Cléré-les-Pins

Cléré-les-Pins est un village de la gâtine tourangelle, au nord-ouest de la région. Ses habitants sont appelés les Clérençois et les Clérençoises.
Il a porté les noms de: Claere (1237, charte de l'abbaye de Beaumont), Claré (1290, pouillé du diocèse de Tours), Clareio (1312, cartulaire de l'archevêché de Tours), Cléré-les-Bois (XVIIe siècle), Cléré (XVIIIe siècle, carte de Cassini) et, enfin, Cléré-les-Pins (3 décembre 1936). La châtellenie dépendait de l'archevêché de Tours. Le fief de Champchevrier appartint successivement aux Maillé, aux Laval, aux Bastarnay, aux Daillon, aux ducs de Roquelaure et aux de La Rue du Can.
Coordonnées GPS de Cléré-les-Pins: 0°23'26"E - 47°25'30"N
Code INSEE: 37081 - Code postal: 37340 - Superficie: 3562 hectares
Altitudes: de 80 à 111 m
L'église Notre-Dame (église toujours fermée), construite au XIIe siècle (chœur voûté d'un berceau soutenu par de gros doubleaux et abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four), a été modifiée au XVe siècle (flèche du clocher) et en 1868 (nef et deux collatéraux en style néo-roman). Les deux fenêtres du chœur ont été refaites au XVIIe siècle.
Elle renferme deux statues en pierre du XVIe siècle: l'une représente la Vierge à l'Enfant...
... et l'autre sainte Catherine d'Alexandrie.
Les vitraux sont signés par les maîtres-verriers tourangeaux L. Lobin (photo), Lux Fournier et Louis Guillon.
Le château privé de Champchevrier (XVIe siècle mais modifié en 1685), est entouré, au nord et à l'est, par des douves. Il se compose de deux pavillons unifiés par la façade principale tournée vers l'est. Cette façade, remaniée au XVIIIe siècle, est précédée, à l'est, par une terrasse entourée de balustres. Elle comprend deux étages percés chacun par sept hautes fenêtres et est surmontée d'un comble présentant cinq lucarnes dont la centrale est la plus haute. Il est habité par la même famille depuis 1728: les de la Rüe du Can.
On peut visiter, entre autre, les cuisines...
... et la lingerie.
Ce château a conservé son pigeonnier circulaire du XVIIIe siècle. Construit en moellons enduits, il mesure environ dix mètres de diamètre. Son toit, terminé par un petit lanternon cylindrique, est percé par quatre lucarnes de pierre. A l'intérieur, les boulins, aujourd'hui murés, devaient être répartis sur une trentaine de rangées.
Sa chapelle, dédiée à saint Valérien, présente un toit à clocheton en bois, octogonal et ajouré. La nef carrée d'une travée est couverte d'une voûte en dôme. La porte, en plein cintre, est surmontée d'une croix.
Les communs sont du XVIIIe siècle (ici, les écuries).
Sa grille armoriée d'entrée remplace un ancien pont-levis détruit en 1792.
Aux Cormiers, l'ancienne hostellerie Saint-Louis a un logis du XVIIe siècle. Fief relevant de Champchevrier, c'était, jadis, un relais de poste sur la route reliant Tours à Angers. Il y avait trois hôtelleries dans ce village, à l'enseigne de saint Jacques, saint Michel et saint Louis.
Elle possède encore son pigeonnier-porche carré en colombage de 1650. Son toit à quatre pans est surmonté par un lanternon octogonal.
Le château privé de La Chétardière (XVIe siècle) comprend un corps de logis rectangulaire à comble élevé, flanqué d'un pigeonnier rond transformé en habitation. Il fut édifié sur les fondements d'une ancienne forteresse connue depuis le XIVe siècle. C'était une châtellenie relevant du siège royal de Langeais.
Le château privé de La Fresnaye a été bâti au XIXe siècle dans le style Renaissance. La Fresnaye était un fief relevant du château de Tours.
Son parc renferme la chapelle (XVe siècle) de l'ancien prieuré de La Fresnaye qui dépendait de l'abbaye Saint-Sulpice de Rennes. Ce prieuré fut démembré en 1793.
Construit en 1630, le pigeonnier carré du Moulin-Fermé a des murs en colombage avec remplissage de briquettes. La base des murs est faite avec des moellons. Son toit à quatre pans est couvert de tuiles.
Près de l'église, l'ancien presbytère (XVIe siècle) est devenu une demeure privée. Ce long bâtiment rectangulaire, dont tous les percements ont été remaniés, est composé de deux édifices accolés dont le plus ancien se trouve à l'est. Entouré par un haut mur, il n'est pas visible depuis la rue. Son entrée présente une porte charretière et une porte piétonne.
Ce portail (XVIe siècle) possède quatre pierres sculptées. Chacun des piliers de la porte charretière présente un animal se tournant le dos et reposant sur une corniche en saillie: à gauche un lion couché et à droite un chien assis. La clef de l'arcature en plein cintre est décorée par un cartouche contenant le monogramme du Christ entouré par la Couronne d'épine et surmonté par une tête, avec ses oreilles, supportant une croix. Sur le linteau de la porte piétonne, on voit une accolade circonscrivant une pierre carrée, de part et d'autre, des petits animaux (photo).
Le logis privé de La Beaupinière (XVIe siècle) possède deux fenêtres à croisée de pierre.
Au Gros-Ormeau (route de Château-la-Vallière), un lorgeau (ou hangar en bruyère, ou ballet, ou chaumine), bâti vers 1950, a été rénové. L'existence de ce type de constructions est attestée depuis le XIe siècle.

A voir:
  • Le château privé de Houdaigne est un ancien fief relevant de la baronnie de Saint-Mars (Cinq-Mars). Il y existait une chapelle.

Les lieux-dits: Beauregard, Bel-Air, Bellevue, Bois-de-Champchevrier, Bois-de-la-Pierre, Bois-du-Chenil, Bois-Ruinés, Bourg-Latin, Bréteau, Carroi-des-Varennes, Chalet-des-Forges, Champchevrier, Châtillon, Chien-Perdu, Clos-de-l'Ormeau, Fosse-Sèche, Gruault, Houdaigne, La Baronnerie, La Barrière, La Beaupinière, La Berthelière, La Blanchetière, La Bohardière, La Bouillonnerie, La Bourgeoiserie, La Branche, La Brosse, La Calandrie, La Cantinière, La Chaintre-Close, La Chaponnerie, La Chaussée, La Chauvelière, La Chétardière, La Chevalerie, La Choquette, La Conarderie, La Coupe, La Croix-Habert, La Croix-Pattée, La Croix-Quillard, La Dardelière, La Deniserie, La Donnellerie, La Duranderie, La Flonnière, La Fresnaye, La Gibaudière, La Goronnerie, La Gouëserie, La Guerrerie, La Haye-Traversaine, La Jarreterie, La Joliverie, La Jouze, La Lande, L'Allier, La Marimerie, La Martinière, La Mesnaye, La Michelière, La Paumeraie, La Perrée, La Petite-Croix-Pattée, La Petite-Rue-Creuse, La Petite-Violière, La Picardie, La Pierre, La Plesse, La Roberdière, La Roche, La Rue-Creuse, La Rue-du-Bois, La Sablère, La Salonnière, La Sauvagère, La Touche, La Travaillarderie, La Tremblaye, La Trochetière, L'Aunay, La Vieillerie, Landes-de-Bréviande, Landes-Chien-Perdu, Landes-de-la-Mesnaye, Le Bas-Bafou, Le Bas-Montmartre, Le Boulay, Le Carroi, Le Chenil, Le Coureau, L’Écureuil, Le Grand-Brossay, Le Grand-Levier, Le Gros-Ormeau, Le Gué-des-Biches, Le Haut-Montmartre, Le Haut-Quartier, Le Janay, Le Jubilé, Le Laurier, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-Fermé, Le Pas-Saint-Brice, Le Petit-Brossay, Le Pont, Le Prêtreau, Le Souché, L’Étanchereau, Le Village, Les Brailleries, Les Brenants, Les Brouilvards, Les Cartes, Les Clos-de-Montmartre, Les Cormiers, Les Cruchets, Les Forges, Les Goronnières, Les Grands-Champs, Les Jauneaux, Les Miraudries, Les Palluères, Les Roucherets, Les Sablons, Les Terres-Fortes, L'Ouaillerie, L'Ovellerie, Pilais, Pilandry, Plaisance, Pont-Gué, Pont-Joubert, Ravenon, Roineau, Talluau, Trinquefort

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire