Notre-Dame-d'Oé

Notre-Dame-d'Oé est une cité de la banlieue nord de Tours. Ses habitants sont appelés les Oésiens et les Oésiennes.
Elle a porté les noms de: Odacus (IXe siècle, charte de Charles le Chauve), Odatus (938), Odoatus, Odiatum (1119), Oe (1209), Oetus (1211 et 1270, chartes de Saint-Martin) et Parochia d'Oé (XIIIe siècle, cartulaire de l'archevêché de Tours). C'était le siège de la prévôté d'Oé. Ce domaine dépendait de l'abbaye Saint-Martin de Tours. En 1698, sa maladrerie fut réunie à l'Hôtel-Dieu de Tours.
Coordonnées GPS de Notre-Dame-d'Oé: 0°42'34"E - 47°27'24"N
Code INSEE: 37172 - Code postal: 37390 - Superficie: 773 hectares
Altitudes: de 85 à 109 m
L'église Notre-Dame, construite au XIe siècle (nef), a été très remaniée en 1540 et en 1720. Elle comprend une nef de trois travées suivies par deux travées plus étroites et un chœur éclairé par cinq fenêtres en plein cintre. Elle a été restaurée en 1843 (reconstruction à l'identique du clocher) et en 1868-1869 (allongement de la nef avec création de baies symétriques). Le 2 juin 1902, le clocher est touchée par la foudre. Deux voûtes s'effondrent et une brèche apparait sur le côté nord. En ce lieu, il existait une chapelle en 862.
Elle renferme de nombreux vitraux signés par les maîtres-verriers L. Lobin (1869 et 1874), Florence (1896) et Georges Clément (1914).
Le château de Mazières comprend un logis central du XVIIIe siècle et deux ailes du XIXe siècle. Son parc renferme un pigeonnier. Acheté par la municipalité en 2013, il est devenu la mairie.
Sur le fronton triangulaire du logis principal, les armes des de Beaumont et des d’Étienne de Vassy ont été sculptées.
Des vestiges de son enceinte du XVIe siècle (deux échauguettes) sont visibles dans la rue du Vieux-Bourg.
Le château privé de L'Hopitau (XVIIIe siècle) comprend un bâtiment principal dont la façade est surmontée d'un fronton triangulaire et une aile en retour d'équerre. Il a remplacé une ancienne maladrerie qui était encore présente en 1698.
Le manoir privé de La Chassetière a été bâti en 1720 par la famille Besnard. Il est élevé d'un rez-de-chaussée et d'un étage mansardé éclairé par des lucarnes. Il est prolongé, au nord, par un bâtiment de servitude et, au sud, par un pavillon du XIXe siècle.
Il existe quelques maisons anciennes comme celle-ci (XVIe siècle) située dans la rue de l'église.
Le lavoir municipal se trouve sur les rives du ruisseau La Perrée, au bout de l'impasse du lavoir.
Dans la rue de l'église, on peut découvrir ce vieux puits à roue en bois...
... et cette fontaine en pierre sculptée, œuvre de Bernard Sellier.
Sur la place de la Mairie, un étonnant "travail à ferrer" de 800 kg servait, au XIXe siècle, au ferrage des chevaux et des bœufs utilisés aux travaux des champs.
Le manoir privé de La Noue a été édifié au XVIe siècle et remanié au XIXe siècle.

A voir:
  • Le château privé de La Soudelle (XIXe siècle).

Les lieux-dits: Carroi-au-Chat, Champaigné, Coulevrou, Cussé, Fosse-à-la-Boite, La Bretonnière, La Bourlerie, La Chaise, La Chassetière, La Grande-Noue, L'Aloyau, La Martinière, La Petite-Borde, La Petite-Noue, La Prévauderie, La Sainterie, La Soudelle, La Thomassière, Le Bas-Champaigné, Le Château, Le Marais, Le Noyer-Prateau, Le Tertreau, Les Aubuis, Les Beauces, Les Bénardières, Les Bévenières, Les Hautes-Remetières, Les Perrets, Les Prés-Hauts, Les Saugueuses, L'Hôpitau, Mazières
    Communes voisines: Chanceaux-sur-Choisille, Mettray, Parçay-Meslay, Tours
    Blason de Notre-Dame-d'Oé

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire