Saint-Martin-le-Beau

Saint-Martin-le-Beau est une commune de l'est de la Touraine. Ses habitants sont appelés les Saint-Martinois et les Saint-Martinoises.
Elle a porté les noms de Sanctus-Martinus Belli (1230 et 1270, chartes de l'Hôtel-Dieu d'Amboise et de l'abbaye des Gastines), Saint-Martin-le-Biau (Archives de la Vienne) et Beau-sur-Cher (1793).
Coordonnées GPS de St-Martin-le-Beau: 0°54'34"E - 47°21'22"N
Code INSEE: 37225 - Code postal: 37270 - Superficie: 1844 hectares
Altitudes: de 49 à 108 m
L'église Saint-Martin, construite au XIIe siècle (nef et clocher carré), a été agrandie aux XIIIe (chœur) et XVIe siècles (deux collatéraux, une chapelle latérale et une abside semi-circulaire). La nef principale est divisée en trois travées et est couverte d'une fausse voûte en berceau. L'abside, éclairée par quatre fenêtres en plein cintre accostées de colonnettes, est couverte d'une voûte soutenue par dix branches d'ogives profilées d'un tore et retombant sur des culots. Les deux collatéraux sont inégaux. Celui du nord, de la longueur de l'église, est divisé en quatre travées. Il a été couvert en charpente jusqu'au XIXe siècle, puis a reçu une voûte de brique très basse. Le collatéral sud, un peu plus ancien, n'a que deux travées. Sa voûte en brique date aussi du XIXe siècle. Un couloir plafonné, situé à la base du clocher, le relie, au sud du chœur, à une chapelle de 1518 voûtée sur une croisée d'ogives retombant sur des culots.
La porte romane (milieu du XIIe siècle), en plein cintre, présente des voussures sculptées. Elle a été très restaurée par la suite.
Au sommet du clocher, on peut observer, sur chacune de ses faces, une arcature de trois formes en plein cintre aveugles.
Cette église renferme, dans le collatéral nord, une Piéta en pierre sculptée au début du XVIe siècle.
Dans le bourg, le manoir de Thomas Bohier (constructeur de Chenonceau) date du XVIe siècle.
Au 20 rue Raymonde-Sergent, l'hôtel de la Monnaie (XVIIe siècle, remanié au XIXe siècle) comprend un logis rectangulaire flanqué de deux tours carrées. A l'arrière, deux autres tours ont été arasées.
Le manoir privé de Mosny (fin XVIe siècle) a été remanié vers 1920. Il possède un pigeonnier carré (à droite de la photo) dont le toit est surmonté d'un lanternon.
Le château privé du Boulay a été édifié au XIXe siècle.
Sur le Cher, le moulin de Nitray date du XIXe siècle.
Il existe trois lavoirs à Saint-Martin: celui de Battereau (rue du Moulin)...
... celui de Fombèche qui date du XIXe siècle (rue du Lavoir)...
... et celui situé près de la route D140, au sud-ouest du village.
Le pigeonnier circulaire de Fombèche a été transformé en logis privé vers le milieu du XXe siècle.
Dans la rue d'Amboise, cette épicerie-mercerie des années 1930 possède une devanture en mosaïque.
Sur le territoire de la commune, la présence de nombreuses loges de vigne (ou loges vigneronnes) rappelle que nous sommes dans le vignoble AOC de Montlouis.
Certaines de ces loges ont des formes étonnantes comme celle de la rue Traversière.
Au lieu-dit Le Moulin-à-vent, on peut observer les vestiges d'un moulin cavier.

A voir:
  • Le moulin à eau de Battereau.

Les lieux-dits: Battereau, Cangé, Chandon, Côte-Rotie, Coulaine, Fombèche, La Bigarrière, La Billette, La Boulaie, La Châtaigneraie, La Côte, La Folie, La Fontaine-Dagot, La Haie-Guétault, La Maison-Blanche, La Molardière, La Perrée-de-Cangé, La Plaine, La Rochère, La Sablière, La Taillatie, La Taille-Loiseau, Le Bas-Village, Le Boulay, Le Chesnay, Le Clos-Michet, Le Coudray, Le Dévaloir, Le Fourneau, Le Gros-Buisson, Le Moulin-à-Vent, Le Moulin-de-Nitray, Le Nez-de-Bouteille, Le Vieux-Château, Les Bachelleries, Les Borderies, Les Brunettes, Les Champs-Deux, Les Chilloux, Les Chouselles, Les Communs, Les Coudereaux, Les Défrocs, Les Évées, Les Feuilleteries, Les Glands, Les Grillonnières, Les Liards, Les Maisonnettes, Les Plantes-Baron, Les Quatre-Frères, Les Sablons, Montigny, Mosny, Nitray, Nouy, Pintray, Saint-André, Sainte-Barbe, Vallée-aux-Prêtres, Vallée-Biseau, Vauganne, Vaumorin, Villère
    Blason de Saint-Martin-le-Beau

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire