Vou

Vou est une commune du sud-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Vouzéens et les Vouzéennes.
Elle a porté les noms de: Vicaria Veducensis (IXe siècle, charte de l'abbaye de Cormery), Voo (XIe siècle, cartulaire de l'abbaye de Cormery), Parochia de Vou (1208, charte de Geoffroy, archevêque de Tours) et Voou (1290, pouillé de Tours). Le fief du Verger a appartenu à Barthélemy Marques (vers 1170) puis aux familles de Beauregard, de Boistenant et Dangé d'Orsay.
Coordonnées GPS de Vou: 0°51'40"E - 47°05'07"N
Code INSEE: 37280 - Code postal: 37240 - Superficie: 2195 hectares
Altitudes: de 81 à 134 mètres
L'église Saint-Pierre-ès-Liens (église toujours fermée) date du XIIe siècle. Sa façade ouest a été refaite en 1898 (par l'entreprise locale Gélugne) mais une partie des voussures du porche (une portion du dernier rouleau de l'arc en plein cintre ornée d'une ligne de fleurs-hélices) et les deux chapiteaux romans qui l'encadrent sont d'origine. La nef est couverte de voûtes de brique du XIXe siècle. Cette église dépendait de l'abbaye de Villeloin.
Elle possède un clocher carré en moyen appareil. La flèche pyramidale du clocher avait été détruite, ainsi que la façade, par la foudre en 1773. La travée carrée du chœur, située sous ce clocher, est couverte d'une coupole sur trompes dont la clef est percée par un oculus. L'abside semi-circulaire est voûtée en cul-de-four et éclairée par trois petites fenêtres en plein cintre accostées de colonnettes à l'intérieur. La corniche du mur absidal est soutenue par des modillons dont l'un porte l'aigle héraldique des Marques. Cela permet d'attribuer la construction de cet édifice à Barthélemy Marques, vers 1170.
Cette église renferme plusieurs vitraux. Les verrières, non signées, de l'abside semblent les plus anciennes (elles avaient été signalées par un inventaire en 1906). Elles représentent le Christ, tenant une hostie, entouré par saint Pierre, portant sa clef, et saint Paul (photo), avec son épée. Deux vitraux sont des œuvres de Lux Founier (Tours, 1942). Ils représentent, dans le chœur, le curé d'Ars et, dans la nef, Notre-Dame de Consolation.
Le château privé du Verger, construit en 1489, présente une tour circulaire à demi arasée (l'ancien donjon), vestige du château primitif du XIIIe siècle. Cette tour comporte trois étages éclairés par des fenêtres à croisée de pierre en parties murées. Chaque salle possède des latrines dont l'accès se fait par un passage voûté. La salle du premier étage de cette tour présente une grande cheminée (XVe siècle) qui a perdu son linteau. Il ne reste que l'arc de décharge reposant sur deux consoles. La salle du second étage possède une cheminée semblable, mais intacte, qui a conservé son linteau orné de moulures.
Le logis principal est flanqué, au nord, par une tourelle octogonale d'escalier à vis, éclairée par des petites baies rectangulaires. Elle est coiffée par un toit pyramidal dominé par un clocheton d'ardoise. Une porte Renaissance, surmontée par un linteau orné de rinceaux de feuillage et de médaillons contenant des têtes sculptées, donne accès à cet escalier. Les fenêtres (XVe siècle) de la façade nord du logis sont richement sculptées, avec fleurons, pinacles et accolades. Cette façade présente aussi une tourelle en encorbellement. Par contre, les ouvertures de la façade sud ont perdu leurs croisées de pierre. Au premier étage, les appartements comprennent des chambres refaites au XVIIIe siècle qui sont chauffées par des cheminées surmontées d'un trumeau.
Le manoir privé de La Roche-de-Gennes (XVe siècle) comprend un haut logis rectangulaire et, au centre de la façade nord, une tour octogonale d'escalier à vis s'ouvrant vers l'extérieur grâce à une porte gothique. Les fenêtres à croisée de pierre du premier étage ont été partiellement condamnées. Le mur du pignon Est présente une porte murée et des corbeaux de soutien pour une galerie en charpente qui a disparu. La salle de l'étage du manoir est chauffée par deux cheminées. Les trois pièces du rez-de-chaussée sont aussi équipées de cheminées. Deux, simples et rustiques, ont un manteau sans ornement reposant sur deux consoles. Celle de la pièce centrale possède un linteau ornée d'une corniche en forme d'accolade. Le blason, qui existait sur le manteau a disparu.
Cette châtellenie, relevant du château de Loches, est devenue, en janvier 1569, une vicomté. Elle appartenait aux Voyer d'Argenson.
Près de la mairie, le presbytère a été édifié vers 1780. A l'intérieur, un escalier à balustres conduit aux étages.
Le lavoir (début du XXe siècle), situé près de l'église, est alimenté en eau par une source.
Au lieu-dit La Forge (route de Ligueil), un chêne pédonculé mesure 23 mètres de haut.
Son tronc a une circonférence de 5,30 mètres à 1 mètre du sol.

A voir:
  • La demeure privée de Gerbault (XVe siècle) avec une tour polygonale.
  • Deux moulins à eau (XIXe siècle) sur la Ligoire: le moulin du Verger et le moulin de La Roche.

Les lieux-dits: Bois-Bodin, Cellier, Coudre, Gerbault, Givray, Grossay, Gué-de-Monfouet, La Boire-à-l'Âne, La Boursauderie, La Chafinière, La Chaume, La Cotterie, La Croix-Blanche, La Croix-Bodin, La Faucaudrie, La Forge, La Fosse-Gachette, La Galanderie, La Grangerie, La Hénauderie, La Loge, La Métairie, La Métairie-du-Bois, La Moussardière, La Perruche, La Petite-Loge, La Pichetière, La Pièce-du-Chemin-Vert, La Pierrière, La Pinsonnière, La Rabaronnerie, La Racosserie, L'Arbrisse, La Roche-de-Gennes, La Rufelière, La Sablée, La Thomasserie, La Viorne, Le Billot, Le Bois-Abattu, Le Bois-Bourreau, Le Bournais, Le Buisson, Le Château-Gaillard, Le Grand-Village, Le Jardin, Le Mai, Le Mesnil, Le Petit-Bourg, Le Petit-Cormier, Le Petit-Prieuré, Le Prieuré, Le Puits-Girard, Le Verger, Le Village-des-Bois, Les Belinières, Les Biens-Glanés, Les Boutaudières, Les Fontaines, Les Gablottières, Les Grandes-Vignes, Les Pacauderies, Les Perruches, Les Prés-des-Pigeards, Les Renfermés-des-Usages, Les Roussais, Les Terres-Noires, Les Vallées, L'Ouche-Robée, Moulin-de-la-Roche, Moulin-du-Verger, Taille-des-Bois, Taille-des-Chartreux, Taille-du-Mesnil, Tailles-de-la-Marche, Tailles-de-la-Perruche, Tailles-du-Vieil-Étang

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire