circonscrits par une archivolte ornée d'une ligne de chevrons.
Le plafond de la nef a été lambrissé, avec des bardeaux, en 1710.
Elle possède une peinture murale ancienne représentant le baptême du Christ.
De l'hôpital, fondé en 1667 par Louise de La Vallière dans un manoir fortifié (appelé la Cour de Lublé), il ne reste que les deux tours de l'entrée. Cet hôpital fut transféré à Château-la-Vallière en 1783. Les tours sont les derniers vestiges d'une seigneurie ayant appartenu à Louis de Charlevoix. Le manoir a été démoli en 1831.
Le lavoir communal (XIXe siècle) est situé à l'ouest du village, sur le ruisseau du Gros-Puits. Il a été restauré en mai 1989.
Sur les hauteurs du village, un moulin à vent (moulin-tour du XIXe siècle) a gardé tout son mécanisme à l'exception de ses ailes.
Au lieu-dit Le Tranchet, au milieu d'un champ, on peut découvrir ce vieux puits.
L'ancienne gare Lublé-Le Tranchet (1886) est désaffectée depuis 1970.
Cette carte postale montre la gare du Tranchet lorsqu'elle était encore en activité.
Près de cette gare, une ancienne plaque Michelin était un don du Touring Club de France (TCF).
Le manoir privé de La Salmonière a été édifié entre 1860 et 1870. Il a appartenu au général Jules Chanoine.

A voir:
  • Le moulin aux Moines (XVIIIe siècle) sur la Maulne.
Patrimoine disparu
  • Le manoir de Lublé fut démoli en 1831, ses matériaux ont servi à la construction des fermes de La Baugellerie et de La Basse-Cure

Les lieux-dits: La Basse-Cure, La Gâte, La Hamélinière, La Haute-Radouère, La Mercerie, La Pelouse, La Porte, La Radouère, La Salmonière, Lassy, La Touche, Launay, Le Bois-de-l'Hôpital, Le Bufé, Le Jardinet, Le Menâtre, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-aux-Moines, Le Puits-Bourreau, Le Roujou, Le Tranchet, Le Verger, Les Basses-Rues, Les Cartes, Les Croix, Les Gaudinières, Les Rouilleries, Maulne

    1 commentaire:

    1. D'autres renseignements sur Lublé :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Lubl%C3%A9

      RépondreSupprimer