Braye-sur-Maulne

Braye-sur-Maulne est un village du nord-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Braylois et les Brayloises.
Il a porté les noms de Braietum (1202, charte du Tiron), Brais (XVIIe et XVIIIe siècles), Braye (XVIIIe siècle, carte de Cassini) et Braye-Châteaux (1801-1802). Sa désignation actuelle date de 1806. La prévôté et la châtellenie relevaient du chapitre de la cathédrale de Tours.
Coordonnées GPS de Braye-sur-Maulne: 0°14'56"E - 47°33'20"N
Code INSEE: 37036 - Code postal: 37330 - Superficie: 1184 hectares
Altitudes: de 50 à 121 mètres
L'église Saint-Pierre-ès-Liens, construite au XIIe siècle (abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four et éclairée par trois baies en plein cintre), a été modifiée aux XVIe (nef de quatre travées, collatéral de deux travées voûtées d'ogives à moulures prismatiques) et XIXe siècles (première travée de la nef et clocher). La seconde travée de la nef possède une voûte sur ogives avec liernes et tiercerons. La troisième et la quatrième travées ont une voûte en caissons.
Sur son mur Est, un cadran solaire est gravé dans la pierres ainsi qu'une date: 1774.
Cette église renferme un dais d'autel en bois peint du XVe siècle. Il a été restauré en 2000.
Ce tableau, une huile sur toile du début du XVIIe siècle, est intitulé La Dormition de la Vierge.
Une statue de saint Pierre (XVIIe siècle), en pierre polychrome, a été restaurée en 2005-2006 par Édith Leroy. Saint Pierre debout est vêtu d'une tunique et d'un manteau. Il tient une clef dans la main droite et un livre dans la main gauche.
Elle possède plusieurs vitraux dont une verrière de l'atelier Lobin (Tours, 1890) qui représente le couronnement de la Vierge.
Un autre vitrail est une œuvre d'Hervé Debitus (Tours, 1990).
Le manoir privé de Fourneau date du XVIe siècle mais a été remanié au XVIIIe siècle (un pavillon à toit à quatre pans, hautes cheminées et lucarnes aux linteaux arrondis). Sa tour d'angle a été refaite à la même époque. C'était un fief relevant de la châtellenie de Braye.
Les vestiges du manoir privé de La Mairie (XVIIe et XVIIIe siècles) comprennent plusieurs corps de bâtiments anciens dont une tour carrée. Ce lieu, connu en 1142 sous le nom de Majoria de Breia, était l'endroit où se faisait la justice. Après la Révolution, le manoir est devenu une ferme.
Le logis privé de L'Enclos date du XVIe siècle. Son mur oriental est percé d'une fenêtre à croisée de pierre.
Dans la rue du Lavoir, il y a le lavoir communal (fin XIXe siècle).
Son bassin est alimenté en eau par une source.
L'ancien café (début XXe siècle) du village est devenu une demeure privée. Il a été construit par Raoul Pélé, maçon.
Sa façade présente quelques pierres sculptées. Celle-ci représente un violon et des rameaux de chêne et d'olivier.
Il existe encore quelques loges de vigne sur le territoire de Braye-sur-Maulne, dont celle-ci au lieu-dit Le Vaurenier.
A La Basse-Jarderie, on trouve le plus haut (12 mètres)...
... et le plus large (tronc de 1,65 mètre de circonférence à 1 mètre du sol) houx commun de Touraine.
Le château privé de La Bergerie été édifié en 1850. Par contre, sa ferme date du XVIIIe siècle.
Le manoir privé de La Vallée est une construction essentiellement du XVIIIe siècle.

A voir:
  • Le moulin à eau et le manoir du Pont, sur la Maulne (XVIe et XVIIe siècle). Le manoir présente une tour polygonale d'escalier dans sa cour et une tourelle quadrangulaire extérieure.

Les lieux-dits: Bileborde, Fourneau, La Barbotière, La Bergerie, La Bouyellerie, La Cave, La Fosse, La Gânerie, La Guittière, La Jametière, La Jarderie, La Mairie, La Maison-Neuve, La Montagne, La Morière, La Rodière, La Seillerie, La Simonière, La Vallée, Le Bois-de-Braye, Le Carroi-Bodin, Le Haut-de-la-Rue, Le Maigrelet, Le Moulin, L'Enclos, Le Pâtis, Le Pont, Le Vaurenier, Les Brosses, Les Épopins, Les Fourchenées, Les Maisonnets, Les Métairies, Les Oiselières, Saint-Blaise, Tréché
    Blason de Braye-sur-Maulne

        Aucun commentaire:

        Enregistrer un commentaire