Reugny

Reugny est un village de la gâtine tourangelle, à l'est de la région. Ses habitants sont appelés les Reugnois et les Reugnoises.
Jadis, il a porté les noms de: Ruiniacium (1104, charte de Marmoutier), Ruini (1209, charte de Thibault, doyen de Saint-Martin), Ruygne et Ruineium (cartulaire de l'archevêché de Tours). C'était une châtellenie relevant du château de Tours qui fut rattachée au domaine royale sous Louis XI et Charles VII. Le 27 mars 1591, elle fut acquise par Jean de la Baume Le Blanc, seigneur de la Vallière.
Coordonnées GPS de Reugny: 0°53'04"E - 47°28'56"N
Code INSEE: 37194 - Code postal: 37380 - Superficie: 2972 hectares
Altitudes: de 60 à 133 mètres
L'église Saint-Médard, construite au XIIe siècle (nef), a été agrandie aux XIIIe (chœur et chapelle nord) et XVe siècles (chapelle seigneuriale sud). La nef a été restaurée en 1889.
La nef, couverte par des voûtes du XIXe siècle, aboutit à une travée de chœur avec une voûte angevine.
Il est à noter que la flèche octogonale du clocher est légèrement torse. En effet, elle tourne de gauche à droite de 1/16e de tour afin d'offrir une meilleure résistance au vent.
La voûte de la chapelle seigneuriale, de deux travées, est recouverte par des lambris peints du début du XVIIe siècle (vers 1609 ou 1610).
Deux plaques gravées de 1555 commémorent la fondation des messes et les donations.
Un des vitraux représentant saint Médard a été réalisé par l'atelier Gouffault (Orléans).
Un banc (de 1846) a été partagé en deux: un banc de fabrique et un banc de mairie.
Le château de Launay date du XVIIe siècle. (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)
Le château privé de La Vallière possède une porte fortifiée du XVe siècle présentant, à gauche, un pigeonnier circulaire avec un toit à lanternon qui a été transformé en chapelle au XIXe siècle. La porte, accompagnée d'une poterne, est ouverte dans une muraille ayant conservé ses mâchicoulis et où subsistent les rainures d'un pont-levis qui franchissait les douves actuellement comblées.
Du château, rebâti dans la seconde moitié du XVIe siècle, il ne reste qu'un pavillon rectangulaire accompagné à l'est par une tour carrée renfermant une vis de pierre et coiffée d'un dôme. Cette tour qui ne fait pas saillie sur la façade est qu'elle partage en deux petits pavillons secondaires couverts, chacun, d'une toiture à la française où se trouve, comme en haut de la tour, une lucarne à fronton brisé. A gauche de cette tour, au rez-de-chaussée, un portique ménagé dans la façade précède la porte d'accès. Au nord de la cour, un petit bâtiment du XVIe siècle est composé d'un rez-de-chaussée et d'un comble, avec porte à fronton et lucarne.
Le château privé de La Côte a été construit à la fin du XVe siècle puis agrandi et modifié tout au long du XVIe siècle. C'était un fief dépendant de la châtellenie de Reugny. Le château est composé de deux corps de logis perpendiculaires, accompagnés de pavillons carrés et, au sud-est, d'une tourelle d'angle cylindrique. Les combles sont éclairés par des lucarnes à croisées de pierre et à gâble plein surmonté par un petit fronton courbe à coquille.
Sa chapelle (XVIe siècle) comprend deux travées voûtées sur six nervures. La fenêtre du chevet porte une verrière du XVIe siècle représentant la Crucifixion et, dans l'amortissement, la Visitation et la Nativité. En bas, on voit des panneaux avec les armoiries des Forget.
Son pigeonnier circulaire (XVIIIe siècle) avait un toit surmonté d'un lanternon qui a aujourd'hui disparu.
Le manoir privé du Petit-Rochecorbon (à droite) date du XVe siècle et présente une importante tour d'escalier polygonale. Il a servi, un temps, de conciergerie au château de La Côte.
Le château de Boissé (ou Boissay), construit au début du XVIe siècle, fut détruit en 1680 par le seigneur de La Vallière. De nos jours, il n'en reste que quelques vestiges dont une chapelle (?) troglodytique. (Photo: Guillaume Métayer)
Cette bâtisse, appelée le Navire, abritait, jadis, une léproserie où aurait officié le médecin du roi Louis XI. A la fin du XIXe siècle, elle servait de poste télégraphique.
Du château royal de Reugny (surtout cité au XVe siècle), il ne reste que ce pan de mur de 4 m de long qui est recouvert par la végétation. On peut le voir dans le prolongement de la rue de la Poste.
Les Argouges était un fief dont le logis (fin XVe siècle) est toujours entouré par des douves. La grange date de la même époque. (photo: Guillaume Métayer)
Un lavoir à double toiture et à bassin unique (de 1856) est situé rue de la Fontaine.
Un autre lavoir (de 1888) se trouve dans la rue du Haut-Melotin.

A voir:
  • Le presbytère (XVIIIe siècle, en style classique).
  • Les moulins privés sur la Brenne: Chareau, La Vallière, Le Pont (XVIIIe siècle) et Le Puits.

Les lieux-dits: Beauregard, Bel-Air, Bois-de-la-Côte, Bois-Huaud, Boissé, Bouard, Bourdigal, Bourg-Neuf, Chante-Oiseau, Chareau, Clos-de-Pocé, Clos-Perré, Foustico, La Babauderie, La Barre, La Barette, La Bergerie, La Besnardière, L'Abîme-du-Coteau, La Bourdillère, La Bourrellerie, La Butte, La Caburoche, La Cantine, La Casse, La Charronnerie, La Chollet, La Côte, La Croix-au-Moine, La Croix-Blanche, La Croix-de-Launay, La Croix-Rocheron, La Forterie, La Fortinière, La Galérie, La Gaudinière, La Grande-Prée, La Grangellerie, La Haute-Garenne, La Henrière, La Huaulerie, La Jaunerie, La Lande, La Laurencerie, La Madère, La Mailletterie, La Morinière, La Mussotterie, La Niquetière, La Perdriellerie, La Pesandière, La Pilonière, La Poltrie, La Prée-de-Villier, La Rainerie, La Rebécaterie, La Remangeonnerie, La Rougellerie, La Roussellerie, La Ruerie, La Samnerie, La Tremblaye, La Vallière, Launay, Le Bas-des-Haies, Le Bois-Metais, Le Chalentier, Le Croûle, Le Genetay, Le Grand-Clos, Le Haut-Puits, Le Jauneau, Le Moulin-du-Puits, Le Petit-Coudreau, Le Point-du-Jour, Le Pont, Le Rougère, Le Vaudroujoux, Les Argouges, Les Arguilles, Les Bastilles, Les Bois-Métais, Les Boulassières, Les Brièleries, Les Communs, Les Coudrières, Les Genêts, Les Noues-Brunettes, Les Pavillons-des-Argouges, Les Reculées, Les Vallées-de-Montreuil, Logerie, L'Ormeau, Maupertuis, Melotin, Mousseau, Orfeuil, Petit-Boissé, Sêtre, Souche-Noire, Taille-du-Coudreau, Touchareau, Ville-Setier

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire