Beaumont-en-Véron

Beaumont-en-Véron est un village de l'ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Bellimontois et les Bellimontoises.
Il a porté les noms de: Bellus Mons (1022, Livre noir de Saint-Florent de Saumur), Bellus Mons (1234-1245, charte de Turpenay) et Parochia Belli montis Caynonensis (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours).
Des XIe au XIIIe siècles, la châtellenie relevait de Cravant. Ce village a successivement appartenu à René de Bastarnay (XVIe siècle), aux ducs de Joyeuse, à Henriette-Catherine de Joyeuse, duchesse de Montpensier (XVIIe siècle) et aux de Guise. Enfin, elle fut acquise par les de Razilly en 1627.
Coordonnées GPS de Beaumont-en-Véron: 0°11'17"E - 47°11'35"N
Code INSEE: 37022 - Code postal: 37420 - Superficie: 1883 hectares
Altitudes: de 28 à 81 m
L'église Notre-Dame-du-Rosaire (église toujours fermée) a été reconstruite en 1868 selon les plans de l'architecte Robert Daviau. L'édifice primitif du XIIIe siècle, dont le chœur rectangulaire a été conservé, avait remplacé une chapelle fondée en 1025.
Elle renferme plusieurs vitraux signés par Joseph Vantillard, maître-verrier à Paris.
Près de l'église, le prieuré-cure d'Augustins date du XVIIe siècle. Il dépendait de l'abbaye de Mauléon, diocèse de La Rochelle.
Le château privé de Coulaine a été bâti entre 1460 et 1480 par Jehan de Garguesalle. Il est composé d'un logis élevé d'un étage, d'un comble avec fenêtres à meneaux, de tourelles d'angle en encorbellement et d'une tour d'escalier octogonale. Son intérieur a été restauré en 1859. Sa chapelle du XVIe siècle comprend une porte en arc surbaissé et une nef unique de deux travées.
Près de Coulaine, la maison de notable de Chamboizay (ou Chamboisay, ou Chamboisé) date du XIXe siècle. Les fenêtres du premier étage sont surmontées par des frontons triangulaires sur consoles en volutes.
Le château privé de Razilly (XVe siècle) est en ruines mais la plupart de ses dépendances sont en bon état. Plusieurs rois de France séjournèrent dans ce château: Charles VII (en 1446), Louis XI et Charles VIII.
Ce château vient d'être restauré.
Son pigeonnier circulaire (de 1777), surmonté d'un dôme et d'un lanternon en pierre, renferme 1104 boulins (nids de pigeons).
Le château de Velors (fin XVe siècle) est bâti en brique et en pierre. Il est composé d'un logis central, élevé d'un rez-de-chaussée, d'un étage et d'un comblé éclairé par des lucarnes à gâble. Sa façade nord est flanquée d'une tour d'escalier octogonale. De chaque côté du logis, deux ailes en retour d'équerre s'étendent vers le nord. L'aile ouest date du XVIIIe siècle. Les communs sont aussi du XVIIIe siècle. Une petite chapelle de deux travées voûtées occupe l'angle nord-ouest de la cour. Alors qu'à l'angle nord-est de cette cour, se trouve le pavillon des bains.
Il possède un important pigeonnier circulaire du XVIe siècle.
Le château d'Isoré, édifié au début du XVIe siècle, a été remanié aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles puis restauré en 2012. Il comporte un pavillon carré, une tourelle d'escalier et deux ailes en équerre. Sa grange et sa chapelle datent du XVIIe siècle. Isoré était un fief relevant d'Ussé.
Ce château possède un cadran solaire daté de 1674.
Le château privé de Danzay (XIVe et XVe siècles) possède deux tourelles d'escalier. Le clocheton de sa chapelle (XVIe siècle) a été détruit en 1918. Ce château a été très modifié en 1767.
Son pigeonnier rond (XVIe siècle) a perdu le lanternon de son toit. Ses lucarnes présentent une double ouverture surmontée par un oculus circulaire.
Le château privé de Détilly (XVe siècle) était une châtellenie relevant du roi. En 1562, il fut pris et incendié par le comte de Montgomery. Au début du XVIIe siècle, il a été reconstruit à partir d'un pavillon carré du château primitif. Sa chapelle, dédiée à Notre-Dame et à Saint-Marc, fut consacrée vers 1135. Elle a été rebâtie au XVe siècle.
Le château de Pontourny est une construction du XVIIIe siècle remaniée au XIXe siècle. Il a abrité un orphelinat appelé asile Saint-Joseph.
Dans son parc, une chapelle date du XIXe siècle.
Le manoir privé de La Courtinière (XVIe siècle) est en ruines mais il conserve des vestiges intéressants, dont son portail d'entrée surmonté d'une galerie. A l'origine, c'était une ferme dépendant du prieuré de Beaumont-en-Véron. (info +)
A La Roche-Honneur, une maison privée présente une tourelle renfermant, peut-être, un escalier menant aux comble.
Une maison (rue du Véron), appelée la maison de pierres, construite uniquement en pierres de tuffeau, toiture comprise, a été rénovée récemment. Elle daterait du XVIIe siècle.
Au lieu-dit Les Allets (ou Les Allais), cette grande loge de vigne (XVIIIe siècle) comprend un étage. Ce qui est exceptionnel en Touraine.
Comme dans une bonne partie de la Touraine, il existe des fours à pains souvent bâtis contre le pignon des maisons, au niveau de la cheminée. Ce n'est qu'après la Révolution que les Tourangeaux purent cuire leur pain chez eux. Auparavant, ils devaient obligatoirement le faire dans un four dit banal (appartenant au clergé ou à la noblesse) et payaient alors une taxe (le droit de banalité).
Près de la route menant à Avoine, cette ancienne tourelle d'angle en encorbellement faisait partie du mur d'enceinte du château de Vélors. Elle a été restaurée en 1981.
Au lieu-dit Beau-Puy, il existe un moulin à vent (moulin-tour appelé aussi "Tour à Plouzeau") en ruines.
Au Puy-Pieur, on trouve les vestiges d'un autre moulin à vent, du type cavier, appelé le Moulin Boyer (XIXe siècle).
Un autre moulin à vent de type cavier, le moulin Cruchon, a conservé sa masse et son massereau. Sa hucherolle et ses ailes furent détruites accidentellement par un incendie provoqué par le dernier meunier qui voulait éliminer un nid de frelons. Il a été restauré en 1951 pour être transformé en logis.
Le dolmen de la Grosse-Pierre présente deux tables dont une mesure 3 m sur 3 m.
Dans l'impasse de la Croix-Bazouille, au-dessus d'une fenêtre murée, cette pierre a été sculptée au XVIe siècle.
Beaumont-en-Véron possède son girouet dont la partie centrale représente l'église Notre-Dame-du-Rosaire dans une feuille de vigne et...
... les deux cèdres centenaires situés près de cette église. Un cèdre de l'Atlas et un cèdre de l'Himalaya ont été plantés l'un contre l'autre. Le cèdre de l'Atlas mesure 25 mètres de haut et son tronc a une circonférence de 3,50 mètres à 1 m du sol.

A voir:
  • Les manoirs privés: Montour (XVIIe siècle, avec une chapelle carrée) et La Giraudière (XVIIe siècle, avec un pigeonnier carré renfermant 901 boulins).
  • Les vestiges de la chapelle de Bénédictins Saint-Jérôme (XVIe siècle).
  • Les pigeonniers: Les Coudreaux (fuie souterraine de 3 mètres de haut et de 1,80 mètre de côté) et La Courtinière (fuie carrée).

Les lieux-dits: Bois-de-Beaumont, Cigny, Coulaine, Danzay, Détilly, Gogué, Grézille, Île-à-Seguin, Isoré, La Bellivière, La Berruserie, La Boulaie, La Buissonnière, La Chaussée, La Courtinière, La Croix-Bazouille, La Croix-de-Danzay, La Durandière, La Fosse, La Giraudière, La Grand-Borne, La Haute-Rue, La Maçonnière, La Meslaie, La Pénesais, La Prairie-du-Véron, La Roche-Bobreau, La Roche-Honneur, La Rue-Chambert, La Rue-Cinq-Pères, La Saulaie, La Tourette, La Tranchée, Le Carroi-Ragueneau, Le Carroi-Ridard, Le Clos-Touillaut, Le Colombier, Le Cruchon, Le Gain-d'Orié, Le Patois, Le Pavillon, Le Pérou, Le Petit-Bois, Le Ridoit, Le Ruau, Les Baffais, Les Bas-Champs, Les Bas-Prés, Les Bruères, Les Caves-aux-Fièvres, Les Caves-Simonneau, Les Cendelets, Les Coudreaux, Les Frênelles, Les Galippes, Les Hercloseaux, Les Moulins-de-Beau-Puy, Les Noëls, Les Peuilles, Les Picasses, Les Pinaux, Les Rabottes, Les Roches, Les Rois, Les Terrageaux, L'Îlette, Montour, Pontourny, Puy-des-Ajoncs, Razilly, Saint-Jérôme, Turpenay, Velors
    Communes voisines: Avoine, Chinon, Huismes, Savigny-en-Véron

    Chambres d'hôtes (Bed and Breakfast)
    Logo de Beaumont-en-Véron

      1 commentaire:

      1. Une autre chambre d'hôtes de charme La Maison d'Amis. www.lamaisondamis.com

        RépondreSupprimer