Seuilly

Seuilly est un village du sud-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Sullaciens et les Sullaciennes.
Au Xe siècle, il a été mentionné, pour la première fois, sous le nom de Curtis Sulliacensis dans une charte de l'abbaye de Bourgueil.
Coordonnées GPS de Seuilly: 0°10'21"E - 47°08'01"N
Code INSEE: 37248 - Code postal: 37500 - Superficie: 1573 hectares
Altitudes: de 35 à 111 m
L'église Saint-Pierre a été construite au XIIe siècle. En  1562, elle fut en grande partie détruite par les protestants. Le chœur, ayant échappé à l'incendie, fut restauré au XVIIe siècle puis allongé vers 1850. Il est utilisé comme une nef. L'édifice a été agrandi au XIXe siècle (clocher carré à baies géminées et flèche en pierre, abside à trois pans, collatéral).
Elle possède deux clefs de voûte sculptées polychromes.
Les vitraux sont signés par le maître-verrier tourangeau L. Lobin.
L'abbaye de Seuilly fut d'abord un prieuré dépendant d'Esvaux en Limousin puis un monastère bénédictin fondé par Guillaume de Montsoreau en 1095. Ce monastère est devenu une abbaye vers 1100 sous le vocable du Saint-Sépulcre. Elle a subi un important incendie en 1461 et le toit de son église a été détruit par une tempête en 1791.
Cette abbaye présente des bâtiments conventuels du XIIIe siècle, une grange et un économat du XVe siècle. Elle a été remaniée aux XVIIe et XIXe siècles. Sa chapelle date du XVIIe siècle (nef et abside semi circulaire).
A l'Est de l'abbaye, son pigeonnier circulaire (XVe siècle) a perdu sa toiture en poivrière.
Le château privé du Coudray-Montpensier (bâti de 1380 à 1492, restauré en 1931-1932) a été racheté par l'écrivain belge Maurice Maeterlinck vers 1916, puis par l'avionneur Pierre-Georges Latécoère en 1930. En attendant l'audience du roi Charles VII, Jeanne d'Arc y logea. C'était une châtellenie relevant de la seigneurie de Montsoreau.
Ce dessin de Gaignières représente ce château tel qu'il était en 1699.
Son pigeonnier cylindrique du XVIIIe siècle est surmonté d'une coupole de pierre. Il renferme 1030 boulins (nids de pigeons).

La Devinière (XVe siècle), maison natale de François Rabelais (né en 1483 ou en 1494), renferme un musée. Le pigeonnier mural (XVIIe siècle) présente 288 trous de boulins (nids de pigeons). C'était un fief relevant de l'abbaye de Seuilly.
Ce dessin de Gaignières représente La Devinière en 1699.
Le manoir privé de Verné, bâti en 1547, a été restauré en 1908. Son pigeonnier pariétal possède 93 boulins sur quatre rangées.
Le manoir privé de L'Arsenal (ou de L'Arcenac) a été édifié au XVIe siècle.
La demeure privée de La Grande-Cour est un édifice du XVIIe siècle resté inachevé mais qui a été agrandi au XIXe siècle (étage supplémentaire sur un petit corps de logis en retour d'équerre). Son pigeonnier a été démoli.
Près de la mairie, une statue de François Rabelais est l'œuvre du sculpteur Michel Audiard.

A Seuilly, il existe de nombreuses habitations troglodytiques, en voici deux exemples (la première a un pigeonnier de 11 trous de boulins).
Le lavoir est situé en contrebas du village, sur le Quincampoix.
Le moulin à vent de La Mélière est un moulin-tour qui a perdu son toit et ses ailes.
Seuilly possède son girouet dont la partie centrale représente le portrait de François Rabelais.

Personnalité liée à la commune:

Les lieux-dits: Bois-Clos, Bois-de-Bergeolle, Bois-de-Bourg, Bois-de-la-Brevonnière, Bois-de-la-Motte, Bois-Shall, Chantemerle, Coteau-de-Seuilly, Garennes-du-Baudoir, La Barrière, La Bassezière, La Bourgauderie, La Boutinière, La Butte, La Devinière, La Grande-Cour, La Guitonnière, La Hémaie, L'Alleu, La Mairie, La Maligratte, La Mélière, La Motte, La Pantomine, La Pièce-de-la-Jonchère, La Pièce-de-la-Vieille-Fontaine, La Rue, La Touche, La Vallée-de-Bourg, La Voûte, Le Baudoir, Le Bois-Caillard, Le Champ-des-Granges, Le Champ-du-Diable, Le Clos-Rabelais, Le Coudray-Montpensier, Le Moulin-de-Vrilly, Le Mûrier, Le Petit-Vrilly, Le Vigneau, Les Aubuis-de-Braye, Les Baraudières, Les Bergers, Les Cailles-Bornes, Les Chaboissières, Les Champs-Benoist, Les Forêts, Les Fougères, Les Gruches, Les Perrons, Les Pièces-des-Ronces, Les Piottes, Les Plantes, Les Sables, Les Terres-des-Perrinets, Les Terres-du-Bois-Caillard, Les Tombes, Morin, Moulin-de-Quincampoix, Trotte-Loup, Verné, Vrilly
    Communes voisines: Cinais, La Roche-Clermault, Lerné, Thizay

    3 commentaires:

    1. Réponses
      1. Oui, je les ai trouvés sur le site: gallica.bnf.fr , mais j'ai du raviver les couleurs. Sur ce site, tu peux télécharger le dictionnaire de Carré de Busserolle, les bulletins de la SAT et, surtout, le livre que je préfère: "Tours qui disparait".

        Supprimer
      2. Oui je connais, il est même dans mes favoris. J'ai commencé à chercher sur google books, on trouve aussi des choses intéressantes parfois...

        Supprimer