Villaines-les-Rochers

Villaines-les-Rochers est un village du centre-ouest de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Villainois et les Villainoises.
Appelé Villena au IXe siècle, il a pris, ensuite, le nom de Villaines (XVIe siècle) puis de Villaines-les-Rochers le 11 avril 1937. La châtellenie relevait de L'Île-Bouchard. L'abbaye de Cormery y avait fondé un prieuré-cure.
Coordonnées GPS de Villaines-les-Rochers: 0°29'46"E - 47°13'14"N
Code INSEE: 37271 - Code postal: 37190 - Superficie: 1247 hectares
Altitudes: de 52 à 116 mètres
L'église Saint-André a été agrandie et modifiée en 1859 (nef et chœur néo-roman) selon les plans de l'architecte G. Guérin. Cependant, la nef de l'église primitive du XIIe siècle, jadis dédiée à Notre-Dame, est demeurée et sert désormais de transept. Les bases du clocher et de l'abside datent aussi du XIIe siècle. Attenante au chœur, la sacristie a été édifiée en 1872.
Les murs intérieurs de cette église sont couverts de peintures réalisées sous l'égide de Louis-Marie Charles Bodin, comte de Galembert, dans la seconde partie du XIXe siècle.
Les voûtes de la nef, du transept et du chœur ont été aussi peintes.
Le vitrail du chœur, représentant saint Martin et saint Antoine, a été réalisé par Julien-Léopold Lobin en 1859. Les autres verrières sont signées par Jean-Prosper Florence (nef) et Lux Fournier (pignon sud)
A la jonction de la rue des Marchés et de la rue de la Galandière, l'oratoire de la Sainte Vierge, érigé au cours d'une épidémie de fièvre muqueuse, a été inauguré et béni le 15 octobre 1850 par Mgr Morlot. La niche abritant les statue de la Vierge à l'Enfant est voûtée par un arc trilobé. Le toit en tuffeau est protégé par une plaque de zinc.
Depuis le 7ème siècle, Villaines-les-Rochers est l'un des deux villages français (avec Fayl-Billot, en Haute-Marne) se consacrant à la vannerie.
L'intéressant Musée de l'Osier et de la Vannerie (situé derrière la mairie) permet de connaître l'histoire, les techniques et les outils de la vannerie de de l’osiériculture.
Dans le bourg, on peut observer de nombreux objets fabriqués en osier...
... dont certains de grandes tailles.
Sur un mur, une fresque rappelle cette activité. En haut et à droite, dans un médaillon, figure le portrait de l'abbé Jean-Laurent Chicoisne qui fonda, le 15 novembre 1849, une coopérative regroupant les vanniers de Villaines-les-Rochers.
Sur un atelier de vannerie, une girouette représente un vannier au travail.
Il existe de très nombreuses habitations troglodytiques à Villaines (jusqu'au XVIIIe siècle, le village était essentiellement troglodytique avec environ 600 caves dont certaines abritent, encore aujourd'hui, des occupants).
La croix hosannière de La Molinière (XVIIIe siècle) de 0,75 mètre de hauteur est placée sur un fût tronconique de 1,70 mètre.

Les lieux-dits: Bardet, Bois-Chauveau, Bois-des-Fourneaux, Jolivet, La Caillotrie, La Champignerie, La Chèvrie, La Chotardière, La Coulonière, La Davillière, La Fuye, La Grande-Chaume, La Guillardin, L'Ajonc, La Lieubardière, La Martinière, La Masseillière, La Molinière, La Petite-Chaume, La Rebardière, La Ridellerie, La Sauneraie, La Thibaudière, La Vallée, Le Boujard, Le Brouillard, Le Chêne-Percé, Le Pont-de-Pierre, Le Vaulimont, Les Boiteaux, Les Boulinières, Les Caves-Fortes, Les Maurusseaux, Les Pautoneraies, L'Orgellière, Taille-des-Quatre-Arpents, Vaucecour, Vaugelé
    Communes voisines: Avon-les-Roches, Cheillé, Neuil, Saché

      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire