Beaumont-Village

Beaumont-Village est une commune du sud-est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Beaumontois et les Beaumontoises.
Elle a été mentionnée sous les noms de Parochia de Bello Monte (1218, charte de l'abbaye de Villeloin et cartulaire du Liget) et de Beaumont-lez-Montrésor (XVIIIe siècle, carte de Cassini). Jusqu'en 1700, Beaumont-Village et Montrésor (alors nommé Beaumont-Ville) ne formaient qu'une seule paroisse. La châtellenie relevait de Montrésor et était une ancienne possession de l'abbaye de Villeloin.
Coordonnées GPS de Beaumont-Village: 1°12'32"E - 47°10'34"N
Code INSEE: 37023 - Code postal: 37460 - Superficie: 1925 hectares
Altitudes: de 86 à 144 m
La construction de l'église Saint-Sylvain, débutée en 1959, s'est terminée en 1961. Ses plans ont été réalisés par l'architecte Émile Coutier. Sa façade est en calcaire de Chauvigny.
Elle renferme un autel en granit bleu du Labrador.
La statue en bois de la Vierge de Ricwal date 1960. Ricwal est une abréviation désignant les sculpteurs Paule Richon et Jacques Walter.
L'ancienne église romane (XIIIe siècle), démolie en 1949, comprenait une nef et un chœur à chevet plat, couverts en charpente. Sa façade était percée d'une porte en plein cintre dont l'arc retombait sur deux colonnettes adossées et circonscrivait un tympan ménagé au-dessus de la baie, en anse de panier, circonscrite elle-même par un tore dessinant un trilobe sur ce tympan. Aux murs de la nef faisaient saillie de grandes arcade retombant sur de petites colonnettes.
En septembre 2000, ses fresques des XIIIe et XIVe siècles ont été réinstallées dans l'église moderne. Elles retracent la légende de sainte Rodène, une jeune femme convertie par les saints Sylvestre et Sylvain (photo du haut). Poursuivie par son fiancé, Coruscule (photo du bas), Rodène se serait défigurée pour lui échapper, mais, guérie par les deux saints, elle aurait obtenu que Coruscule se fasse baptiser. A coté d'elle, on voit aussi saint Martin et saint Hugon (un clerc de Toulouse guéri de la lèpre en priant sur le tombeau de saint Sylvain).
Ce Crucifix en bois polychrome (XVIIe siècle) provient de cette église romane.
Cette dalle funéraire (1556) était scellée dans le mur nord de cette église. Elle porte l'inscription: "Cy gist feu Julien Darveau qui trépassa le 5ème jour de juin 1556".
Dans la forêt située entre Beaumont et Montrésor, la chapelle Notre-Dame-du-Chêne a été, primitivement, bâtie en 1769 (elle a été consacrée le 15 août 1769). Elle tomba en ruines et fut reconstruite en 1897. Elle renferme une statue de la Vierge cachée dans le tronc d'un chêne lors des guerres de religion et qui a été retrouvée dans les bois par un forestier.
Un lavoir se trouve sur l'Olivet, dans la rue Saint-Martin.
Depuis la route allant vers Le Liège, on peut apercevoir ce petit pigeonnier.

A voir:
  • le moulin de Bréviande sur l'Olivet (ancien moulin banal)

Les lieux-dits: Barillé, Bel-Air, Bertin, Bois-de-Beaumont, Boursette, Buisson-de-Bondrie, Cache-Loup, Chanteloup, Chassenay, Croix-Bonhomme, Grenache, La Boissonnière, La Bouchardière, La Boufferie, La Bourdinière, La Bretêche, La Clémencerie, La Conterie, La Coudansière, La Dutterie, La Grande-Métairie, La Grange, La Maison-Blanche, La Montruche, La Nabonnerie, L'Angottière, La Norandière, La Peignière, La Perruche, La Pièce-de-la-Folie, La Robinière, La Sédinière, La Vallée-Marteau, Le Chêne-au-Loup, Le Clos, Le Four-à-Chaux, Le Haut-Moreau, Le Marchais, Le Moulin-de-Bréviande, Le Moulin-de-Saint-Martin, Le Paradis, Le Peu, Le Principe, Le Rocher, L’Étang-Fondu, Le Village-des-Hayes, Le Village-du-Bois, Les Argiles, Les Bagouts, Les Barres, Les Beauces, Les Boires, Les Forêts, Tailles-des-Landes, Touchamard
Communes voisines: Chemillé-sur-Indrois, Genillé, Montrésor, Orbigny, Villeloin-Coulangé
Blason de Beaumont-Village

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire