Civray-de-Touraine

Civray-de-Touraine est un village de l'est de la région. Ses habitants sont appelés les Civraysiens et les Civraysiennes.
Il a porté les noms de: Severiacum Villa (VIe siècle), Sivrayo (1188, cartulaire de l'abbaye de Villeloin), Syvraio (1207 et 1236, cartulaire de Villeloin), Sivria (1253), Syvraium (1290, pouillé de Tours), Sivraio (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours), Sivray (1534, charte de Louis d'Amboise), Civray (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Civray-sur-Cher (1793) et, enfin, Civray-de-Touraine (décret du 20 décembre 1954). Ce territoire relevait d'Amboise puis il fut rattaché à la châtellenie de Chenonceau.
Coordonnées GPS de Civray-de-Touraine: 1°02'57"E - 47°19'58"N
Code INSEE: 37079 - Code postal: 37150 - Superficie: 2288 hectares
Altitudes: de 46 à 129 mètres
L'église Saint-Germain, construite au XIe siècle (nef et transept lambrissés), a été modifiée au XIIIe siècle (chœur et porte latérale nord). La façade et le clocher sont de 1861. Le mur sud de la nef et les murs du croisillon sud, parementés en petit appareil, sont ceux de l'église du XIe siècle. Cependant, la partie supérieure du mur sud de la nef a été rehaussé ou réparé au XIIIe siècle. Il est percé par une petite fenêtre en plein cintre du XIe siècle et par deux fenêtres ouvertes au XVIe siècle. Le mur nord de la nef et les murs nord et ouest du croisillon septentrional, parementés en moellons, sont du XIIe siècle. Un incendie a peut-être provoqué leur reconstruction. La porte en arc brisé à double rouleau du mur nord est accompagné, à l'ouest, par le clavage conservé d'une porte en plein cintre primitive dont le niveau correspond à celui d'une porte, en plein cintre aussi, qui s'ouvrait dans le croisillon sud, prouvant l'exhaussement du sol environnant.
Le chœur a remplacé l'abside romane. Il est composé de deux travées voûtées sur croisées d'ogives et liernes en style angevin. Le chevet plat est percé par un triplet dont les étroites baies en arc brisé sont d'inégales hauteurs, la médiane étant la plus haute.
Les trois vitraux du chevet (XIIIe siècle) représentent des scènes de la Passion, la vie de saint Nicolas et de saint Germain, évêque de Paris. En 1944, ils avaient été soufflés par une bombe mais ils ont pu être réparés.
Les autres vitraux de cette église sont des œuvres de Francis et Pierre Chigot (Limoges, 1952). Celui-ci est dédié à sainte Jeanne d'Arc.
Le château privé de Mesvres a été bâti au XIIe siècle. De cette époque, il a conservé d'épaisses murailles en opus spicatum et en blocage qui furent utilisées au XVe siècle lors de sa reconstruction. A l'est, l'ancienne façade a gardé une fenêtre en plein cintre. Au sud, le donjon carré possède une base du XIIIe siècle mais son sommet date du XVe siècle. La porte en arc brisé, remplacée de nos jours par une baie plus petite, était précédée par un pont-levis dont les rainures sont encore visibles dans le parement du mur. Une bretèche a subsisté au sommet de la façade. A l'est du donjon, la chapelle, dont le mur sud date du XIIIe siècle, avec la trace d'une fenêtre en plein cintre, a été refaite au XVe siècle. Elle est éclairée par des fenêtres en tiers-point et couverte en charpente. A l'ouest du donjon, une porte du XVIe siècle, avec fronton à coquille, ouvre aujourd'hui un bâtiment moderne. Au nord-ouest du château, au bout d'une tranchée, une porte en arc brisé permet d'accéder à d'importants souterrains. Une partie des douves sont encore présentes. Ce lieu était un fief relevant du château d'Amboise.
Le manoir privé de La Grillonnière (XVe et XVIe siècles) a été remanié au XIXe siècle. Le logis, comportant des pignons à rondelis, est flanqué, à l'ouest, de deux tourelles cylindriques à toit conique. Une double porte d'entrée, charretière et piétonne, donne accès à cette propriété.
Le château privé de Civray a été construit en 1715, dans le style classique, pour Louis Lhomme de La Pinsonnière. Il comprend un logis rectangulaire, un avant-corps à fronton triangulaire et deux ailes basses ajoutées sous la Restauration. Il a pris la place d'un édifice plus ancien dont subsistent les communs de 1635.
Le château privé de L'Isle est du XIXe siècle.
Le château privé de Thoré est aussi une reconstruction du XIXe siècle.
Le manoir privé du Petit-Champ (milieu du XVIe siècle) est aussi appelé le logis de Diane car il fut bâti par Diane de France, fille naturelle de Henri II. C'est un logis rectangulaire à comble élevé, flanqué au milieu de sa façade ouest d'une tour demi-cylindrique. Il a abrité la mairie et l'école jusqu'en 1955.
Le château privé du Petit-Bois a été édifié au XVIIe siècle et modifié au XIXe siècle.
Le manoir privé de La Gaudionnerie a appartenu, jusqu'à la Révolution, aux Feuillants de Tours. (CPA collection Pascal Calmettes)
Au 19ème siècle, le Cher a été canalisé sur 60 km, entre Noyers-sur-Cher et Saint-Avertin. Seize ouvrages ont été bâtis tout au long de cette partie de la rivière. L'écluse (à gauche) mesure 35 m de long sur 5,20 m de large. Le barrage à aiguilles (au centre) est composé d'un radier maçonné sur lequel sont fixés des cadres en fonte (les fermettes).
Ces cadres servent de support à 700 pièces de bois (en sapin) verticales (les aiguilles) de 2,50 m de haut sur 7 cm de large. L'hiver, l'ensemble (fermettes et aiguilles) est couché au fond du lit de la rivière. Le barrage est accompagné d'un déversoir fixe (à droite) sur le reste de la largeur du Cher.
La maison éclusière comprend deux logements: celui de l'éclusier et celui du barragiste. Sous le porche, des marques sur le mur signalent les niveaux des crues du 2 juin 1856 et du 15 mai 1856.
Il existe quatre lavoirs non couverts à Civray: celui de la Fontaine-Besnard ...
... celui de la vallée de Mesvres...
... celui de La Canardière...
... et, enfin, celui de Vaux.
Dans la vallée de Thoré, on trouve cet ancien puits à roue.
Un autre puits à roue, plus important, est situé à La Chevrollière.

A voir:
  • Le manoir privé des Cartes, ou Cartes de Paradis, ancien logis seigneurial, possède une chapelle dédiée à saint Roch.
  • Les loges de vigne.

Les lieux-dits: Beauregard, Beigneux, Belle-Vue, Bois-de-la-Pinguenetière, Bondion, Boutemine, Brolle, Fosse-Triomphe, Fubiaux, La Bertinière, La Bossurière, La Canardière, La Charolière, La Chevrolière, La Cornillerie, La Féerie, La Fontaine-Besnard, La Fosse-au-Loup, La Gare, La Gaudionnerie, La Grelletière, La Grillonnière, La Guilbardrie, La Hardionnerie, La Marmitière, La Noue-Drouin, La Petite-Chauvinière, La Pichellerie, La Pinetterie, La Rousselière, La Taille-Carrée, La Varenne-de-Boutemine, Le Bois-Brûlé, Le Petit-Bois, Le Peu, Le Port, Les Anguenaudes, Les Basses-Fougères, Les Bergeries, Les Bournais, Les Cartes, Les Caves, Les Clémendières, Les Défrocs, Les Fougères, Les Maisons-Rouges, Les Ormeaux, Les Pichards, Les Touches, Les Varennettes, Les Vieilles-Cartes, Les Vieilles-Granges, L'Île, Mesvres, Pentes-des-Vaux, Prairie-de-Boutemine, Prairie-de-Chenonceaux, Prairie-de-la-Rousselière, Prairie-de-Vaux, Roule-Crotte, Thoré, Varenne-de-Chenonceaux, Varenne-du-Moulin, Vaux
    Communes voisines: Amboise, Bléré, Chenonceaux, Francueil, La Croix-en-Touraine, Souvigny-en-Touraine
    Blason de Civray-de-Touraine

    1 commentaire:

    1. Nous avons bien de la chance, d'habiter une si belle région...

      RépondreSupprimer