Charnizay

Charnizay est une commune du sud-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Charnizéens et les Charnizéennes.
Elle porta les noms de: Carnisiacus (900, charte de Robert Ier et 915, charte de Théotolon), Carnisiaco (1099, bulle du pape Urbain II), Charnisé (1190-1199, cartulaire de la Merci-Dieu), Carnisiaco (1184), Parochia de Charnisé (1270, cartulaire de la Merci-Dieu), Charnisé (1290, pouillé de Tours), Parochia de Charniseio (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours), Charnizay (XVIIIe siècle, carte de Cassini). Ce fut une châtellenie relevant des baronnies de Preuilly et de Boussay. Elle était la possession des Menou. Le 29 janvier 1811, Napoléon érigea le château de Charnizay en baronnie. L'ancien prieuré bénédictin dépendait de l'abbaye de Preuilly. En 1794, elle a annexé Saint-Michel-des-Landes.
Coordonnées GPS de Charnizay: 0°59'20"E - 46°54'49"N
Code INSEE: 37061 - Code postal: 37290 - Superficie: 5171 hectares
Altitudes: de 84 à 147 m
Le dolmen, appelé les Palets-de-Gargantua (ou Pavés-de-Gargantua), est situé à quelques kilomètres du bourg (suivre les panneaux à partir de l'église), près du hameau Les Champs-de-l'Ormeau. Sa table en poudingue éocène est appuyée à 45° sur une pierre de 3,50 mètres de long. Une autre dalle git à plat au sol. Il date du néolithique.
L'église Saint-Martin, construite au XIIe siècle (mur goutterots de la nef et clocher), a été modifiée aux XVe (chœur carré à chevet plat et transept), XVIe (un contrefort de 1545) et XIXe siècles (façade et prolongement vers l'ouest de la nef). Le mur nord de la nef est aveugle alors que le mur sud est ajouré de fenêtres (du XIXe siècle) en style flamboyant et est épaulé par des contreforts d'âge différent. L'un d'eux masque le clavage d'une porte en plein cintre condamnée. La nef est couverte d'une charpente du XIXe siècle. Le carré du transept est limité par des arcades sans chapiteaux et est voûté sur croisée d'ogives à clef ouverte d'un oculus. Les croisillons, aussi voûtés sur ogives, sont éclairés chacun par une fenêtre flamboyante et communiquent avec la nef d'une part, avec le chœur de l'autre, par de petits couloirs ménagés en dehors des piles d'angles qui sont une reprise moderne. Le chœur est voûté sur huit nervures et son chevet est percé par une grande fenêtre du XVe siècle. Au-dessus de la croisée du transept se trouve le clocher dont l'étage comporte des fenêtres en plein cintre.
Le vitrail du chevet, signé par la Manufacture du Mans (1844), représente saint Michel, le Christ et saint Martin. Deux autres verrières sont des œuvres de Lux Fournier (1921).
De l'ancien château fort (XVe siècle), au centre du bourg, il ne reste que des vestiges de fortifications et un logis avec une tourelle d'escalier carrée en encorbellement. Du comble émerge une lucarne au gâble mutilé. Ce monument a été partiellement détruit en 1971. Il fut habité par la famille de Menou jusqu'en 1802, puis il devint une ferme.
Le lavoir (1923) se trouve au nord-est du village, sur l'Aigronne.
Le pigeonnier-porche de la ferme du Colombier a été muré.
Sur la route de Saint-Flovier, au lieu-dit Les Portes, l'inscription de cette croix de chemin évoque le premier concile œcuménique convoqué par le Pape Pie IX. Il eut lieu du 8 décembre 1869 au 20 octobre 1870 et fut suspendu sine die lorsque les troupes italiennes envahirent Rome.
Le nouveau château est une construction du XVIIIe siècle. Il est composé de deux corps de logis perpendiculaires l'un à l'autre, flanqués de tours cylindriques et d'une chapelle. A la fin du XIXe siècle, il appartenait au dernier comte Robert de Montesquiou-Fezenac.

A voir:
  • Le logis du Prieur (XVIe siècle) qui appartenait à un prieuré bénédictin dépendant de l'abbaye de Preuilly.
  • Le puits du Carroir-de-la-Cornetterie (1861).
Patrimoine disparu
  • L'église Saint-Michel-des-Landes (XIe siècle) dont il ne reste qu'un pan de mur en petit appareil. Dans ce mur, une niche semble plus récente.

Les lieux-dits: Asnières, Beauvais, Bécheron, Belle-Lande, Bois-Bernay, Bois-de-la-Brèche, Bois-Rond, Bruneau, Champ-de-l'Ormeau, Chasseigne, Flagoton, Fontaubourg, Font-Berlan, Fougereau, Girault, Grange-Neuve, Gué-aux-Moines, La Baubinière, La Belletière, La Birate, La Blétière, La Blinière, La Brossardière, La Boisgardière, La Bondonnière, La Cartaudière, La Champagne, La Chaume, La Chiperie, La Cornetterie, La Coudraie, La Croix, La Croix-Blanche, La Dube, La Folie, La Fontenaille, La Gaillardière, La Glandière, La Grande-Miclière, La Grande-Roue, La Guerrière, La Houssaye, La Joliverie, La Lucarerie, La Martinerie, La Métiverie, La Miclière, La Mostière, La Motte, La Piellerie, La Pointraudière, La Rafinière, La Rellerie, La Riffoise, La Rousselière, La Saulnerie, La Tanchonnerie, L'Augerie, La Valette, La Vriltière, Le Bois-Bigot, Le Bois-Guenand, Le Bois-Volier, Le Bout-des-Chaumes, Le Buchet, Le Château, Le Colombier, Le Grand-Lopin, Le Gros-Chillou, Le Marais, Le Parc-à-la-Mule, Le Rabot, Le Rocher, Le Roseau, Les Benestières, Les Bienneries, Les Carrières, Les Champs-Michaux, Les Fleurets, Les Fouroux, Les Gautries, Les Geais, Les Grands-Champs, Les Granges, Les Lequets, Les Liras, Les Liras-de-la-Métiverie, Les Perches, Les Perrières, Les Pinaudières, Les Portes, Les Prestreaux, Les Ripets, L’Étang, L’Étang-Savin, Limeray, Loge-à-Gono, L'Oisillière, Pièce-du-Bois, Pineau, Pique-Mouche, Pouvreau, Rigné, Rouenceau, Roussellière, Sainte-Vallière, Saint-Michel, Saulnay

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire