Antogny le Tillac

Antogny le Tillac est une commune du sud de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Antogniciens et les Antogniciennes.
Son nom actuel lui a été donné vers 1725. Auparavant, elle a porté les noms de: Antoniacus (903, acte de Charles le Simple), Antoniacum (fin IXe siècle) et Antoigné (1290, pouillé de Tours). En 1987, cette commune a obtenu la suppression des tirets à l'intérieur de son nom. Elle était le siège d'un prieuré relevant de l'abbaye de Noyers.
Coordonnées GPS d'Antogny-le-Tillac: 0°34'46"E - 46°58'36"N
Code INSEE: 37005 - Code postal: 37800 - Superficie: 1731 hectares
Altitudes: de 37 à 123 m
L'église Saint-Vincent, construite aux XIe (il reste de cette époque les murs sud et les deux tiers terminaux du mur nord, avec leurs petites fenêtres en plein cintre à linteau échancré, de la nef lambrissée, le tiers sud de la façade. Cette ensemble est parementé sans appareil avec chaînes et angles appareillés) et XIIe siècles (tiers ouest du mur nord en moyen appareil, clocher octogonal, chœur carré voûté d'une coupole sur pendentifs, abside rectangulaire voûtée en berceau et à chevet plat). La façade a été reprises au XIIe siècle et percé d'une porte et d'une fenêtre en plein cintre. La porte a trois voussures dont les arêtes sont adoucies par un chanfrein mouluré de dents de scie, d'un tore et de festons. Le tore du second rouleau retombe sur les chapiteaux de colonnettes dont le tailloir se prolonge à l'imposte des jambages. Cette église a été restaurée en 1908 et 1936 (chœur).
L'autel est excentré vers le nord par rapport à la nef.
La cuve baptismale romane date de la fin du XIe siècle.
Quatre vitraux intéressants se trouvent dans l'abside et sur le chevet. Celui-ci, représentant sainte Marine sur son lit de mort, est signé par Lux Fournier (Tours, 1941).
A gauche de l'entrée, on trouve une peinture sur bois.
Comme l'indique ce panneau en bois, l'église se visite facilement.
A Séligny, il existe une autre église, bâtie de 1942 à 1954: la chapelle du Sacré-Cœur.
Le manoir privé de La Goronnière (XVe et XVIe siècles) présente une tourelle d'escalier, des fenêtres à meneaux et un portail (avec une date gravée: 1786). (photo: litteratur.fr)
A Antogny, ce petit lavoir (XIXe siècle) non couvert se trouve en contrebas de la route qui permet de rentrer dans le village en venant du nord.
A Séligny, un lavoir (XIXe siècle) couvert d'un toit à impluvium est situé dans la rue de la Fontaine.
La commune d'Antogny possède deux pigeonniers circulaires: celui de Séligny...
... et celui du Haut-Montigny. (photos: litteratur.fr)

Les lieux-dits: Bois-Bidon, Bois-Blanchard, Bois-Clair, Bois-de-Doux, Bois-des-Varennes, Bourdigal, Côte-de-Peige, Coupe-de-la-Morandière, Faite, Gorgear, Grapineau, La Bourjallière, La Chevalerie, La Couarde, La Coudraie, La Croix-de-l’Écurie, La Croix-du-Fief, La Fosse-au-Loup, La Garenne-des-Ormes, La Goronnière, La Grangeallière, La Grille, La Monjalonne, La Morandière, La Vallée, Le Bas-Montigny, Le Bois-Billier, Le Bois-Chapeau, Le Gousset, Le Haut-Montigny, Le Marais, Le Mur-Duval, Le Patoi, Les Beaux-Chênes, Les Billiers, Les Bois-Ronds, Les Bourdonnières, Les Broute-Vignes, Les Bruns, Les Calonnes, Les Chambons, Les Chirons, Les Communaux, Les Fonds-de-Vallière, Les Groies, Les Gruppes, Les Martinières, Les Millitières, Les Terres-Rouges, Les Rabotteaux, Les Varennes, Maigre-Bois, Pièces-de-la-Nouelle, Pissoiron, Séligny, Tivoli, Vaugault, Varennes-de-la-Garenne, Verrière
    Communes voisines: Marigny-Marmande, Pussigny

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire