Sepmes

Sepmes est une commune du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Sepmois et les Sepmoises.
Son nom vient du latin septimus (septième) car son église primitive était la septième (sur huit) dont la construction avait été demandée par saint Gatien, premier évêque de Tours. La châtellenie, relevant de Sainte-Maure, a été acquise par les de Thaix en 1479, les Rohan au XVIIe siècle et les Voyer d'Argenson au milieu du XVIIIe siècle.
Coordonnées GPS de Sepmes: 0°40'23"E - 47°04'04"N
Code INSEE: 37247 - Code postal: 37800 - Superficie: 2859 hectares
Altitudes: de 60 à 119 m
L'église Notre-Dame, construite aux XIIe (clocher carré avec arcatures aveugles) et XIIIe siècles (nef de deux travées ogivales, chœur ogival à chapelles latérales et abside à cinq pans), a été agrandie en 1535 (chapelle seigneuriale, appelée la chapelle du crucifix, à voûte en caissons avec nervures et clefs suspendues polychromes). Elle a été restaurée entre 1858 et 1862.
Sur son mur sud, un cadran solaire gravé dans la pierre donnait l'heure aux passants.
En dessous, un cadran canonial indiquait les horaires des messes.
Cette église renferme une cuve baptismale du XVe siècle présentant, à chaque angle, des têtes humaines sculptées.
Ses vitraux sont signés par les ateliers Fournier de Tours (photo, le baptême du Christ), Guérithault Frères (Poitiers), Lecomte et Colin (Rennes).
Près de l'église, l'ancien presbytère du XVe siècle a été transformé en bibliothèque municipale.
Le château privé de Sepmes a été bâti au XVIe siècle pour Jean de Taix, gouverneur de Loches, ambassadeur à Rome et grand maître de l'artillerie en 1546. Il est mort au siège de Hesdin en 1553.
Le château privé de La Roche-Ploquin a été édifié aux XIIIe et XVe siècles, puis, en partie, reconstruit au XVIIIe siècle. Il comprend deux corps de bâtiment en équerre et, au nord, une tour cylindrique. Dans son parc, on trouve une chapelle. C'était un fief relevant de Sainte-Maure.
La ferme privée du Grand-Relai a été construite au XVe siècle.
Le logis privé du Puisard, ancienne ferme fortifiée du XVIIe siècle, a été très restauré.
L'ancien fief fortifié de La Grande-Joumeraie date du XVe siècle.
Le logis privé de La Tour-Sybille (XVe siècle) a été converti en ferme. C'était un fief relevant du château de Sainte-Maure.
La mairie (1885) a porté les noms de château Joubert et de château Rabault.
Dans le parc du château de Sepmes, on trouve un lavoir.
Le pigeonnier circulaire de La Thibardière est maintenant inclus dans des bâtiments agricoles.
Sur la route de Bournan, un calvaire date de 1891. Les statues de la sainte Vierge (à gauche) et de saint Jean (à droite) entourent le Christ en croix.
Il existe aussi plusieurs croix de chemin éparpillées sur le territoire de la commune. Celle-ci est appelée la Croix Rouge.

A voir:
  • les habitations troglodytiques du hameau des Coteaux
Patrimoine disparu
  • les chapelles Saint-Gratien et Saint-Hubert

    Des lieux-dits: Beauregard, Beau-Tertre, Bellevue, Blanche-Épine, Bois-des-Corilloux, Brissac, Chassenay, Galice, Mondion, Montigny, La Baronnie, La Cave, La Chaintre, La Croix, La Croix-Verte, La Gondonnière, La Gostrie, La Guilleraie, La Jaltière, La Lansonière, La Longuetandière, La Métiveraie, La Pageaisse, La Pagerie, La Petite-Barangeraie, La Pichonnière, La Pinardière, La Retardière, La Roche-Ploquin, La Saulaie, La Tour-Sybille, L'Auberdière, La Vetterie, Le Bois-Chevé, Le Bois-Ribault, Le Cul-du-Chaudron, Le Grand-Bagneux, Le Grand-Houteau, Le Moulin-de-la-Roche, Le Pain-de-Sucre, Le Parc-Gaston, Le Pavillon, Le Puisard, Le Puits, Le Vivier, Les Anneaux, Les Beaux-Regards, Les Berthelots, Les Berthiers, Les Coteaux, Les Grands-Ormeaux, Les Héraults, Les Landes, Les Mullotières, Les Poiriers, Marchais-Girard, Pichon, Pièce-de-Jaunaie, Taille-du-Grand-Houteau, Vaumain
      Communes voisines: Bossée, Bournan, Civray-sur-Esves, Draché, Marcé-sur-Esves, Ste-Maure-de-Touraine

      Chambres d'hôtes (Bed and Breakfast)
      Blason de Sepmes

        Aucun commentaire:

        Enregistrer un commentaire