La Roche-Clermault

La Roche-Clermault est une commune de l'ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Clérimaldiens et les Clérimaldiennes.
En 1515, elle est citée, dans une charte de Saint-Martin de Tours, sous le nom de Roche-Cleremeau. La châtellenie relevait de l"archevêché de Tours. Elle fut la possession des Marmande, des Sancerre, des Bueil puis de Jeanne, fille naturelle de Louis XI.
Coordonnées GPS de La Roche-Clermault: 0°12'43"E - 47°08'14"N
Code INSEE: 37202 - Code postal: 37500 - Superficie: 1803 hectares
Altitudes: de 30 à 112 mètres
L'église Saint-Martin, construite au XIIe siècle (nef et transept), a été modifiée au XIIIe siècle (chœur, abside et clocher). Elle a été restaurée et agrandie au XVe siècle (étage du clocher). La nef, sans fenêtre, est couverte en charpente avec bardeaux refaits. Elle aboutit au transept, voûté au XIIIe siècle, dont il ne reste que la croisée et le croisillon nord. Le croisillon sud a fait place au clocher. Le croisillon nord est accompagné par une absidiole semi-circulaire. Il en était de même pour celui du sud car, saillant sur le parement du chœur, l'arrachement du mur circulaire de l'absidiole détruite a été conservé. Au XIIIe siècle, le chœur primitif fut remplacé par une travée rectangulaire suivie d'une abside à trois pans. Cette travée droite ainsi que le carré et le croisillon nord du transept furent couverts de voûtes angevines sur ogives moulurées d'un gros tore. L'abside est voûtée sur quatre branches d'ogives et chacun de ses trois pans est ajouré par une fenêtre en lancette. Chaque face de l'étage du clocher est percée par une seule baie en arc brisé, moulurée de gorges, dont le clavage est circonscrit par une archivolte retombant sur deux culs-de-lampe. Au-dessus, la corniche est ornée d'une ligne de rinceaux. La flèche octogonale du clocher, aux arêtes moulurées d'un tore, a été refaite. Elle est accompagnée par quatre clochetons d'angle mutilés et par quatre lucarnes.
Le porche-galerie charpenté (ou caquetoire) longe les murs nord et ouest de la nef. De la galerie latérale, part un escalier de pierre qui monte à la tribune.
Dans ce caquetoire, une cuve baptismale gallo-romaine est exposée.
L'église renferme un Christ en bois du XVIe siècle...
... et deux intéressants vitraux.
Situé près de l'église, le monument aux morts a été réalisé par le sculpteur Étienne Camus.
Le château privé de La Bonnellière (ancien fief) a été édifié à la fin du XVIe siècle. Il a conservé sa chapelle de la fin du XVIIIe siècle.
Il possède un pigeonnier circulaire du XVIIe siècle dont la toiture en poivrière est percée par trois lucarnes et est surmontée d'un lanternon ajouré.
Le manoir privé de La Raisonnière date du XVIe siècle.
Sur sa tourelle d'escalier polygonale, un cadran solaire a été gravé.
Le château privé de Chargé (XVIe siècle) présente un logis flanqué d'une tour d'escalier polygonale. Chargé était un fief relevant du château de Chinon.
La Grande-Maison privée de Launay (XVIe siècle) est un ancien fief appartenant au prieuré du Pommier-Aigre à Saint-Benoît-la-Forêt. Jadis, ce domaine possédait une chapelle.
Le château privé de La Roche a été bâti en 1638 (mais est resté inachevé) sur l'emplacement d'une forteresse médiévale démantelée au XVIe siècle. De cette dernière, il reste des vestiges de muraille d'enceinte et des réduits souterrains. Sa chapelle est antérieure à sa reconstruction (1602).
Ce dessin, réalisé en 1699, montre ce château tel qu'il était alors.
Un petit pigeonnier cylindrique se trouve au lieu-dit Chupe.
Les boulins du pigeonnier circulaire de Nazelles, en ruines, sont désormais visibles. Cet endroit est un ancien fief.
Dominant La Roche-Clermault, le moulin à vent du Coteau (XIXe siècle), de type cavier, a conservé sa masse (convertie en logis) et son massereau. Par contre, il a perdu sa hucherolle.
Au Petit-Poizay, il existe encore une loge de vigne.
Il existe de nombreuses habitations troglodytiques dans le village.
Près de la mairie, un portrait de Rabelais a été sculpté dans le tuffeau.
La Roche-Clermault possède son girouet dont la partie centrale représente l'ancien pont sur le Négron.
Ce pont se trouve en face de l'ancienne gare (devenue une pharmacie).

A voir:
  • Les moulins à eau sur le Négron: Ciret, Ganne et Le Pont.
  • Le pigeonnier rectangulaire collé au logis de Villégron (XVIe siècle).

Les lieux-dits: Chargé, Chupe, Contray, La Barrière, La Bertinière, La Blandinière, La Bonnellière, La Bruyère, La Cailletrie, La Couloire, La Gare, La Garenne-de-Chargé, La Grande-Maison, La Grange, La Morandière, La Pièce-de-Fontenay, La Pièce-des-Marais, La Raisonnière, La Valchère, La Vallée-Picard, Launay, Le Bas-Pays, Le Chillou, Le Coteau-de-Reuffé, Le Grand-Bréviande, Le Grand-Poizay, Le Haut-Clos, Le Marais-de-Taligny, Le Moulin-Ciret, Le Moulin-de-Ganne, Le Moulin-du-Pont, Le Passoir, Le Peu-Girard, Le Pré-Neuf, Le Veau, Les Aurons, Les Baronneries, Les Bois-de-la-Roche, Les Champs-de-l’Église, Les Clos-Richers, Les Cornuelles, Les Devants-de-la-Bonnellière, Les Écouins, Les Garennes, Les Gratte-Chiens, Les Grimoires, Les Hardouins, Les Hauts-Tiercés, Les Jaltières, Les Laies, Les Maisons-Rouges, Les Marais-de-la-Roche, Les Montifaults, Les Montreaux, Les Tireaux, Les Touches, Nazelle, Rigot, Taligny, Villégron, Villeneuve
    Communes voisines: Chinon, Cinais, Ligré, Marçay, Seuilly

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire