Loches

Loches est une ville médiévale du sud-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Lochois et les Lochoises.
Au VIe siècle, Grégoire de Tours la désigne sous les noms de Vicus Loccae et de Luccae.
Coordonnées GPS de Loches: 0°59'44"E - 47°07'42"N
Code INSEE: 37132 - Code postal: 37600 - Superficie: 2706 hectares
Altitudes: de 64 à 147 m
La partie fortifiée de la ville est entourée par une enceinte des XIIe et XVe siècles, de deux kilomètres de long. La Porte Royale, son seul point d'entrée, date du XVe siècle mais elle est flanquée de deux tours du XIIIe siècle.
Le Logis Royal a été bâti aux XIVe et XVIe siècles. En juin 1429, dans la grande salle, Jeanne d'Arc a rencontré le Dauphin Charles pour le supplier d'aller se faire sacrer à Reims.
Dans ce château, on trouve plusieurs tableaux dont ce portrait d'Agnès Sorel (XVIe siècle).
Le donjon, bâti entre 1010 et 1035 par Foulque Nerra, mesure 36 m de haut, 25 m de long et 13 m de large.
Plusieurs personnages célèbres y ont été emprisonnés dont le duc de Milan, Ludovic Sforza (de 1504 à 1508), qui avait lui-même décoré son cachot.
L'église Saint-Ours (ancienne collégiale Notre-Dame) a été construite aux XIe (nef et crypte) et XIIe siècles (avant-porche, chœur en berceau, abside et deux absidioles en cul-de-four).
La base du clocher-porche est du XIe siècle...
... ainsi que le portail sculpté et polychrome.
Près de ce portail, on trouve ce très ancien bénitier sculpté en pierre.
Cette collégiale renferme le tombeau d'Agnès Sorel (1425-1450), favorite de Charles VII. Le 2 avril 2005, ce tombeau a été réinstallé dans le collatéral Est après de multiples déplacements. Le gisant en albâtre représente Agnès Sorel dont la tête est soutenue par deux petits anges. A ses pieds, deux agneaux font références à son prénom. Le gisant se trouve sur un socle en marbre noir. Il a été restauré en 1808.
Ce dessin représente le logis royal, la collégiale Saint-Ours et le donjon tels qu'ils étaient en 1699.
L'église Saint-Antoine a été bâtie entre 1810 et 1812 selon les plans de l'architecte Murisson. Elle est issue du réaménagement du réfectoire et du dortoir de l'ancien couvent des Ursulines fondé en 1626. Elle comporte une nef suivi d'un chœur encadré par deux chapelles. Cette église a été restaurée en 2011.
Son orgue date de 1839 (buffet de Collinet et tuyaux) mais son sommier (œuvre de Charles Beaurain) et les trois claviers Cavaillé-Coll sont légèrement plus anciens. Cet orgue avait été acheté en 1842 par l'abbé Leblois.
Près de la façade de l'église Saint-Antoine, l'ancienne croix (XVe siècle) du cimetière des Ursulines a été réinstallée en 2011. Ce cimetière, qui s'étendait au niveau de l'actuelle place de Verdun, a été déplacé aux Montains en 1850.
L'ancienne chapelle Notre-Dame de Vignemont (fin du XIIe siècle) comprend une nef unique rectangulaire de deux travées et une abside semi-circulaire. La nef, précédée à l'ouest, d'une porte en plein cintre, n'a jamais été voûtée. Elle renferme un beau décor sculpté (feuilles d'acanthe, ...) et des vestiges de peintures murales du XIVe siècle. La chapelle et le cimetière qui l'entourait furent abandonnés au cours du XVIIIe siècle car, en 1756, une partie de la colline de Vignemont s'écroula et lézarda l'abside de la chapelle.
La petite chapelle Notre-Dame des Péris (rue du Docteur-Paul-Martinais) a été reconstruite au XIXe siècle. La chapelle primitive avait été fondée en 1200.
La Tour Saint-Antoine, édifiée entre 1529 et 1575, est, en fait, le clocher à lanternon de l'ancienne église Saint-Ours (aujourd'hui détruite). Elle a 50 mètres de hauteur.
Il existe plusieurs portes fortifiées à Loches: la Porte Picois (XVe siècle) que jouxte l'hôtel de ville Renaissance (bâti de 1535 à 1543)...
... et la Porte des Cordeliers (XVe siècle).
Il reste quelques vestiges de la porte Poitevine (XIIIe siècle) dont une tour percée de meurtrières.
La ville possède encore de nombreuses demeures anciennes comme celle du XVe siècle située au 1 rue du Château.
Au 10 de cette même rue du Château, se trouve la Chancellerie (XVIe siècle)...
... et au 14, la maison du Centaure (XVIe siècle) ...
... qui possède une plaque sculptée représentant Hercule, sa femme Déjanire et le centaure Nessus.
Au 19 rue du Château, la maison dite d'Agnès Sorel (XVe siècle) a été remaniée au XIIe siècle.
Plusieurs autres logis anciens sont visibles dans la Grande-Rue...
... la rue Saint-Antoine...
... et la place Charles VII, dans la ville forte.
L'ancien grenier à sel (mail Droulin) date du XVIIe siècle. Il a remplacé le premier grenier à sel de Loches bâti en 1397.
Dans la rue des Carriers, la tour Mauvières (XIVe siècle) est l'un des vestiges des fortifications de la ville.
Dans la rue menant à Beaulieu, le château privé de Sansac a été bâti en 1529 par Louis Prévost, seigneur de Sansac, gouverneur de l'Angoumois, grand fauconnier de France. Il a été restauré au XIXe siècle. Ce serait à Sansac que François 1er reçut Charles Quint le 12 décembre 1539.
Le château privé de Fretay a été construit au XVIIIe siècle à l'emplacement d'une ancienne commanderie templière.
De cette commanderie, il reste le pigeonnier cylindrique du XVe siècle qui avait été transformé en réservoir d'eau au XIXe siècle.
Le manoir privé de La Rousselière, bâti au XVe siècle, a été remanié aux XVIIe et XIXe siècles.
Il possède un pigeonnier-porche avec une porte charretière en anse de panier.
Le château de Puy-Gibault est une construction du XIXe siècle.
L'aqueduc gallo-romain de Contray (IIe siècle) n'a conservé que quatre piles.
Une statue de 1909 est consacrée au poète Alfred de Vigny (1797-1863) né dans cette ville.
Au centre de la cité, le moulin à eau des Cordeliers (1813) a été réhabilité en 2002. Il avait remplacé un ancien moulin du Moyen Âge.
Un kiosque à musique a été érigé dans le jardin public proche du Grand-Mail.
Route de Manthelan, un pigeonnier, appelé la Fuye de La Bouchardière (de 1648), a été rénové en 2003. Il renferme 736 boulins (nids de pigeons).
Au lieu-dit Les Ees, cette étonnante loge de vigne est entièrement en pierre, y compris son toit en forme de pyramide.
Il existe au moins deux lavoirs à Loches: celui de la rue de la Fontaine-du-Vivier...
... et celui, privé, de l'avenue Louis XI.
Dans la ville fortifiée, on peut observer quelques vieux puits comme celui de la rue Lansyer...
... et celui de la rue Thomas-Pactuis.
La carrière de tuffeau de Vignemont (52 ter, rue des Roches) peut se visiter sur une longueur de 750 m (sur les 4 à 5 km qu'elle comporte). On peut y voir des scènes expliquant l'histoire de l'exploitation de ce lieu depuis l'époque romaine jusqu'au XIXe siècle.
Des sculptures sonores de l'artiste britannique Will Menter y sont également exposées.
Le château privé de Bussière (XVe siècle) est composé d'un logis prolongé par deux ailes en retour d'équerre. Une tour d'escalier polygonale est située dans l'angle intérieur sud et une chapelle rectangulaire Renaissance occupe l'autre angle intérieur. L'aile sud est gothique. Le château possède plusieurs échauguettes d'angle et une tour cylindrique (au sud) avec chemin de ronde et mâchicoulis. Au nord-est, une tour date du XIXe siècle et la façade nord a été modifiée à la même époque.
Le château privé de La Berthelière (XVIe siècle) a, dans son parc, un pigeonnier-porche (à droite) du XVIIe siècle.
Le château privé de Grand-Vau (ou Grandvaux) a été fortifié grâce à l'autorisation accordée en mars 1588 par le roi Henri III.
Le château privé des Montains date du XVIe siècle. Ce domaine était un fief relevant de la châtellenie de Sainte-Julitte. (CPA: collection Pascal Calmettes)
Sur le mur sud de l'hôpital, il faut noter la présence d'un cadran solaire gravé sur ardoise et daté de 1752.

A voir:
  • La maison de l'Intendant (XVIe siècle, 17 rue Saint-Ours).
  • La maison de l'Argentier du Roi (XVe siècle, 21 rue Saint-Ours).
  • Les hôtels des XVIe (hôtel Nau), XVIIe (hôtel de la Gravière) et XIXe siècles.
  • Les châteaux privés du XIXe siècle: Vauzelle et La Folie.
  • Le château d'Armaillé (aujourd'hui la sous-préfecture) construit au XIXe siècle à l'emplacement du couvent des Capucins (1619) détruit à la Révolution.
  • Les maisons anciennes: rue Traversière, rue Quintefol et rue Descartes.
Personnalités liées à la commune:

Les lieux-dits: Bardine, Bel-Air, Bel-Ébat, Belle-Vue, Bois-de-Fretay, Bois-Roux, Bussière, Chèvremont, Cigogne, Contray, Corbery, Feschat, Fosse-Courtoise, Fretay, Grand-Vau, La Baillaudière, La Berthelière, La Bigoterie, La Blanchardière, La Bouchardière, La Buretterie, La Cave-Morinet, La Civerie, La Croix-Bry, La Durandière, La Folie, La Fontaine, La Gaudinière, La Hogue, La Menaudière, La Mousseronnière, La Paulnière, La Poitevinière, La Pouletterie, La Raillère, La Raudière, La Retardière, La Rousselière, La Taille-des-Rois, La Tête-Noire, La Thibaudière, Le Bas-Hallault, Le Bas-Village, Le Bocage, Le Bois-Clair, Le Bois-Gard, Le Bordage, Le Carroi-Jonc, Le Coteau-du-Roi, Le Parc-Saint-Blaise, Le Petit-Bardine, Le Petit-Mariaude, Le Puits-Gibault, Le Rocard, Les Bournais, Les Bruyères, Les Fosses-Neuves, Les Héraults, Les Jolletières, Les Loups, Les Marchaiseaux, Les Montains, Les Ouches, Les Petites-Maisons, Les Quatre-Carrois, Les Renardières, L'Essart, Les Terres-Chaudes, Les Vospeaux, L'Oustal, Mariaude, Mauvière, Moulin-de-Vauzelle, Neuville, Nonnin, Pièce-du-Bon-Raisin, Pièce-du-Chêne-Creux, Prairie-de-la-Foire, Prairie-du-Roi, Rigny, Saint-Jacques, Sansac, Tivoli, Vareille, Vauchignard, Vautrompeaux, Vauzelle, Vignemont, Vallée-du-Parc, Village-des-Bouchers

    A consulter:
    Blason de Loches

    3 commentaires:

    1. Bonjour et Bravo
      Je suis le webmaster de http://www.lochorama.fr et j'ai inséré un lien vers votre site sur ma page d'accueil en haut à droite et sur ma page 'liens'.
      Amicalement
      Mike Mesure
      mike@lochorama.fr

      RépondreSupprimer
    2. Bonjour. Connaissait vous des lieux abandonné sur loches genre bâtiment, maison, hôpital, prison, église, chapelle etc..... ???

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Non, je ne connais pas particulièrement de lieux à l'abandon. Vous devriez chercher d'anciennes fermes qui ne sont plus en activité.

        Supprimer