Tauxigny

Tauxigny est une commune située au sud-est de Tours. Ses habitants sont appelés les Tauxignois et les Tauxignoises.
Elle a porté les noms de: Talsiniaco (fin du VIIe siècle), Talsiniacus (775, diplôme de Charlemagne), Talsiniacus (820, cartulaire de Cormery), Talciniacensis (892, cartulaire de Cormery), Talsignici (1007-1025, cartulaire de Cormery), Talsiniaco (1139 et 1180, cartulaire de Cormery), Taxigné (1290, pouillé de Tours), Tauxigneyo (1338, pouillé de Tours) et Tauxigné (1358, cartulaire de l'archevêché de Tours). Cette terre fut donnée par Alcuin, abbé de Saint-Martin de Tours, à l'abbaye de Cormery qui y établit un prieuré-cure. En 1696, l'ancienne maladrerie a été réunie l'Hôtel-Dieu de Tours.
Coordonnées GPS de Tauxigny: 0°50'08"E - 47°12'47"N
Code INSEE: 37254 - Code postal: 37310 - Superficie: 3683 hectares
Altitudes: de 67 à 144 mètres
L'église Saint-Martin (église toujours fermée), construite au XIIe siècle (clocher carré), a été modifiée aux XVe (chœur et transept) et XIXe siècles (façade, nef à quatre travées et deux collatéraux à quatre travées chacun). Elle remplace une église édifiée en 998 par Thibault, abbé de Cormery.
Le transept comprend une travée médiane oblongue, voûtée d'un berceau en plein cintre, et par deux croisillons qui sont, en fait, deux absidioles semi-circulaires, voûtées en cul-de-four, à axe perpendiculaire à celui de l'église. Celles-ci communiquent avec la nef par des passages voûtés. L'absidiole nord est noyée dans un bâtiment du XIXe siècle servant de sacristie. La fenêtre biaise de l'absidiole sud est une reprise du XIXe siècle.
Le chœur rectangulaire, à chevet plat, voûté d'ogives, a remplacé l'abside du XIIe siècle. A la clef de voûte, se voient les armoiries de Châteaumeillant.
Son clocher-tour carré (XIIe siècle) présente deux étages de fenêtres en plein cintre, une fenêtre au premier surmontée de deux autres de mêmes dimensions. Le clocher est construit en moellons avec chaînage d'angle en moyen appareil. Sa flèche octogonale en pierre a été érigée au XVe siècle.
Cette église renferme plusieurs vitraux de Lux Fournier (1911 et 1912) et un vitrail (photo) de L. Lobin (Tours, 1838).
Du prieuré de Tauxigny, il reste un haut logis du XVe siècle (transformé en boulangerie-pâtisserie) situé près de l'église. Dans la cour, une tour ronde renferme un escalier en pierre. Le pignon Est a conservé une fenêtre à croisée de pierre munie de ses volets intérieurs en bois. Ce prieuré, appartenant à l'abbaye bénédictine de Cormery, fut supprimé le 6 juillet 1716 et réuni au Petit Séminaire de Tours.
Le manoir privé de Pont-Long a été édifié au XVIIe siècle. Il est composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage avec un comble à trois lucarnes en pierre surmontées par un fleuron. A gauche, le pavillon plus haut est plus récent. La porte d'entrée, du XVIIIe siècle, est encadrée par deux pilastres doriques soutenant un fronton courbe. C'était un fief relevant du château d'Azay-sur-Indre. A la fin du XVIIIe siècle, ce fief a appartenu au baron Olivier de Rocreuse qui participa à la guerre d'indépendance américaine.
Son pigeonnier circulaire (de 1634) est en ruines.
Voici ce pigeonnier, au début du XXe siècle, avant la perte de son toit.
Le manoir privé de La Trévandière (XVIIe siècle) a été transformé en ferme. Près du manoir, une chapelle, construite en 1542, était déjà en ruines à la fin du XVIIIe siècle. Il en reste quelques vestiges dans la grange bâtie à son emplacement.
Située rue Haute, cette demeure privée est, en fait, l'ancienne chapelle Notre-Dame-de-Pitié (XVe siècle). Sa nef rectangulaire est flanquée, au nord-ouest, par une tour polygonale d'escalier à vis. Sa façade a conservé les moulures d'une porte en anse de panier surmontée d'une accolade amortie par un fleuron et la trace d'une fenêtre flamboyante en arc brisé. Une fenêtre du même genre ajourait le chevet mais elle a été condamnée. Dans certains textes, cette chapelle est présentée comme un prieuré. Elle a été fondée en 1480 par Pierre Sauvage.
A la sortie du bourg, sur l'Échandon, se trouve cet ancien moulin à eau.
Le moulin à eau de Ligoret, déjà actif au XVIIIe siècle, a été transformé, en 1879, en minoterie à quatre niveaux.
Il est dominé par les vestiges d'un moulin à vent (un moulin-tour).
Le lavoir du XIXe siècle, restauré en 1982, peut s'observer à l'angle de la rue du Vieux-Lavoir et de l'impasse des Douves. Il comprend deux bassins au sol dallé et est couvert d'une charpente en bois. Une cheminée se trouve dans un angle. La loi de février 1851 imposa aux communes, dans un souci d'hygiène, de construire des lavoirs publics.
A Ligoret, il y a l'un des deux observatoires astronomiques de Touraine, avec celui de Chinon.
Dans son parc, une sphère armillaire a été érigée.
Une ancienne boucherie-charcuterie est aujourd'hui fermée.
Il existe encore quelques loges de vigne sur le territoire de la commune.

A voir:
  • Les moulins sur l’Échandon: le moulin Neuf et le moulin de Richêne.
  • Le four à chaux de Pont-Habert (1878).
Patrimoine disparu
  • A Malicorne, deux dolmens ont été détruits avant 1893. L'un d'eux était appelé Les Palets-de-Gargantua.

Les lieux-dits: Aubigny, Beauvais, Belle-Chasse, Belle-Vue, Bois-de-Pont-Long, Bois-d'Infernet, Bréaudenne, Bruyère-de-la-Tuaudière, Chanteloup, Coteaux-du-Pendu, Douet, Duret, Franc-Jeu, Gué-des-Prés-Longs, Humeau, La Balluère, La Berrerie, La Boissière, La Briollerie, La Brosse, La Châlerie, La Champeigne, La Chenardière, La Couarde, La Coudraie, La Couture, La Croix-Blanche, La Croix-Cosson, La Croix-d'Ouault, La Fagannerie, La Fosse-Godard, La Fuye, La Galluère, La Gaudinière, La Goussarderie, La Grande-Pièce, La Haute-Borne, La Haute-Brosse, La Hubaillerie, La Jonchère, La Joumardière, La Maille-Perdue, La Marsaulaie, La Milandrie, La Nabotterie, La Neuraie, La Place, La Rangée, La Roche-Quentin, La Thibaudière, La Touche, La Tremblaie, La Trévandière, La Tuaudière, La Turmellière, La Vallée-des-Pois, La Vente, Le Bois-Joly, Le Buisson, Le Châtaignier, Le Colombier, Le Coudrai, Le Coudray, Le Fourneau, Le Fresne, Le Havillon, Le Gué-Perron, Le Marfond, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-Neuf, Le Noyer-de-Croix, Le Parc, Le Pommier-Richêne, Le Ruisé, Les Aliziers, Les Aubépins, Les Bois-Rouards, Les Bruyères-des-Trizaies, Les Champs-de-la-Motte, Les Closeaux, Les Épinettes, Les Fourneaux, Les Gains, Les Gauchers, Les Girardins, Les Grandes-Vignes, Les Grands-Champs, Les Guerreries, Les Hautes-Maisons, Les Hautes-Touches, Les Huguets, Les Legrands, Les Litardières, Les Loges, Les Maclaudiers, Les Maisons-Rouges, Les Muriers, Les Quatre-Noyers, Les Renfermés, Les Ségurets, Les Terrages, Les Terres-Crevées, Les Trizaies, Les Turpineries, Les Varennes, Les Viviers, L’Étang, Ligoret, Malabry, Meigneux, Montouvrin, Parc-des-Lisardières, Pennevert, Pont-Habert, Pont-Long, Requeugne, Richêne, Roche-Cave, Taille-du-Curé, Vallée-du-Chêne, Vallée-Rideau, Villiers
Communes voisines: Cormery, Courçay, Dolus-le-Sec, Le Louroux, Louans, Reignac-sur-Indre, St-Bauld, St-Branchs

Blason de Tauxigny

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire